• Koweït
    © iStockphoto.com / Typhoonski
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Voyage au Koweït, une escale reposante au Moyen-Orient

Par Octavie Pareeag Octavie Pareeag Chef de rubrique Fiche Profil

Petit émirat installé au fond du golfe persique, le Koweït attire essentiellement des voyageurs d'affaire. Comme ses voisins qataris ou doubaïote, son désert, ses plages et ses parcs d'attractions spectaculaires en sont les attractions essentielles. A découvrir à l'occasion d'un voyage professionnel ou d'une escale prolongée.

Avant de partir

Avec 180Km du nord au sud au maximum, Koweït est un petit, désertique et plat pays. L'essentiel de ses habitants et attractions se concentrent dans Koweït City, la capitale et porte d'entrée du pays.

En dehors de l'agglomération de Koweït City qui s'étale à l'ouest et au sud le long de la côte, le pays ne compte que deux villes-oasis, Abdali au nord, à la frontière iraquienne et Al Wafra au sud à la frontière saoudienne.

Agréable et facile à visiter, la capitale présente le paysage d'un patchwork de hauts buildings, d'hôtels de luxe et de grands parcs. Les Kuwait Towers en sont l'édifice symbolique avec ses trois pics sur lesquels sont suspendus trois globes couverts de mosaïque bleu-persan face au golfe.

Dessinées par un architecte suédois, elles sont la vitrine du pays depuis leur inauguration en 1979. Elles peuvent être visitées et proposent entre autres une passerelle d'observation, boutiques et bars. Mais ces tours originales sont avant tout... des châteaux d'eau!

A ne pas confondre avec la capitale du Qatar, Doha village est une zone de divertissements situées à Al Jahra à 20 km à l'ouest du centre-ville de Koweït City. Simplement nommé Entertainment City, le complexe comprend trois parcs d'attractions Arab World, International World et Future World, un mini-golf, un grand parc artificiel paysagé et aménagé de lacs, un petit zoo, des boutiques et restos, tout pour se divertir et consommer.

Un lieu sympathique où passer une journée et partager avec les Koweitiens des moments d'amusement. A noter, l'accès aux parcs est gratuit et seuls quelques attractions les plus vertigineuses sont payantes.

Plus culturel, le Tareq Rajab Museum présente une intéressante collection ethnographique. Les objets et œuvres d'art islamique ont été rassemblés par le premier ministre des antiquités du pays et sa femme britannique. La collection et superbe! De sublimes portes ornées du 19e siècle provenant du Caire, des objets et bijoux en argent d'Oman, en perles de Bahreïn ou en or saoudien, des manuscrits arabes anciens mais aussi des curiosités venant de Mongolie, d'Inde ou du Népal... une véritable caverne d'Ali baba! A découvrir, à Jabriya soit à 10 km au sud de Koweït City downtown.

autre attraction, la cité de sciences de Koweït City, sur la corniche, accueille le plus grand aquarium du Moyen-Orient, un cinéma Imax, un centre d'interprétation du désert ainsi que sur les quais, le Fateh al-Khair, dernière boutre traditionnelle d'époque du pays.

Pour voir plus de ces bateaux, (construits plus récemment cette fois, direction le petit port de pêche des îles Fïlakah à 25 km au large de Koweït City. On y trouve aussi un site archéologique de l'âge du bronze, un des plus importants du Moyen-Orient. Malheureusement, les Iraquiens l'ont quasiment détruit.

Le Koweït, principalement dans le désert, garde par endroit les stigmates de l'invasion irakienne de 1990 et de la première guerre du golfe.

Le littoral du Koweït est essentiellement constitué de longues plages, pour la plupart publiques. Au sud du pays, à Al Khiran, une grande marina artificielle cernée de résidences de vacances a été construite.

Conseils de la rédaction

Peu de gens vont vraiment en voyage au Koweït. Mais agréable et facile à visiter, Koweït City se prête très bien à une escale prolongée en transit vers une autre destination. Vous ne regretterez pas de vous y arrêter pour quelques jours.

