• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion

Laissez-vous porter par le dépaysement d'un voyage à Tokyo

.
  • A l'origine un petit port de pêche choisi au XVIIe siècle par le Shogun régnant Tokugawa Ieyasu pour devenir la capitale de son gouvernement. Son développement est mené tambour battant et un siècle plus tard, Tokyo est la plus grande ville du monde avec 1 million d'habitants (Paris, à l'époque la plus grande ville européenne en comptait deux fois moins). Depuis, cette vaste conurbation s'est étendue ...
    © Sean Pavone
  • Tokyo est l'une des plus importantes villes du monde avec 12 millions d'habitants.
    © Sean Pavone
  • Densité des foules, des bâtiments, des transports... Et pourtant, grâce à une organisation sans faille Tokyo est une ville facile à vivre.
    © Sean Pavone
  • Les distributeurs de boissons que l'on trouve à tous les coins de rue sont devenus emblématiques de la ville.
    © Sean Pavone
  • Ses immenses gratte-ciel modernes sont représentatifs de son audace architecturale.
    © Sean Pavone
  • Une fois la nuit tombée, la ville - comme ici à Shinjuku- est un festival d'enseignes lumineuses vantant bars, clubs, restaurants...
    © Sean Pavone
  • Tard le soir, les gargottes se dressent sur les trottoirs et offrent une halte bienvenue aux fêtards.
    © Sean Pavone
Nicolas Pelé
Nicolas Pelé Expert destination Japon

A l'origine un petit port de pêche choisi au XVIIe siècle par le Shogun régnant Tokugawa Ieyasu pour devenir la capitale de son gouvernement. Son développement est mené tambour battant et un siècle plus tard, Tokyo est la plus grande ville du monde avec 1 million d'habitants (Paris, à l'époque la plus grande ville européenne en comptait deux fois moins). Depuis, cette vaste conurbation s'est étendue et se perd dans la plaine du Kantô où résident 13,5 millions d'habitants.

On n'aborde pas la capitale nippone comme on accoste dans une capitale européenne. Inutile d'en chercher un centre, il n'existe pas. Il n'est en tout cas pas visible à l'œil nu. Le Palais de l'Empereur du Japon est replié derrière grilles et contreforts, seuls les jardins sont accessibles au public. Un bâtiment historique préservé comme il en reste peu car dans l'ensemble, le patrimoine s'est réduit au fil des pages souvent noires de l'Histoire, notamment après le grand incendie de 1923 et les bombardements massifs américains pendant la Seconde Guerre mondiale. Aucun plan d'urbanisme n'a permis de bâtir une harmonie architecturale à l'européenne et Tokyo s'est développée au rythme du dynamisme économique d'après-guerre, érigeant ses collines de gratte-ciels, ceinturant les temples de quartiers résidentiels, multipliant les néons des enseignes. Tokyo est-elle belle? Difficile de se prononcer mais son caractère tient du mouvement perpétuel.
La capitale nippone a néanmoins conservé une âme villageoise composée de 23 districts (ou arrondissements) et d'une myriade de quartiers, chacun avec une identité plannifiée. Parmi les plus populaires, " Electric Town " Akihabara est connu pour être le repère de la culture geek, des passionnés de manga et d'électronique ; Shibuya celui de la jeunesse tokyoïte et des modes ; Ueno donne à voir la Tokyo sépia et populaire ; Shinjuku rassemble salarymen à la sortie des bureaux et noctambules...

