• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Camping
    • Plus
      • Guide
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion

Goa

  • Situé sur la mer d'Arabie et s'étendant sur 3702 km2, l'Etat de Goa est le plus petit territoire de la péninsule indienne. Avec ses 101 km de côtes bordées de plages et de cocotiers, ses eaux cristallines et sa végétation verdoyante, il attire chaque année plus de deux millions de visiteurs. Dans les terres, les plages laissent place aux rizières, cascades et forêts peuplées d'une faune et d'une flore ...
    © Nikhil Gangavane / age fotostock
Constance Balland
Constance Balland Expert destination Inde

Situé sur la mer d'Arabie et s'étendant sur 3702 km2, l'Etat de Goa est le plus petit territoire de la péninsule indienne. Avec ses 101 km de côtes bordées de plages et de cocotiers, ses eaux cristallines et sa végétation verdoyante, il attire chaque année plus de deux millions de visiteurs. Dans les terres, les plages laissent place aux rizières, cascades et forêts peuplées d'une faune et d'une flore rares. Le climat tropical offre des températures idéales toute l'année, bien que la mousson s'abatte sur la région de juin à septembre. Mais si à Goa, nous sommes bel et bien en Inde, il s'agit d'une Inde totalement à part, influencée par près de 450 ans de colonisation portugaise. De l'architecture à la nourriture, en passant par l'art, le mélange des cultures indienne et portugaise a su donner à Goa un charme et une atmosphère uniques. On croise les façades blanches des églises dans toutes les villes, notamment Old Goa qui abrite la basilique du Bom Jesus, l'église Saint François d'Assise et la cathédrale Sainte Catherine. La capitale, Panjim ou Panaji, avec ses ruelles étroites, ses petits cafés et ses maisons coloniales en toits de tuile rouge, est l'exemple même de cette Inde métissée. Ici, hindous et catholiques vivent ensemble, sans conflit, et Goa peut ainsi être considérée comme l'un des endroits les plus pacifiques du pays.

Goa : que faire ?

Promenez-vous dans les petites rues de la capitale, Panjim, et laissez-vous séduire par le mélange des cultures indienne et portugaise, qui confère à l'endroit une ambiance totalement à part. Les forêts de Goa sont aussi propices à de jolies balades, pour s'éloigner du tumulte des grandes villes et admirer la faune et la flore, notamment les papillons et les oiseaux magnifiques qui peuplent les lieux. Le marché aux puces d'Anjuna chaque mercredi et le Saturday Night Bazar d'Arpora valent aussi le détour : vous y trouverez toutes sortes de bibelots, parfois étonnants, dans une atmosphère franchement sympathique. Si vous vous rendez dans la région à la fin du mois de février, ne manquez surtout pas le carnaval. Et comme Goa ne serait pas Goa sans ses raves, allez à l'une des nombreuses soirées organisées ponctuellement sur les plages. Renseignez-vous auprès des locaux, dans les cafés, et ramassez des flyers pour vous tenir au courant des fêtes prévues.

L'architecture de Goa a été marquée par les quatre siècles de colonisation portugaise : le patrimoine religieux de la région est très riche, on croise les façades blanches des églises du XVIème et du XVIIème siècle dans toutes les villes. A Old Goa, allez voir la basilique du Bom Jesus, l'église Saint François d'Assise et la cathédrale Sainte Catherine. Les quartiers portugais de Panjim, leurs ruelles étroites, les petits cafés, les maisons coloniales avec leur balcon et leur toit de tuile rouge, possèdent un charme intemporel. Le Musée Archéologique de la ville est aussi à voir absolument. Au Sud de Goa, près de Margao, les chutes d'eau de Dudhsagar sont impressionnantes, de même que la réserve naturelle de Cotiago. Mais c'est dans les terres que vous retrouverez toute l'authenticité de l'Inde, en visitant les nombreuses rizières.

  • Une grande richesse historique
  • Un magnifique carnaval chaque année
  • Des plages splendides
  • Beaucoup de touristes de mi novembre à fin mars
  • La mousson de juin à septembre

Pense-bête

C'est à Goa qu'est née la trance psychédélique, un dérivé de musique techno : dans les années 1960, la région attirait de nombreux hippies, et les jeunes fêtards n'ont pas tardé à venir en nombre sur les plages de Goa, organisant de gigantesques raves les nuits de pleine lune. Chaque année, le festival de la Full Moon Party est l'un des plus importants rassemblements de musique trance, sur les plages d'Anjuna et Vagator.

À éviter

Goa est aussi bien connue pour ses raves que pour la drogue, que l'on trouve avec une facilité déconcertante là-bas. Ne jouez pas avec le feu : la drogue reste illégale dans le pays, et le simple fait d'en avoir sur vous, même en quantité infime, peut vous valoir une lourde peine de prison.

Goa : que manger ?

La cuisine de Goa est un peu moins épicée que dans les autres régions de l'Inde. L'influence occidentale est en effet assez présente, du fait des quatre siècles de colonisation portugaise (vous trouverez d'ailleurs des restaurants de cuisine portugaise à Goa). Pour autant, la gastronomie goanaise décline tous les classiques de la cuisine indienne : poulet tandoori, curry de bœuf, agneau, porc, crevettes, poisson, poulet ou légumes... Goa est réputée pour son poulet xacuti, une sorte de curry servi avec une sauce à base de noix de coco, purée de tomates et d'oignons, un délice ! On y mange aussi beaucoup de poisson, que l'on fait cuire au barbecue. C'est en plus l'endroit idéal pour se régaler avec des langoustes à bas prix ! Boisson lactée typique, le lassi sucré ou salé se savoure à tout moment de la journée dans un grand verre. Les naan, célèbres petits pains plats, se consomment nature, au beurre, au fromage ou à l'ail.

Goa : que rapporter ?

C'est le moment ou jamais de faire l?acquisition d'une étole en véritable Paschmina ou en soie. La qualité des tissus et le savoir-faire des artisans locaux sont impressionnants. N'hésitez pas à demander des explications, ils seront ravis de vous en apprendre un peu plus sur leur art. Les vêtements indiens sont colorés, les matières sont raffinées, et le tout se monnaie à un prix très raisonnable : n'hésitez pas à rapporter tuniques, pantalons et robes. Dans les petites boutiques, vous pourrez acheter de ravissants bijoux en argent, de la vaisselle en aluminium brossé, des objets en bois de santal, des boîtes à bijoux... Vous trouverez aussi encens, épices, thés parfumés, noix de cajou et biscuits typiques sur les marchés locaux. Le mercredi, au marché aux puces d'Anjuna, vous aurez l'impression de voyager dans le temps pour atterrir tout droit dans les années 70. Cet endroit a quelque chose de hippie et de moderne à la fois, ce qui lui confère une ambiance unique au monde, qui ne ressemble ni à l'Occident, ni à l'Orient. Vous trouverez touts sortes de bibelots indiens, des cassettes de Goa Trance, la musique des raveurs, et bien d'autres produits et services surprenants !

Ailleurs sur la planète
Inde du Centre : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Voiture