• Kirghizstan
    © iStockphoto.com / MisoKnitl
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Voyage à 1 500 mètres d'altitude au Kirghizstan

Par Cindy Neves Cindy Neves Chef de rubrique Fiche Profil

Territoire de montagnes, où les semi-nomades perpétuent leurs traditions et vivent dans des yourtes, cette ancienne république soviétique a pris son indépendance lors de la chute de l'URSS, en 1991. Cette population est un mélange de minorités : ouzbeks, ukrainiens ou encore russes se partagent ce territoire. Ce pays, c'est le Kirghizistan.

Avant de partir

Le Kirghizistan (ou Kirghizstan) est une destination de plus en plus prisée par les occidentaux. La raison est simple : le mode de vie semi-nomade, la continuité de cimes montagneuses, l'ondulation des pâturages (jailoo) et surtout, l'accueil des locaux vivant dans les yourtes, donnent aux voyageurs venus d'ailleurs l'envie de découvrir une culture authentique, simple et de revenir aux fondamentaux. Car le Kirghizistan, c'est ça : l'art de vivre simplement, sans matérialisme. D'ailleurs, alors que l'URSS avait lutté contre ce nomadisme kirghize, les locaux ont tout de suite renoué avec leurs traditions ancestrales, lors de la chute du géant soviétique.

Sa capitale et sa plus grande ville, Bichkek, possède des lieux d'intérêts certains pour comprendre l'histoire de ce pays. Faites un tour du côté du musée d'Histoire ou de celui des Arts appliqués. La place Ala-Too est le centre de Bichkek et l'ancienne Place Lénine. Enfin, pour profiter de l'atmosphère locale et flâner lors de votre voyage, direction le bazar Och. Tous les jours, il se tient au bord de la rivière. Parfait pour dénicher des petits souvenirs. Rapporter un ak-kalpak, un chapeau de feutre blanc traditionnel, des petites yourtes miniatures, des tapis ou des shyrdaks kirghiz colorés, ou encore des instruments de musique.

Si vous souhaitez mettre à l'épreuve vos capacités sportives et en même temps, vous confronter aux grands espaces, et en prendre plein la vue, les montagnes du Pamir et celles des Tian Shan sont idéales pour les randonnées et les ascensions sportives. Tout est possible à pied, mais le cheval reste incontournable et chevaucher ces grands espaces est l'un des plus beaux souvenirs d'un voyage au Kirghizistan. Sans compter qu'elles offrent un panorama exceptionnel, recouvrant à elles seules plus des trois quart du territoire. Les pics Lénine et Podeby sont également très prisés des grimpeurs.

L'une des découvertes les plus majestueuses de ce pays, c'est sans aucun doute le lac Issyk-Kul, le lac qui ne gèle jamais. Second plus grand lac mondial, après le lac Titicaca, il est situé au centre du Kirghizistan, perdu au beau milieu des montagnes et des pâturages, bordés par les yourtes des locaux. Vous pourrez en profiter totalement en été, en prévoyant un petit séjour dans l'une de ces habitations typiques.

D'ailleurs, durant cette période, jeux équestres et chasse au faucon sont de rigueur. Même si la chasse au faucon n'est, en réalité, plus tellement exercée, face à l'afflux de touristes, les paysans ont décidé de renouer avec cette ancienne pratique, qui consiste en une course à cheval et des envols de ses oiseaux majestueux. Les kirghiz, vêtus d'habits traditionnels, ont même créé un festival dédié à la chasse au faucon. Autre sport, bien plus répandu, le ulak-tartych, équivalent du bozkachi afghan. C'est le sport national au Kirghizistan. Il se joue à cheval et en équipe. But du jeu : garder la carcasse d'une chèvre au cours de la partie et la déposer dans le but adverse, un cercle dessiné sur le sol. Le ulak-tartych est très apprécié des kirghiz et se pratique énormément à l'occasion des fêtes nationales, de mariages ou d'anniversaires.

Conseils de la rédaction

Les vaccins ne sont pas obligatoires pour aller au Kirghizistan, mais certains sont recommandés comme le vaccin DT-Polio (vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite). Si vous prévoyez de rester pour un long séjour, le vaccin contre la rage est recommandé également. Enfin, de façon plus globale, les vaccins pour la fièvre typhoïde, l'hépatite A et l'hépatite B, et l'encéphalite à tiques sont également conseillés.

