• Connexion
Insolite : passer une nuit cernée par un crocodile
Publié le 29/06/2016 119 partages

InsoliteAustralie

Twitter Facebook 119 partages

Après l'hôtel flottant, la prison ou l'igloo, voici l'établissement en forme de crocodile. Pénétrer dans les entrailles d'un crocodile, pourquoi pas, sans toutefois se faire consumer par des sucs digestifs ! Le Mercure Kakadu Crocodile Hotel offre la possibilité à ses hôtes de vivre une expérience unique qui devrait leur laisser une trace indélébile.

  • Twitter
  • Facebook
  • Le Mercure Kakadu Crocodile Hotel, au coeur de la nature
    Le Mercure Kakadu Crocodile Hotel, au coeur de la nature
  • La réception de l'hôtel
    La réception de l'hôtel
  • L'une des chambres de l'établissement
    L'une des chambres de l'établissement
  • La piscine extérieure
    La piscine extérieure
  • L'intérieur du restaurant
    L'intérieur du restaurant
1

Certes, ses écailles sont en béton mais ce crocodile assez singulier a de quoi attirer le chaland. Le Mercure Kakadu Crocodile Hotel est installé en pleine nature, au milieu du parc national du même nom (le Kakadu National Park), situé au nord de l'Australie, à l'est de Darwin. Avec ses 20 000 km², ce dernier représente le plus grand parc du pays. Ici, la faune n'est pas en reste. On croise aussi bien des kangourous que des wombats, ainsi que des diables de Tasmanie.

Le Mercure Kakadu Crocodile Hotel se trouve plus précisément à 5 km du centre-ville de Jabiru. Ses 4 étoiles lui confèrent un certain niveau de confort et de prestations. L'établissement réunit 110 chambres, accompagnées de différents services comme une réception ouverte 24 heures sur 24, un salle TV, une boutique...
Les addicts du web profitent sur place du wifi gratuit, accessible partout dans l'hôtel. On bénéficie également d'un restaurant ainsi que d'une piscine. Côté tarif, la chambre double s'affiche à partir de 100 euros la nuit.

A lire également :

Un séjour en Lettonie pour les curieux et les masos
Dormir dans des chambres-catamarans
Des hôtels en phase avec nos fantasmes