• Connexion
Voyage en Tunisie : la sécurité renforcée
Publié le 23/10/2016 184 partages

SécuritéTunisie

Twitter Facebook 184 partages

Le ministère des Affaires étrangères a diffusé cette semaine une dépêche de dernière minute annonçant le prolongement de l'état d'urgence de trois mois sur tout le territoire tunisien.

Décrété le 24 novembre 2015, suite à une série d'attentats qui ont meurtri le pays, l'état d'urgence a été prorogé jusqu'au 19 janvier 2017. Une mesure qui ne va pas pour aider le tourisme à reprendre mais preuve que le problème de sécurité est pris au sérieux.

Carte de sécurité de la Tunisie

Carte de sécurité de la Tunisie
©diplomatie.gouv

Etat d'urgence : qu'est-ce que cela signifie ?

Voilà ce que dit le site du Ministère des Affaires étrangères concernant la sécurité dans le pays :
"Compte tenu du risque terroriste régional lié aux menaces persistantes émanant des réseaux terroristes djihadistes, notamment contre les intérêts français, les ressortissants français résidant ou désirant se rendre en Tunisie, sont appelés à faire preuve de vigilance renforcée et à se conformer aux consignes de sécurité figurant sur ce site.
...les autorités tunisiennes ont déployé un dispositif de sécurité renforcé, notamment à Tunis et autour des sites touristiques. »
Il signale aussi qu'il est fortement recommandé d'éviter les zones frontalières dans les secteurs très proches des frontières avec la Libye et avec l'Algérie, ainsi que dans la zone frontalière tuniso-algérienne du Centre Ouest
Il conseille de rester à l'écart des rassemblements et mouvements de foule et de se tenir éloigné des bâtiments sensibles et d'éviter les déplacements de nuit.
De plus il signale que « les mouvements sociaux, qui sont souvent spontanés, peuvent provoquer des difficultés de circulation automobile à travers le pays ou en zone urbaine. Il vaut mieux privilégier les déplacements par voie aérienne pour rejoindre les zones touristiques du Sud-Ouest. »
« En fonction des événements, des mesures de sécurité renforcées, y compris des interdictions de circuler ou des couvre-feux sont parfois mis en place, interdisant l'accès à certaines zones."