Les périodes propices pour visiter le pays est le printemps (avril-juin) et l'automne (septembre-octobre).

Si le Kirghizistan est laïc, il est majoritairement musulman. Veillez à vous habiller selon les us et coutumes du pays, afin de ne pas choquer les locaux.

Ne buvez pas d'eau, même dans les grands hôtels.

Ne prenez aucun cliché des forces de l'ordre, ou de tout kirghiz portant un uniforme, ni même des installations militaires. C'est interdit ici.

L'hospitalité kirghize est connue, surtout celle des nomades. Jusqu'à l'exagération... Ils peuvent vous offrir vodka sur vodka, très répandue dans le pays. Mettez gentiment le hola, ou bien précisez que vous ne buvez pas d'alcool afin d'éviter une gueule de bois le lendemain.

Si vous prévoyez d'entrer en Chine depuis le Kirghizistan, sachez qu'il vous faudra demander une autorisation des autorités chinoises.

Dans la mesure du possible, évitez les hôtels de type soviétiques. Bien qu'ils ne soient plus très nombreux, il en existe encore. Cependant, si vous n'avez pas le choix, n'hésitez pas à négocier le prix, déjà très bas, mais beaucoup trop élevé au vu du confort minime offert par la chambre.

Les plus

  • +A cheval, les paysages de montagnes et de steppes sont somptueux.
  • +La population est extrêmement accueillante.

Les moins

  • -La constante instabilité politique.
  • -La période "touristique" est courte en raison du climat rude des montagnes.
  • -Il y a encore beaucoup de corruption.

Tradition

Les kirghiz sont un peuple de nomades. Le peu habitant en ville y vivent comme s'ils se trouvaient dans une yourte (grande tente en feutre ou en peau). Si les soviétiques ont tenté de leur faire abandonner le nomadisme, depuis l'indépendance, le pays cherche à renouer avec ses traditions. L'une de ses traditions est liée à ce nomadisme, " l'enlèvement de la mariée ". La femme qui va se marier est enlevée par l'homme et la belle-famille. Malgré que cette pratique soit illégale depuis 1991, elle est encore répandue, car cette tradition débouche, en réalité, sur un mariage forcé.

Cuisine

La gastronomie kirghize trouve ses origines dans la gastronomie moyen-orientale et méditerranéenne. C'est un mélange entre les deux cuisines, qui sont très prisées dans l'Asie centrale. Cette région déguste peu ou prou les mêmes spécialités. La cuisine kirghize est également issue des peuples nomades, d'où sa simplicité. D'ailleurs, les nomades ont leur plat favori, le beshbarmak, qui est composé de viande de cheval, de pommes de terre, d'oignons et de pâtes. Le plov est le plat national : riz sauté, accompagné de morceaux de mouton et de carottes. Selon les régions, on peut y mettre de l'ail, des raisins secs ou des pois chiches. Le mouton est une viande très appréciée au Kirghizistan. Essayez le shurpa, qui consiste en du mouton, servi avec une soupe de légumes. Pour les petites bouchées, les kirghiz privilégient les mantys sont des raviolis farcis avec du gras, des oignons et de la viandes ; les samsas, chaussons de viande ou de fromage frits ; les hoshan, boulettes de pâte frites et cuites à la vapeur. Les laghmans se trouvent très facilement dans les bazars : il s'agit d'une soupe de nouilles, de viande et de légumes.

Côté boisson, essayez le bozo, un alcool à base de millet fermenté, d'apparence épaisse. Le kumiss est la boisson nationale : du lait de jument fermenté. Et si vous ne buvez pas d'alcool, sachez que les kirghiz boivent beaucoup de thé (chaï).

Souvenir et artisanat

Les tapis ou shyrdaks aux motifs colorés, les chapeaux (ak-kalpak)
sorte de feutres blancs décorés d'ornementations, les pantoufles de feutre, les yourtes (tentes de feutre) miniatures, les instruments de musique et les bijoux font partie des souvenirs à ramener chez soi. Les commerces sont ouverts de 9 h à 18 h-19 h, du lundi au vendredi.