• Connexion
Voyage en Israël : l'aéroport d'Eilat fermé
Publié le 09/07/2014 Modifié le 20/07/2015

SécuritéIsraël

Twitter Facebook

La spirale de violence ne semble pas près de se terminer en Israël et dans les territoires palestiniens. Aux bombardements israéliens sur Gaza répondent des centaines de roquettes qui

La spirale de violence ne semble pas près de se terminer en Israël et dans les territoires palestiniens. Aux bombardements israéliens sur Gaza répondent des centaines de roquettes qui s'abattent dans le sud d'Israël. Alors que l'état d'urgence a été déclaré dans tout le pays, l'aéroport d'Eilat, la principale station balnéaire du pays, est fermé depuis ce mardi, tandis que Tsahal, l'armée israélienne, a ordonné aux mairies de Tel Aviv et de Jérusalem d'ouvrir ses abris anti-missiles publics. Les vols commerciaux à destination et en partance d'Israël sont perturbés par l'opération en cours sur Gaza, annonce l'aviation civile israélienne. Des retards importants sont à prévoir à l'aéroport Ben Gourion de Tel Aviv, où l'on annonce l'annulation de 35 % des vols. L'opération " Bordure protectrice " destinée à mettre fin aux tirs de roquettes du Hamas a déjà fait plusieurs morts dans la bande de Gaza et pourrait s'installer dans la durée. Le gouvernement israélien a autorisé, mardi après-midi, le rappel de 40 000 réservistes et se tient prêt pour une intervention terrestre à Gaza.

Le Quai d'Orsay appelle à la vigilance

Les écoles et les camps de vacances sont fermés dans un périmètre de 40 km autour de la bande de Gaza. Les habitants sont incités à rester chez eux et à se mettre à l'abri quand retentissent les sirènes. Le site Conseils aux Voyageurs du Quai d'Orsay a émis une alerte, appelant les voyageurs en Israël à la plus grande prudence. En effet, la tension s'est aggravée depuis la découverte du corps d'un Palestinien le 2 juillet à proximité de Jérusalem, qui a suivi celle le 30 juin des corps des trois jeunes Israéliens enlevés à proximité de la ville d'Hébron. Des heurts de grande ampleur se sont déroulés dans plusieurs quartiers de Jérusalem entre manifestants palestiniens et forces de sécurité israéliennes. Par ailleurs, les passagers d'un bateau de croisière de la compagnie allemande AIDAdiva ont pu apercevoir des explosions à Ashdod et entendre les sirènes. Des débris de missiles ont été retrouvé sur le pont, mais personne n'a été blessé. Suite à cet incident et selon l'évolution de la situation, les itinéraires des croisières pourraient être modifiés dans la région.

Retards à l'aéroport Ben Gourion de Tel Aviv

Compte tenu de l'accroissement des tensions, le ministère des Affaires Etrangères déconseille jusqu'à nouvel ordre les déplacements dans les quartiers est de Jérusalem, dans le secteur d'Hébron ainsi que dans les grandes villes du Nord de la Cisjordanie. "A Jérusalem, la situation dans plusieurs quartiers est imprévisible, et certains axes peuvent être bloqués, notamment aux abords de la Vieille Ville", indique le Quai d'Orsay, qui précise : " de manière générale, il est recommandé de faire preuve d'une vigilance particulière à proximité de la Vieille Ville de Jérusalem et dans les quartiers où des affrontements sont signalés (Shuafat, Beit Hanina, Issawiyah, Silwan, Sawwanah, A-Tur, Ras Al-Amoud, Wadi Al-Joz, Tsur Baher et plus généralement autour du Mont Scopus et du Mont des Oliviers)." La situation dans les aéroports de Tel Aviv et d'Eilat peut évoluer à tout moment, les voyageurs sont invités à suivre l'évolution de la situation et de se renseigner auprès de leur compagnie aérienne.

Etat d'urgence déclaré en Israël

Plusieurs centaines de roquettes ont été tirées ces derniers jours depuis Gaza vers le territoire israélien. Les tirs, qui sont intenses dans le Sud du pays, ont visé également les 8 et 9 juillet les régions de Tel-Aviv, de Jérusalem, de Sharon (au nord de Tel-Aviv jusqu'à la ville de Hadera) et même Haïfa, la grande ville portuaire du nord d'Israël. La grande majorité des tirs dirigés vers des zones habitées ont néanmoins été interceptés par le système anti-missiles israélien avant d'atteindre le sol. Aucune victime n'est à déplorer à ce stade. Le Quai d'Orsay déconseille sauf raison impérative de se rendre dans un rayon de 40 km autour de la bande de Gaza, y compris les villes de Sderot, Ashkelon, Ashdod, Beer-Sheva, Qiryat Gat, etc. Où que vous vous trouviez sur le territoire israélien, il est impératif de se conformer aux instructions du Commandement du Front intérieur israélien sur la conduite à suivre en cas d'alerte. Il est vivement recommandé de prendre connaissance de ces consignes avant tout déplacement. Pour rappel, il n'est, pour l'heure, pas nécessaire d'annuler vos déplacements en Israël. Pour les Français de passage, il est recommandé de s'inscrire sur le site Ariane pour recevoir l'information indispensable en temps réel.