Europe; Italie; Ombrie; Pérouse;
© ZoonarM Vorobiev / age fotostock
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Pérouse

Par Octavie Pareeag Octavie Pareeag Chef de rubrique Fiche Profil

Avant de partir

Une étendue de toits rouges interrompue par des églises et des campaniles, enchâssés dans la verdure des collines environnantes : c'est à peu près ainsi que se présente Pérouse, vue du haut, cœur universitaire de l'Ombrie et ville dynamique.
D'abord étrusque puis romaine, Pérouse a conservé ses bourgs d'origine et une atmosphère séduisante : ses 5 portes médiévales (Porte Sole, Porte Sant'Angelo, Porte Santa Susanna, Porte Eburnea, Porte San Pietro) donnent accès aux vieux quartiers, aujourd'hui intégrés à la ville. Construite sur deux collines (la colline de Sole et celle des Landoni), elle sait faciliter les déplacements des visiteurs (un escalator remonte vers la Rocca Paolina) et conquérir avec son art.

À voir

Notre promenade part du centre historique. Piazza quattro novembre ; la cathédrale, le jeu blanc et rose des marbres du palais des Priori, le portail gothique couronnant l'escalier : l'entrée dans la ville est un aperçu scénographique de la meilleure période du chef-lieu ombrien, qui vécut dès 1200 une première expansion grâce à laquelle les bourgs de la ville débordèrent des remparts.

Si vous êtes passionnés d'histoire et de promenades, Pérouse est la ville qu'il vous faut. Les itinéraires actuels suivent les lignes des trajectoires d'origine, traversant les anciens bourgs (en principe, il y en avait cinq, comme les cinq portes médiévales (Porte Sole, Porte Sant'Angelo, Porte Santa Susanna, Porte Eburnea et Porte San Pietro)) et vous permettant de découvrir les coins les plus intimes d'une ville au charme particulier. Elle compte de nombreuses tavernes, une étape obligatoire pour découvrir une gastronomie savoureuse, agrémentée de productions vinicoles d'exception : si vous pensez vous accorder un peu de temps, n'oubliez pas de vous rendre à la Cave Provinciale, gardienne des meilleures étiquettes d'Ombrie.

Parmi les monuments à ne pas manquer : la Fontaine des Volte, véritable cœur de la Pérouse médiévale, l'Arc Etrusque (autrefois un carrefour fondamental, transformé en Arc d'Auguste quand Pérouse devint romaine), l'Eglise et l'ancien couvent Santa Giuliana (les escalators de la Rocca Paolina faciliteront la montée), le palais de l'Evêché et le musée naturel.
L'Eglise San Filippo Neri et l'Oratoire de la Confrérie de Saint François : le parvis est une des places les plus animées de la ville.

À faire

Pérouse peut être fière d'accueillir chaque année une manifestation musicale très importante au niveau national : l'Umbria Jazz (en juillet) réunit en l'espace d'une semaine un grand nombre d'artistes et de passionnés du monde entier.
Né en 1973, l'Umbria Jazz a démarré comme un Festival itinérant. Il se déroule aujourd'hui dans différents endroits de la ville.

La deuxième date du calendrier de Pérouse est plus gourmande (et automnale) : l'Eurochocolate, une véritable fête des sens. Ne manquez pas ce rendez-vous (en octobre) si vous êtes des gourmands passionnés.
Pérouse est également le point de départ de la marche de la paix, à destination d'Assise. Instituée en 1961, elle fête cette année ses 52 ans. Elle se déroulera le 25 septembre.

Les plus

  • +  Le charme de la vieille ville
  • +  Le système d'escalators

Les moins

  • -  Pérouse est une ville étudiante : choisissez bien votre hôtel !

À penser

C'est à partir de 1200 que chaque quartier de Pérouse s'approprie une couleur spécifique, et un symbole (un animal à l'origine, puis un saint) qui le caractérise : c'est l'histoire des quartiers, qui accueillaient des groupes de paroisses et des villages d'ordres mendiants comme les Carmes, les Augustins ou les Franciscains, qui constituèrent la base de la société pérugine de l'époque.

