• Connexion
Asie, Indonésie, Bali, danse, danseuse, tradition,
Bali
© iStockphoto.com / Cahaya Images
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Visiter - Bali
Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef Google Twitter

Si l'île est bien celle des Dieux c'est aussi la perle la plus scintillante de l'arc touristique indonésien. Les superlatifs se bousculent quand on évoque Bali, que l'on parle du nombre de visiteurs -un chiffre en constante progression- qui atterrit à l'aéroport international de Denpasar ou de ses charmes. On y vient pour un séjour balnéaire pur et dur, pour la plongée, quelques escapades en altitude ou la culture locale... et conjuguer les activités est un jeu d'enfant sur ce petit rocher de 112km du Nord au Sud sur 153km de large. Quel que soit votre point de départ. Principalement regroupés dans le sud de l'île, les lieux de séjour ont chacun leur caractère bien marqué : pour le surf et la fête, les inconditionnels pointent vers la station de Kuta à l'Ouest. A deux pas d'une très belle plage où les surfeurs, débutants ou aguerris, viennent écumer les vagues balinaises, elle offre les hébergements les moins chers de l'île (le confort est souvent à l'avenant). A Sanur sur la côte est, on vient pour le farniente et les prestations 4*, à Nusa Dua -plus au sud- pour le meilleur de l'hôtellerie internationale bordant une plage de sable blanc. Pendant que les bambins barbotent dans les eaux d'une mer calme, les amoureux de la jungle et de l'art ont pointé vers le nord, sur la route des cimes du volcan Agung -le point culminant- et fait d'Ubud leur point de ralliement. Connues pour sa richesse artistique et ses spectacles de danse, elle est le centre spirituel d'une île convertie à l'hindouisme -une exception dans le plus grands pays musulman du monde- dont les temples et les processions quotidiennes participent à l'enchantement des lieux.

Les côtes

Calme, luxe et volupté... c'est ce qu'inspirent les superbes plages du littoral balinais et son hôtellerie de luxe. Bali est réputée pour ses magnifiques plages ensoleillées où l'on peut apprécier la proximité du sable avec les vertes collines ainsi qu'avec les hauts volcans. Elles sont également le lieu idéal pour pratiquer le surf et vous mesurer aux vagues les plus impressionnantes! Les adeptes de la plongée seront ravis d'explorer les merveilleux fonds sous-marins balinais. Vous avez le choix entre plusieurs stations balnéaires, qui proposent des prestations haut-de-gamme de grande qualité.

La faune et la flore

Luxuriant, est sans doute le qualificatif s'appliquant le plus justement à cet extraordinaire jardin, appelé Bali. On y est submergé par la végétation foisonnante, le bleu des lacs et des étangs, le vert des rizières et les couleurs vives des orchidées ou des rhododendrons. C'est dans ce paradis naturel que vivent de nombreuses espèces rares d'animaux, tels que l'étourneau de Rothschild, les singes et les poissons tropicaux. C'est sur l'île balinaise qu'ont fait leur nid la plupart des oiseaux établis sur les îles de Java. Pour découvrir tous ces animaux dans leur milieu naturel, rendez-vous au Parc national Bali Barat où sont préservées de nombreuses espèces que vous ne rencontrerez nulle part ailleurs.

Les arts et la culture

La société balinaise est riche d'une forte identité culturelle dont l'expression artistique, extrêmement variée, constitue l'un des atouts majeurs de l'île. Peintures et sculptures, traditionnelles ou contemporaines, sont très présentes et font l'objet d'un commerce actif. L'architecture balinaise, délicate et créative, possède une réelle originalité. Plusieurs musées locaux méritent la visite, comme celui de Bali, à Denpasar (peinture, sculpture, artisanat), et le musée Neka (peinture), à Ubud.

Les temples

Appelés "pura", terme sanskrit signifiant "espace entouré d'un mur", les temples jouent un rôle essentiel dans la vie quotidienne des Balinais. Bali est une île majoritairement hindoue où l'on trouve de nombreux temples. Pour les visiter dans le respect des rites locaux, vous pouvez si vous le souhaitez vous vêtir d'un sarong, vêtement traditionnel de Bali que l'on porte par-dessus le pantalon afin de cacher ses genoux. La plupart des temples sont constitués de trois enceintes successives sacrées où il n'est parfois pas permis aux touristes de pénétrer. Ils sont dédiés aux divinités hindoues, Brahma, Vishnou et Shiva. Ces dieux sont identifiés aux grands volcans de l'île et c'est pour cette raison que les temples sont orientés vers eux. La religion est très importante pour les balinais qui y consacrent beaucoup de temps: leurs journées sont rythmées par des rituels sacrés appelés yadnya. Il faut savoir que l'hindouisme de Bali est bien différent de celui pratiqué en Inde: même si on y retrouve le culte d'un dieu suprême ainsi que les trois divinités hindoues, leur manière d'appréhender cette religion est plus proche de l'animisme.

Les paysages

Les paysages tropicaux de Bali sont impressionnants et inoubliables. Le relief balinais est façonné par les ravines qui descendent des volcans, et l'on peut se promener au coeur des rizières aménagées en terrasse se trouvant parfois au fond de ces ravines, entre les villages établis au sommet. Si vous tournez votre regard vers l'horizon, vous observerez certainement de nombreux volcans: l'île en compte plusieurs, éteints ou endormis. Le mont Batur est un volcan actif mais on peut en faire l'ascension en 2h de marche. Le mont Agung quant à lui est le plus grand volcan qui domine l'île de ses 3142 mètres de haut. On peut également l'escalader, mais il est nécessaire d'être en bonne forme physique en raison de son altitude. Les traces de la coulée de lave datant de la puissante éruption des années 60 y sont encore visibles. Au pied du Mont Batur se trouve le lac le plus grand de Bali qui fait 7,5 km de large. D'autres lacs embellissent le paysage de Bali, comme le lac Bratan par exemple qui est très agréable à visiter à ses 700 mètres d'altitude. Son eau, sainte selon les balinais, est dédiée à la déesse Dewi Danu.