• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Camping
    • Plus
      • Guide
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur

Kochi

  • A Kochi (Cochin), faites des sauts de puce entre les îles et les péninsules. Les maisons portugaises des premiers colons bordent les ruelles étroites. Dirigez-vous vers Jewtown Road avec ses antiquaires, vous tombez sur la synagogue du XVIème siècle. A l'intérieur, admirez son arche d'alliance en bois sculpté et ses rouleaux de la Torah enchâssés d'or, d'argent et de pierres précieuses. Tout près, ...
    © Jan Skwara / 123RF
  • Cette basilique de style baroque date de 1887. Elle avait été détruite par les Anglais en 1785.
    © Jan Skwara / 123RF
Constance Balland
Constance Balland Expert destination Inde

A Kochi (Cochin), faites des sauts de puce entre les îles et les péninsules. Les maisons portugaises des premiers colons bordent les ruelles étroites. Dirigez-vous vers Jewtown Road avec ses antiquaires, vous tombez sur la synagogue du XVIème siècle. A l'intérieur, admirez son arche d'alliance en bois sculpté et ses rouleaux de la Torah enchâssés d'or, d'argent et de pierres précieuses. Tout près, les ruelles embaument des parfums s'échappant des entrepôts à épices. Près de l'embarcadère du port sur la péninsule Sud, Fort-Cochin ou Mattancherri est un palais d'influences portugaises et hollandaises, décoré de superbes peintures murales retraçant des scènes légendaires. Dans l'enceinte du palais, visitez le temple de Bhagavati, un sanctuaire dédié à Vishnou et à Shiva, et l'église Saint-François, la plus ancienne église indienne, où l'air est brassé par d'immenses ventilateurs. Ensuite, remarquez l'intérieur couleur pastel de la cathédrale portugaise de Santa-Cruz. Enfin, rôdez jusqu'à la pointe de Fort-Cochin pour observer la jolie série de carrelets chinois, ces grands filets de pêche.

Kochi : que faire ?

Il faut aller sur la presqu'île de Mattancheri pour se retrouver au coeur historique de la ville. C'est là qu'il faut aller visiter le palais du raja surnommé le "palais hollandais ". Ce dernier a été construit par les portugais en 1955, ce sont les hollandais qui l'ont réaménagé un siècle plus tard. Aujourd'hui, il est décoré de peintures murales représentant des scènes du Ramayana qui ont été conservées depuis que le raja a repris possession des lieux.

La ville de Kochi est connue la diversité de sa communauté. C'est pourquoi il faut aller admirer les différents lieux de culte. On trouve en autres la vielle synagogue qui date de 1568 ainsi que son extension. Mais aussi, la cathédrale Sainte-Croix de Cochin et l'église saint François.

  • Le côté cosmopolite et multi-ethnique de la ville
  • Le mélange insolite des styles européen, indien et chinois
  • Le climat pendant la mousson, de juin à septembre il est difficile à supporter

Pense-bête

La ville portait à l'origine le nom de Cochin. Elle n'a été rebaptisée Kochi qu'en 1996 à la suite de réformes indiennes favorisant les noms à consonances hindous par rapport aux noms plus anglophones.

À éviter

A Kochi comme dans le reste de l'inde, serrer la main peut être considéré comme un acte impur. Donc, à moins d'y être invité, il vaut mieux éviter de le faire. De même pour la bise, elle est interprétée comme un acte sexuel !

Kochi : que manger ?

Kochi a de fortes influences de parts ses anciennes colonies. C'est pourquoi, la cuisine est empreinte de notes Portugaises. Etonnant, la région est connue pour proposer de nombreux plats à base de bœuf, ou est passée la vache sacrée ? Le curry au coco est également très savoureux.

Kochi : que rapporter ?

Des épices ! Il faut partir explorer les échoppes du quartier juif et ramener de la cardamone et du curcuma.

Ailleurs sur la planète
Kerala : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Voiture