Du reste, les premiers villages de l'agglomération ombrienne sont très anciens : on relève les premiers signes de vie au IXème siècle av. J.-C., puis la ville s'enrichit de la présence d'Etrusques et de Romains. Détruite par Totila, elle renaquit de ses cendres au Moyen-Age, période de son apogée. Forte des autonomies communales (XIIème s.) et de l'Université naissante, elle glisse sous le protectorat de l'Eglise et la seigneurie des Baglioni. A l'épque moderne elle subit un pillage de la part des troupes pontificales, une punition infligée à la population pour s'être insurgé en faveur de la destruction de la Rocca Paolina.

À éviter

La vieille ville est une zone à circulation limitée : évitez d'y entrer en voiture, vous risqueriez une contravention ! D'ailleurs cette partie de la ville se visite à pieds et pas en voiture. Pérouse est équipée d'un système d'escalators qui facilitent la montée vers le quartier haut : le plus simple c'est de se garer aux pieds de la colline et de prendre les escaliers roulants.
Vous pouvez également vous servir des transports en commun : les lignes de bus et le minimétro desservent les deux quartiers de la ville et permettent une visite motorisée.

À déguster

La cuisine pérugine allie le goût et la simplicité. La charcuterie, les fromages, l'huile et le vin sont les acteurs principaux des tables de la ville et de la province : la bruschetta est excellente, le pain sans sel est typique (il est insipide comme le pain toscan : cela date d'une protestation contre Paul III, qui avait imposé l'impôt sur le sel). N'ignorez pas les tavernes, elles sont souvent typiques et spontanées.
Parmi les spécialités paysannes, rappelons la pintade alla leccarda (sauce au poulet et au vin blanc), la tarte au testo (une fougasse), la parmigiana di gobbi (un mets à base de cardons, de sauce à la viande, de mozzarella et de parmesan). Les recettes à base de truffe sont tout aussi nombreuses que les plats de poissons : comme le tegamaccio, une soupe de poisson aux arômes.
Quant à la pâtisserie, on suggère de goûter les strufoli, la pizza sucrée, la ciaramicola (un gâteau de Pâques avec des meringues, du citron, des dragées et des petits fours), le torcolo (un beignet avec du raisin sec et des fruits confits), les pinoccate (à base de pignons de pin).

À rapporter

La gastronomie pérugine est une bonne idée de cadeau et de souvenir à emporter. Chaque année, en octobre, se déroule le salon du chocolat, (Eurochocolate), une occasion gourmande qui passionnera petits et grands ; on n'oubliera pas que le vin rouge a son importance dans le panorama vinicole italien.
Pérouse s'inscrit généralement dans les itinéraires religieux à destination d'Assise : vous y trouverez donc de nombreux magasins d'articles, de souvenirs et d'hommages à Saint François.
Enfin, deux mots sur les boutiques d'artisans : vous n'aurez que l'embarras du choix, des dentelles aux objets en bois.

Italie : Découvrez les villes
  • Rome Europe; Italie; Latium; Rome;
  • Venise Europe; Italie; Vénétie; Venise;
  • Milan Europe; Italie; Lombardie; Milan;
  • Vérone Europe; Italie; Vénétie; Vérone;
  • Naples Europe; Italie; Campanie; Naples;
  • Bologne Europe; Italie; Emilie-Romagne; Bologne;
Les régions de Italie
  • Sardaigne
  • Sicile
  • Campanie
  • Calabre
  • Abruzzes
  • Lombardie
  • Basilicate
  • Emilie-Romagne
  • Molise
  • Marches
  • Ombrie
  • Frioul-Vénétie julienne
  • Ligurie
  • Toscane
  • Latium
  • Piémont
  • Trentin-Haut-Adige
  • Pouilles
  • Vénétie
  • Vallée d'Aoste