Publié le 12/11/2022

#Culture #Allemagne

7 choses incroyables que vous ignorez sur le mur de Berlin

Dans cet article

  • 1. Tout a commencé en pleine nuit
  • 2. Le mur de Berlin avait un autre nom officiel
  • 3. Il n'y avait pas un, mais deux murs
  • 4. Bien plus qu'un mur, un véritable dispositif militaire
  • 5. Il n'a pas entièrement été détruit en 1989
  • 6. Le premier artiste à avoir peint sur le mur est Français
  • 7. Certains ont passé le mur de Berlin de façon extraordinaire

Construit en 1961, démoli en 1989 et entièrement détruit en 1991, je veux bien sûr parler du mur de Berlin, qui a séparé la ville en deux parties pendant plus de 28 ans. Si on connaît tous l'histoire du mur de Berlin dans les grandes lignes, certaines informations historiques passent souvent à la trappe.

© tomas1111/123RF

1. Tout a commencé en pleine nuit

Le mur de Berlin a pris forme en pleine nuit et plus exactement dans la nuit du 12 au 13 août 1961. Les soldats de l'Allemagne de l'Est, avec le soutien des Soviétiques, ont alors concrétisé leur projet jusque là tenu secret. La construction du mur de Berlin a commencé discrètement avec des parpaings mais aussi du barbelé et au petit matin, des milliers de Berlinois se sont réveillés "prisonniers" et de nombreuses familles se sont retrouvées séparées.Le mur de Berlin a pris forme en pleine nuit et plus exactement dans la nuit du 12 au 13 août 1961. Les soldats de l'Allemagne de l'Est, avec le soutien des Soviétiques, ont alors concrétisé leur projet jusque là tenu secret. La construction du mur de Berlin a commencé discrètement avec des parpaings mais aussi du barbelé et au petit matin, des milliers de Berlinois se sont réveillés "prisonniers" et de nombreuses familles se sont retrouvées séparées.

2. Le mur de Berlin avait un autre nom officiel

Le mur de Berlin, c'est le nom le plus commun donné à ce fameux mur. Mais les Allemands de l'Ouest ont préféré le surnommer le "mur de la honte"...

Quant au gouvernement de l'Allemagne de l'Est, il l'avait appelé "le mur de protection antifasciste". Un mur qui avait pour but d'empêcher les "déserteurs de la république" de passer vers l'Ouest.

© Frank Bach/123RF

3. Il n'y avait pas un, mais deux murs

On parle du mur de Berlin, mais en réalité, il y avait deux murs construits en parallèle. Au milieu de ces deux murs, se trouvait une zone militaire surnommée la "death zone"...

4. Bien plus qu'un mur, un véritable dispositif militaire

Pour rentrer dans les détails en quelques chiffres, le mur de Berlin c'était donc 2 murs de 3,60 mètres de haut, avec des barbelés dressés vers le ciel, 302 miradors et dispositifs d'alarme, 14 000 gardes et 600 chiens.

De nombreux "fugitifs" ont été tués en tentant de passer ce mur diabolique. En effet, les gardes-frontières et les soldats soviétiques n'hésitaient pas à leur tirer dessus.

© ewastudio/123rf

5. Il n'a pas entièrement été détruit en 1989

Avec la chute du rideau de fer en Hongrie en 1989, les Allemands réclament eux aussi la liberté de circuler dans leur pays. Le 9 novembre 1989, le porte-parole du comité central du SED (parti communiste au pouvoir à l'Est) annonce par erreur qu'il est possible de passer d'une partie à l'autre de l'Allemagne.

Et ce qui devait arriver arriva. Dans la nuit qui suivit l'annonce, la foule se rue sur le mur pour le démolir et "effacer" la frontière. Mais la vraie déconstruction ne commencera qu'en juin 1990.

Aujourd'hui, il reste toujours une partie du mur qui s'étend sur un kilomètre.

6. Le premier artiste à avoir peint sur le mur est Français

Le mur de Berlin est devenu une véritable œuvre d'art avec des tags et des graffitis colorés qui forment aujourd'hui l'Est Side Gallery, situé près du centre de Berlin.

Et le premier artiste à avoir osé peindre sur le mur de Berlin en 1984 est un peintre français et s'appelle Thierry Noir. Il se fait connaître avec ses peintures représentant des têtes rondes aux yeux globuleux.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Thierry Noir (@thierrynoir) le

7. Certains ont passé le mur de Berlin de façon extraordinaire

De nombreuses tentatives pour passer d'un côté à l'autre de l'Allemagne ont été recensées mais certaines ont été plus insolites.

Un groupe de personnes âgées a par exemple creusé un tunnel de 32 mètres de long depuis un poulailler jusqu'à l'Ouest. Deux couples et leurs enfants se sont envolés à l'aide d'une montgolfière faite maison. Un acrobate funambule a passé le mur grâce à un câble électrique inutilisé. Enfin, deux amis ont construit une tyrolienne et ont réussi leur coup.

© speedfighter/123RF