• Balkans, Bistrica, Europe, Hiver, Kosovo
    © iStockphoto.com / BrilliantEye
    Prizren sous la neige
  • Albanie, Balkans, Bistrica, Europe, kosovo, Hiver
    © iStockphoto.com / BrilliantEye
    La rivière Bistrica, à Prizren
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Un voyage au Kosovo, c'est partir dans un pays sous tension

Par Nicolas Pelé Nicolas Pelé Chef de rubrique Google Twitter Fiche Profil

Situé au large des Balkans, le Kosovo est entouré par le Monténégro, la Serbie, l'Albanie et la Macédoine. Il est le plus jeune Etat européen. Depuis son indépendance en 2008, la région dévoile ses innombrables trésors culturels et artistiques, ainsi que sa mixité ethnique entre Kosovars, Albanais et Serbes.

En bref En bref
Météo Pristina Pristina 20°C

Avant de partir

Le Kosovo se déploie entre des reliefs escarpés, et de vastes plaines nichées au beau milieu des régions montagneuses. Le mont Djeravica est le sommet le plus élevé du pays, au sein de la chaîne de Prokletije, avec plus de 2600 mètres d'altitude. Le Parc national de Sara protège une faune sauvage comptant notamment des ours, des lynx, daims, belettes, ainsi que des faucons et des aigles.

La capitale, Pristina, affiche fièrement ses influences turques de l'ancien Empire ottoman, tandis que Prizren, ville pittoresque du sud, possède des églises orthodoxes magnifiques, dont la célèbre cathédrale de Bogorodica Ljeviska (la Sainte Vierge). Le Kosovo est un pays dynamique, et les touristes encore peu nombreux ont le plaisir de découvrir des villes animées, avec plusieurs bars et cafés branchés, ainsi que des lieux de villégiature au cœur d'un magnifique paysage montagneux. Pristina est une ville qui évolue très vite, partagée entre une ambiance traditionnelle dans l'architecture ottomane, et des quartiers plus chics dans le centre, avec ses restaurants de luxe, et les bâtiments de l'Union Européenne ou des Nations Unies. Prizren quant à elle, deuxième ville du pays, conserve une architecture historique et passionnante. Plusieurs constructions intéressantes comme les mosquées parsèment sa vieille ville.

Peja, aux pieds des montages Rugova enneigés, présente d'autres aspects dignes d'intérêt, comme ses sites orthodoxes ou son bazar. Le Shqip Short Film Festival a lieu tous les ans en juin : c'est l'occasion pour des cinéastes du monde entier de venir y proposer leurs courts-métrages. Les amateurs de trekking apprécieront la région qui a beaucoup à leur offrir, avec de splendides randonnées et des séjours chez l'habitant dans la montagne.

Plusieurs monastères à travers le pays exhibent une architecture tout à fait remarquable. C'est le cas du monastère Visoki Decani inscrit à l'UNESCO, le plus grand édifice médiéval de ce type dans les Balkans. Ses magnifiques fresques byzantines sont en excellent état. Les moines serbes habitant les lieux se chargent de les conserver, et produisent du vin, du miel et du fromage. Le monastère de Gracanina, lui aussi protégé par le patrimoine mondial de l'UNESCO, se situe dans la petite commune éponyme au centre du Kosovo. Un peu plus à l'est, se trouve la ville de Gnjilane, plus étendue et plus moderne.

La République du Kosovo a déclaré son indépendance en 1974, mais le pays a connu par la suite des difficultés, rappelant son passé douloureux alimenté par des querelles ethniques et religieuses. Puissance de l'empire serbe orthodoxe jusqu'au XIIème siècle, le Kosovo fut envahi par les Ottomans islamiques deux siècles plus tard. Lors de la guerre des Balkans en 1912, la Serbie reprit possession des terres kosovares. Successivement récupéré par la Yougoslavie, l'Albanie, puis à nouveau la Yougoslavie, il deviendra indépendant plusieurs décennies plus tard. La guerre du Kosovo éclate en 1992, lorsqu'il est une fois de plus privé de son autonomie. La Serbie, contre l'avis d'une partie de la communauté internationale, chasse la population non-serbe de leurs terres. Ces derniers se réfugient dans les pays voisins, l'Albanie et la Macédoine. L'OTAN bombardera le Kosovo en 1999, stoppant ainsi les émigrations. Régi quelques années par les Nations Unies, le Parlement kosovar proclama l'indépendance du pays en 2008. Il se remet aujourd'hui peu à peu de plusieurs siècles de conflits, et les habitants ouvrent leurs portes avec bonheur aux visiteurs qui viennent à présent découvrir leur pays.