QUAND PARTIR ?
* Quelle que soit la saison serait-on tenté de répondre, même si le printemps et ses cerisiers en fleurs arrivent souvent en premier choix. A raison. La floraison marque la remontée des températures et c'est un événement national dont les chaînes de télévision relaient quotidiennement la progression. Un moment à partager avec les Japonais partis pique-niquer dans les parcs publics de la ville (le parc de Ueno, celui de Asukayama), sous les arbres et les pétales au vent. De fait c'est aussi l'une des périodes les plus chères chez les voyagistes.
* Autre saison généralement conseillée, une fois passés les typhons du mois de septembre, l'automne. Comme au printemps, la nature marque sa transition avec style et élégance. La végétation s'embrase, les feuilles des arbres, en particulier les érables, prennent de belles couleurs rouge-orange-jaune et les températures restent douces.
* L'opinion générale a tendance à déconseiller l'été en raison de la chaleur et du fort taux d'humidité. Rien d'insurmontable cependant, d'autant plus que la ville n'est pas avare en espaces climatisés. L'été les Japonais laissent libre cours à leur caractère festif et à leur goût du rassemblement. De nombreuses célébrations ont lieu, et notamment à partir de fin juillet les feux d'artifice (celui sur la rivière Sumida rassemble jusqu'à 100 000 personnes).
* A noter que les hivers sont frais et secs, avec un ciel particulièrement bleu... quand il ne neige pas !

OU SE LOGER ?
Contrairement aux idées reçues, un voyage au Japon ne laissera pas votre porte-monnaie exsangue. La capitale tokyoïte propose un rare bouquet d'options où passer la nuit: des grandes enseignes internationales, dont certaines sont passées à la postérité (le film Lost in translation a été en partie tourné au Park Hyatt de Shinjuku) aux hôtels de chaîne, en passant par les ryokans ( ces auberges traditionnelles japonaises, chères. Plus d'infos ici), les hôtels capsule (offrant une qualité de service insoupçonnée à proximité des gares) ou les minshuku, l'équivalent de nos maisons d'hôtes (repas& dîner souvent compris). Sans parler des adresses refilées entre routards, pour dégoter un lit dans un dortoir.

COMMENT SE DEPLACER ?
C'est clairement votre poste de dépenses le plus incompressible. Les transports urbains sont chers, les lignes de métro étant en grande majorité privatisées. A leur crédit : une propreté impeccable et une ponctualité qui force le respect malgré le rythme effréné de passage des rames. Peu d'options sont prévues pour aider le touriste à minimiser ses dépenses, pas de carte semaine mais plusieurs formules de tickets à la journée dont le Tokyo Free Ticket qui permet des déplacements illimités sur toutes lignes pour 1580 yens (un peu plus de 15euros).
Tokyo est une amie du piéton, n'hésitez pas à bien évaluer vos distances pour profiter de cette ville pleine de surprises.

Tokyo : que faire ?

Aller dans un sento (un bain public de quartier) ou un onsen (un hôtel de source thermale).
* Depuis un bar d'hôtel en altitude admirer la ville de nuit.
* Faire son shopping à Shibuya et Ginza. Shibuya est le rendez-vous de la jeunesse tokyoïte qui vient y chercher les dernières tendances vestimentaires. A Ginza, les plus grandes marques du luxe rivalisent d'originalité pour l'architecture de leur concept-store.
* Faire un tour complet de la ligne de train Yamanote (1h) pour voir la diversité des quartiers de Tokyo et prendre une leçon de mode tokyoïte.
* Se perdre dans la ville, riche en découvertes impromptues.
* Aller passer au moins une journée à Kamakura, à 1h de Tokyo en bord de mer.

Les gratte-ciels de Shinjuku, impressionnante concentration d'architecture moderne.
* Shinjuku la nuit pour le spectacle de ses lumières et des néons du Kabukicho.
* La Tokyo Sky Tree (plus haute tour de la ville, terminée en 2012) dans le quartier d'Asakusa. 634m de défi aux éléments.
* L'animation de Shibuya et son carrefour le plus célèbre du monde.
* Le temple Sensô-ji et le quartier populaire d'Asakusa à l'est de la ville. Là où réside l'âme de l'ancienne Tokyo.
* Une représentation de théâtre Kabuki. Parce que c'est tout simplement magique.
* Le Musée Edo-Tokyo. autant pour son architecture rétro-futuriste que pour ses qualités pédagogiques.

