• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Camping
    • Plus
      • Guide
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur

Koweït

  • © DINODIA / age fotostock
  • La ville est la capitale du Koweït. Les tours en forme de missile qui se dressent dans toute la ville sont en réalité de modernes aqueducs qui distillent l'eau de mer.
    © DINODIA / age fotostock
Octavie Pareeag
Octavie Pareeag Expert destination Koweït

Plus de 90 % de la population du Koweït réside dans sa capitale. Pour désigner la cité qui possède le même nom que le pays, les habitants l'appellent tout simplement " la ville ". Située au cœur de la région urbanisée à l'est, Koweït City s'étend sur les rivages de la baie longeant le golfe Persique. Elle fut bâtie au XVIIIème siècle par une tribu ayant migré au large du désert : c'était à l'époque l'un des seuls espaces peuplés du pays. L'économie de la région était alors principalement tournée vers la pêche aux perles et le commerce avec l'Afrique de l'Ouest et l'Inde.

En voyant l'impressionnante agglomération qui domine la côte aujourd'hui, il est difficile d'imaginer à quoi ressemblait la cité avant que l'industrie pétrolière ne devienne majoritaire à la suite de la Seconde Guerre mondiale. Dès lors, la construction de la ville prit un autre tournant : gratte-ciel et rues goudronnées prirent d'assaut les plaines désertiques. Koweït n'est pas étouffante pour autant, plusieurs parcs et espaces verts ont en effet été aménagés entre les buildings, les nombreux hôtels et infrastructures de luxe.

La ville fut pillée et partiellement détruite en 1990 lorsqu'elle fut brièvement envahie par l'armée iraquienne. Cette dernière se servit allègrement dans les ressources de Koweït, qui réussit heureusement depuis à reconstruire ce qui avait été pillé. Les habitants purent y retourner lorsque la guerre du Golfe prit fin, et la cité est désormais l'une des plus riches du Moyen-Orient.

A une soixantaine de kilomètres au sud de la capitale se trouve le village d'Al Khiran, très apprécié par les touristes pour les activités sportives aquatiques qu'il propose, comme la plongée sous-marine et le ski nautique. Plusieurs plages le long de la baie offrent aussi la possibilité de pratiquer des sports nautiques. Les côtes du petit pays sont agréables pour ceux qui souhaitent s'adonner à la pêche. L'île de Faïlaka est également une destination de choix pour découvrir des vestiges antiques.

Koweït : que faire ?

N'écoutez pas ceux qui vous diront qu'il n'y a rien à faire à Koweït City. Plusieurs musées valent le détour, comme le Musée national, avec ses œuvres exceptionnelles de l'art islamique. Malgré d'importants pillages lors de l'invasion iraquienne, il reste encore de nombreuses pièces qui méritent d'être vues. Le Musée Tarek Rajab possède quant à lui une fabuleuse collection de bijoux, textiles, costumes traditionnels venant d'Asie, céramiques et manuscrits du Coran datant du IIème siècle avant Jésus Christ. Sadu House est l'une des plus anciennes constructions du pays, bâtie au milieu du XIXème siècle. Vous aurez l'occasion d'y admirer de belles tapisseries bédouines.

L'île de Faïlaka enfin, à 20 kilomètres au large de la capitale, abrite quelques trésors antiques. Minée par les iraquiens, elle fut fermée pendant plusieurs années. Elle est cependant rouverte aujourd'hui, et se reconstruit progressivement. Les vestiges ne sont visitables qu'avec une autorisation du ministère, à se procurer à l'ambassade. Certains objets découverts lors des fouilles sont aussi exposés dans le Musée d'Histoire.

Ne passez pas par la capitale sans monter dans les Koweït Towers, symboles de cette ville moderne. Les trois antennes monumentales et intrigantes sortant du sol se détachent clairement du reste des immeubles. L'une d'elle abrite un restaurant tournant, à la splendide vue panoramique sur l'ensemble de la ville : un tour complet est effectué par les clients en trente minutes. La deuxième tour occupe la fonction de château d'eau, et la plus petite se charge d'alimenter le reste en électricité. Allez également faire un tour si vous le pouvez à la Grand Mosquée, ainsi qu'à la cathédrale de la Famille Sainte.

  • La visite de la Kuwait Towers
  • Le coucher de soleil depuis le bord de mer
  • Les températures douces en hiver
  • L'opulence de la ville contraste avec la pauvreté des villages
  • Il peut faire très très chaud en été

Pense-bête

La meilleure saison pour visiter le Koweït et sa capitale se situe entre les mois de novembre et d'avril. Le climat étant désertique, les autres mois de l'année sont caractérisés par des températures plus élevées. Les températures les moins importantes sont généralement remarquées au mois de janvier (environ une dizaine de degrés), contre 45°C en moyenne en juillet. Le visa s'obtient lors de votre arrivée à l'aéroport. Le mois de février est un mois idéal pour se rendre au Koweït : la Fête nationale a lieu le 25 février, la Fête de la Libération le 26, et des courses de chameaux sont organisées le même mois.

À éviter

Evitez de porter des tenues trop courtes ou révélant trop votre peau. Préférez les vêtements légers couvrant les bras et les jambes. N'oubliez pas qu'il est interdit de prendre des photographies des bâtiments militaires et pétroliers. Demandez l'autorisation avant de photographier les habitants. Il est interdit de fumer dans les lieux publics, et la consommation de porc ou d'alcool est prohibée. Abstenez-vous également de manger ou de fumer lorsque vous n'êtes pas seul durant le mois de ramadan.

Koweït : que manger ?

La cuisine orientale du Koweït puise ses inspirations dans de nombreuses traditions culinaires des pays alentour. La pratique de la pêche étant développée, une part importante des plats sont préparés avec des fruits de mer ou des poissons tels que la daurade. L'une des recettes les plus populaires est le Kabsa ou Machboos, riz cuisiné avec du poulet ou de la viande de mouton, agrémenté d'un mélange d'épices délicieusement dosées. Le Khubz est un type de pain pita accompagnant beaucoup de mets.

Koweït : que rapporter ?

Plusieurs choix s'offrent à vous en ce qui concerne les achats. Pour acquérir des objets artisanaux et traditionnels, les agréables souks de la ville sont les lieux les plus indiqués. L'ambiance y est inoubliable, et vous pourrez manger sur place pendant vos emplettes. Vous trouverez aussi des objets bédouins à ramener, à la Sadu House. Koweït City accueille également son lot de centres commerciaux flambant neufs et de magasins de luxe, particulièrement intéressants durant les soldes du mois de février.

Ailleurs sur la planète
Koweït : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Voiture