Conseils de la rédaction

L'assurance voyage est une obligation pour séjourner au Kosovo, car elle garantit les rapatriements d'urgence. Les principales villes du Kosovo sont Prizren au sud et Pec à l'est, ainsi que la capitale Pristina. Très appréciées des touristes, ces villes offrent une multitude de monastères médiévaux à visiter.

Les langues officielles du Kosovo sont le serbe et l'albanais. N'ayez pas peur de l'alphabet cyrillique, munissez-vous d'un petit dictionnaire de poche et entraînez-vous à la prononciation.

Si vous vous rendez au Kosovo pour skier, la période entre décembre et avril conviendra. En revanche, il est en général conseillé de partir entre mai et septembre pour un autre type de vacances : le Kosovo est particulièrement agréable en été, avec un climat très doux des hauteurs, loin des températures caniculaires de certains pays voisins.

Les ressortissants français ont besoin d'un passeport biométrique en cours de validité, la carte d'identité n'étant pas suffisante car plus facilement falsifiable. Aucun visa n'est nécessaire, mais une justification écrite des motifs de votre voyage peut vous être demandée lors de votre arrivée, pour un séjour de 90 jours ou moins.

Il est plutôt intéressant d'emprunter les bus pour traverser le pays. Les prix restent très raisonnables, mais les trajets peuvent quelques fois être ralentis par l'état des chaussées ou le fait que ce soit généralement des routes à une voie. Des trains ont été mis en place récemment, encore peu utilisés par les locaux.

Les plus

  • +Les villes animées.
  • +Les nombreux monastères construits pendant l'Empire ottoman.
  • +Les paysages diversifiés.

Les moins

  • -Les routes peu développées et parfois dangereuses (surtout en dehors de Pri?tina et dans la plaine de Mitrovica, au nord).
  • -Le nord du Kosovo divisé entre les Kosovars et les Serbes.

Tradition

La population du Kosovo est composée en grande majorité d'albanais. Mais on trouve aussi parmi les habitants des serbes, bosniaques, turcs ou encore égyptiens. Les principales religions sont l'islam et le christianisme (eux-mêmes divisés entre orthodoxes et catholiques). Les fêtes traditionnelles musulmanes sont célébrées, ainsi que le Jour de la Constitution du Kosovo le 9 avril, et le jour de l'Indépendance le 17 février.

L'influence turque est palpable dans différents aspects de la culture locale, en particulier la musique. Flûtes et tambours font partie des instruments utilisés. Les cultures serbes et albanaises ont bien entendu également joué un rôle prépondérant dans la culture kosovare, qui s'est construite autour de plusieurs identités.

Une tradition pour fêter un événement est le " happy shooting " : les habitants sortent de chez eux et tirent en l'air avec leur fusil jusqu'à ne plus avoir de munitions. Des accidents peuvent quelques fois avoir lieu, soyez prudents ! Dans un autre registre, évitez de faire la bise aux hommes.

Cuisine

La cuisine kosovare est basée sur la viande rouge, la volaille et les épices. La cuisine traditionnelle est majoritairement d'origine albanaise, avec beaucoup de grillades et de ragoûts. Le Djuvec est un plat à base de viande et de légumes cuits au four, le Byrek un feuilleté salé souvent confectionné avec du fromage, et le Tave de la viande accompagnée de fromage et d'œuf, elle aussi cuite au four. Le Kos est un yaourt à base de lait de chèvre, servi quasiment avec tous les plats.

L'un des plats les plus réputés est le Fli, ou Flija, un pain épais qui s'accompagne de lait frais et de fromage fait maison. Par ailleurs, le fastfood local est le fameux Kebap, un pain fourré avec de la viande d'agneau, des oignons et du chou.

Le Kosovo possède aussi quelques domaines viticoles à Orahovac, où des dégustations de vins (le Vranac notamment) et d'eau de vie sont proposées. Le Raki est un alcool fort, lui aussi fabriqué à partir de raisin. La bière locale est la Peja.

Souvenir et artisanat

Pour les amateurs de shopping, les magasins et boutiques de souvenirs sont installés dans les grandes villes comme Pristina ou Prizren. L'Albi Shopping Mall est le plus grand centre commercial de Pristina. Pour le reste, des marchés ouverts sont présents dans les petites villes.

À visiter

Le Monastère de Gracanica , Kosovo
Le Monastère de Gracanica
La Mosquée Impériale , Kosovo
La Mosquée Impériale
Le Monastère de Bogorodica Ljeviska , Kosovo
Le Monastère de Bogorodica Ljeviska
Kosovo : Que visiter
Le Monastère de Gracanica , Kosovo
Le Monastère de Gracanica
La Mosquée Impériale , Kosovo
La Mosquée Impériale
Le Monastère de Bogorodica Ljeviska , Kosovo
Le Monastère de Bogorodica Ljeviska

Kosovo : Découvrez nos villes