  • La sécurité de la ville à toute heure du jour et de la nuit, quel que soit le quartier.
  • Malgré la densité urbaine, la ville n'est pas agressive.
  • A une heure du bord de mer, Tokyo offre des possibilités balnéaires.
  • La gastronomie, Tokyo est la ville qui comprend le plus de restaurants étoilés dans le monde.
  • La ville est grande, les distances sont longues.
  • Les transports sont chers.
  • Chaleur en été, typhons en septembre... la nature a ses caprices et ses dangers.

Tokyo : que visiter ?

Pense-bête

Partez avec un peu de cash pour être autonome plusieurs jours. Les distributeurs n'acceptent pas tous les cartes de crédit étrangères et on paie rarement en carte dans les magasins.
* Enlever vos chaussures quand vous rentrez chez quelqu'un ou quand vous voyez les autres le faire.


Si vous n'êtes pas claustrophobe, vous pouvez passer la nuit dans un hôtel capsule pour seulement 25 euros la nuit ! Sinon, pensez aux ryokan, des auberges traditionnelles où l'on peut passer la nuit pour seulement 40 euros.

À éviter

On enlève souvent ses chaussures pour entrer dans un lieu, pensez à vous poser la question (et à bien choisir vos chaussettes...).
* En toutes circonstances, gardez votre sang froid.
* Les baguettes pour manger ne se plantent pas dans le bol de riz, c'est un geste funéraire.
* Si votre hôtel dispose d'un bain public, pensez à prendre une douche avant. Le bain sert uniquement à se délasser.
* Dans certains quartiers, il est interdit de fumer en pleine rue sauf dans les zones prévues à cet effet. Ouvrez l'œil, sinon c'est l'amende.

Tokyo : que manger ?

Les Japonais sont fous de gastronomie ! Et la cuisine japonaise est à la hauteur de cette obsession nationale (des programmes passent en boucle à la télévision, quantités de blogs dissertent sur les plats...), particulièrement variée. N'hésitez pas à entrer dans les échoppes pour la découvrir. Restaurants de sushi, de brochettes, de nouilles (3 types : ramen (des pâtes dans un bouillon), soba et udon), spécialisés dans les curry... il y en a pour tous les goûts, particulièrement nombreux à Tokyo ! Il y a même des bars à nouilles ! Cerise sur le gâteau? Manger au Japon coûte moins cher qu'en France ! Pour moins de un euro, vous avez deux sushis avec le thé vert à volonté.

Tokyo : que rapporter ?

Le Japon est le paradis du consommateur. C'est incroyable le nombre d'objets -utiles ou pas-, beaux, étonnants, que les Japonais peuvent produire. Vous aurez rempli votre sac avant même de vous en rendre compte compte. Goodies d'anime, objets high-tech, kakemono... vous obligerons à des prouesses à l'heure de faire votre valise.

Hotels Tokyo testés par nos experts
  • 9.6 /10
    Noté par Easyvoyage
    The Peninsula Tokyo
    Tokyo - Japon
    Hôtel Hotel 5 Etoile(s)

    Peninsula est une chaine d'origine chinoise. Habituée à tutoyer ...

  • 9.55 /10
    Noté par Easyvoyage
    Park Hyatt Tokyo
    Tokyo - Japon
    Hôtel Hotel 5 Etoile(s)

    Rappelez vous, il n'y a pas si longtemps : Lost in translation. ...

  • 9.5 /10
    Noté par Easyvoyage
    Mandarin Oriental Tokyo
    Tokyo - Japon
    Hôtel Hotel 5 Etoile(s)

    Attention : ici on atteint des sommets ! De confort, de vue, ...

  • 9.5 /10
    Noté par Easyvoyage
    Andaz Tokyo Toranomon Hills
    Hôtel Hotel 5 Etoile(s)

    L'Andaz Tokyo Toranomon Hills est un boutique-hôtel occupant ...

Ailleurs sur la planète
Japon : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Voiture