Bien que l'islam koweïtien soit un peu plus libéral qu'en Arabie Saoudite, il convient de respecter les coutumes musulmanes. Les femmes doivent absolument éviter de porter short, jupe courte ou décolleté. Et les hommes éviteront aussi les tenues trop courtes. De toute façons, malgré la chaleur, vous ne vous sentirez pas à l'aise si vous portez une tenue culturellement inappropriée.

Presque tous les bagages sont fouillés à la douane, il est donc conseillé de ne pas emporter de produits à base de porc, d'alcool et de biens en provenance d'Israël.

Apprenez quelques mots d'arabe, les Koweïtiens y seront très sensibles. Comme partout, demandez l'autorisation avant de photographier les habitants.

Pour un rendez-vous d'affaires, il faut être ponctuel et ne pas croiser les jambes, ni montrer ses semelles.

Le café est une véritable institution et il est préférable de ne jamais refuser un café (ou un thé) offert.

Si vous faites une excursion dans le désert, a fortiori si vous y passez la nuit, emportez de quoi vous couvrir, les températures chutent drastiquement dès que le soleil se couche.

Les Français qui souhaitent conduire au Koweït doivent être détenteurs d'un permis international.

Les plus

  • +L'accueil sympathique des Koweïtiens.
  • +Les nombreux parcs de loisirs (parc d'attraction, parc nautique, zoo,...)

Les moins

  • -Le coût et le niveau de vie sont élevés.
  • -Les températures sont très élevées en été.
  • -L'intérêt culturel du pays est limité.

Tradition

Le Koweït est régi par les croyances religieuses de la religion musulmane. Même si de nombreux Arabes ont un style vestimentaire occidental et observent certaines coutumes et pratiques d'affaires du monde occidental, le non-respect de certaines de leurs coutumes sociales peut les offenser.

Comme dans d'autres pays, on s'attend à ce que les visiteurs respectent les normes de comportement propres au Koweït, plus strictes que dans certains autres pays arabes, tels Bahreïn, les émirats arabes unis et le Liban. Les coutumes islamiques définissent le mode de vie en général, et une attention particulière doit leur être accordée, notamment en ce qui a trait à la tenue vestimentaire et au mois de jeûne du Ramadan, au cours duquel tout aliment ou boisson ne peut être consommé qu'entre le coucher et le lever du soleil.

Cuisine

Koweït City n'est pas avare en restaurant. La vie nocturne et celle des bars se réduisant à la portion congrue, les Koweïtiens sortent beaucoup au restaurant... et dans les centres commerciaux. Les restaurants sont regroupés dans les malls et le long de certaines artères. On trouve donc et sans difficulté au Koweït toutes les saveurs du monde, avec une prépondérance de celles du sud de l'Inde.

La cuisine locale est représentative de celle du Moyen-Orient. On mangera du foul (purée de fève, d'ail et de citron), des fallafels (boulettes de pois chiche épicées, servies sur une galette plate) et de l'houmous (purée de pois chiche, d'ail et de citron). Les plats principaux sont les kebabs, le poulet et les ragoûts.

Les restaurants ne servent ni vin ni alcool qui est totalement interdit dans le pays. L'eau du robinet, essentiellement issue de la désalinisation de l'eau de mer, est potable.

Souvenir et artisanat

A l'image de ses voisins, le Koweït a vu fleurir des dizaines de centres commerciaux américanisés, aux standards toujours plus élevés, véritables lieux de rencontre entre amis, pour les jeunes en particulier.

Les prix pratiqués sont souvent plus élevés qu'en Europe, mais, pendant la période des soldes en février, de très bonnes affaires peuvent être réalisées. Plus typiques, on préférera les vieux souks traditionnels. Comme souvenir, on pourra ramener des objets bédouins, achetés à la belle Sadu House de Koweït City, qui abrite également un musée dédié à ces nomades du désert. Les boutiques sont ouvertes du samedi au mercredi de 8 h à 14 h et de 16 h 30 à 19 h.

Koweït : Découvrez nos villes