• Iles Marshall
    © iStockphoto.com / Andrearenata
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Iles Marshall

Par Octavie Pareeag Octavie Pareeag Chef de rubrique Fiche Profil

Sans être en guerre, les îles Marshall ont subi régulièrement les assauts des armes : bombardements, raids aériens, explosions nucléaires... L'archipel a souffert dans le passé. Sous l'équateur (ou presque), la réactivité de la nature est étonnante. Les poissons multicolores sont revenus et sur les plages de sable blanc, on voit non plus une scène de "débarquement", juste des touristes.

Avant de partir

Cet archipel est situé en Océanie est formé à la fois d'îles volcaniques et d'atolls coralliens. Il s'est fait tristement connaître dans les années 1950 et 1960, lorsqu'il servit de site de test pour les essais nucléaires américains. Le plus célèbre atoll des îles Marshall est celui de Bikini, qui donna son nom au fameux maillot de bain.

Rassurez-vous, les bombes ont depuis longtemps disparues depuis longtemps, et de nombreuses îles restent vierges de toute souillure radioactive. Les îles Marshall ont réussi à se faire connaitre en tant que destination touristique, grâce à leurs atolls paradisiaques et à leurs lagons turquoise.

Les îles Marshall ont connu une histoire mouvementée. Elles ont été colonisées dans un premier temps par une population venue d'Asie du sud-est. Les premiers Marshallais sont restés célèbres dans l'histoire de la navigation pour l'invention de la carte à bâtonnets, faites de bois et de coquillages. Ces cartes, créées bien avant la colonisation européenne, sont si précises qu'en les superposant avec des cartes actuelles, elles correspondent parfaitement.

Elles ont été découvertes par les Espagnols, puis nommées d'après l'explorateur anglais John Marshall qui y a débarqué en 1788. Elles sont ensuite passées sous domination allemande, puis japonaise jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle le Japon a été battu par les Américains. Les îles sont restées sous protectorat américain jusqu'en 1979, date de la reconnaissance de la constitution Marshallaise par les Etats-Unis

Le pays compte une trentaine d'atolls et plus d'un millier d'îles réparties en deux groupes : les îles Ratak (les îles du levant) et les îles Ralik (les îles du couchant). La majorité de la population vit aujourd'hui sur l'atoll de Majuro et sur l'île d'Ebeye. C'est à Majuro qu'on trouve la capitale du pays Dalap-Uliga-Darrit (également appelée Majuro), le plus grand port des îles Marshall. Si l'endroit possède de très belles plages, dont celle de Laura Beach Park, les visiteurs ne s'y attardent pas car l'atoll de Majuro est surtout point de passage pour se rendre sur les autres îles du pays.

L'économie locale est principalement soutenue par l'aide gouvernementale apportée par les Etats-Unis. Le tourisme ne représente que 10% des emplois locaux. Les îles Marshall sont donc encore très peu fréquentées par rapport à d'autres îles, qui croulent littéralement sous l'afflux touristique. C'est une excellente destination pour ceux qui souhaitent éviter l'affluence touristique.

Les eaux qui entourent les îles Marshall sont riches d'une extraordinaire biodiversité. On y trouve des centaines d'espèces de coraux et plus de 800 espèces de poissons . C'est un véritable paradis pour les plongeurs. La clarté des eaux chaudes permet de voir jusqu'à 50 mètres de profondeur. On trouve également de nombreuses épaves à Maloelap, Mili et Wotje, qui datent des affrontements entre Américains et Japonais lors de la Seconde Guerre mondiale. L'atoll d'Aur est très apprécié pour ses sites de plongée, particulièrement poissonneuses. L'ile de Mejit est connue pour offrir des eaux vierges de poissons venimeux.

Conseils de la rédaction

Majuro, Arno (Longar), Mili, Bikini et Kwajalein sont les meilleurs endroits pour plonger. Sur place, passez par une agence spécialisée pour mieux profiter des nombreuses possibilités (par exemple Marshalls Dive Adventures).
Assistez au très populaire tournoi de pêche qui a lieu une fois par mois sur Majuro. C'est une excellente occasion pour découvrir la diversité de la faune marine.
Allez pique-niquer un dimanche avec les familles marshallaises sur l'île d'Anemanet à Majuro (départ des bateaux à midi).
Bien que l'environnement s'y prête, ne vous promenez pas en maillot de bain ailleurs que sur les plages.br/> Ne photographiez pas le palais présidentiel et ses environs.

Le climat des îles Marshall est de type tropical, il est donc chaud et humide. La saison " sèche " va de décembre à mars, pendant cette période, les pluies sont de faible intensité. Les précipitations sont plus fortes pendant l'autre partie de l'année, d'avril à novembre. Les mois d'octobre et de novembre sont les plus pluvieux et les plus chauds. Heureusement les cyclones sont rares dans la région. Il y a une faible amplitude thermique tout au long de l'année : entre 27 °C et 29 °C. L'époque la plus favorable au tourisme est comprise entre février et juin, en effet ce sont les mois ou il y a le plus de soleil.

Avant de partir il est recommandé d'effectuer des vaccinations contre la poliomyélite, le tétanos, la fièvre typhoïde et les hépatites A et B.

Le décalage horaire avec la France est de +10h en été et + 11h en hiver.

Les plus

  • +La beauté des atolls du Pacifique.
  • +Les plages de sable blanc.
  • +La faune et les épaves sous-marines.

Les moins

  • -L'éloignement de la destination et la distance entre les îles.
  • -Le manque de prestations haut de gamme.
  • -Les plus suspicieux se méfieront des potentielles émanations radioactives autour de Bikini.

Tradition

Outre la navigation, les premiers Marshallais étaient également spécialisés dans l'art du tatouage. Les premiers Espagnols qui sont entrés en contact avec les Marshallais furent tellement impressionné par leurs corps recouverts de tatouages, qu'ils ramenèrent ces indigènes pour les montrer à la cour du roi.

A l'époque pré-coloniale, les femmes portaient le Ta'ovala, une jupe longue traditionnelle, tandis que les hommes portaient des pagnes à frange faits de végétaux.

Le roro est le chant traditionnel local. Il est chanté pour raconter les légendes des premiers Marshallais ou pour apprendre l'art de la navigation ancienne. Cet art survit encore aujourd'hui à travers des chansons contemporaines créées par des groupes de musique locaux. Le tambour, pourtant peu commun en Micronésie, est l'un des instruments privilégiés des Marshallais. La danse traditionnelle locale est inspirée des danses folkloriques espagnoles. Les pas sont très difficiles à apprendre, du fait de leur complexité.

La religion chrétienne, importée par les Européens, est très largement répandue dans l'archipel. C'est de loin la première religion, et les Marshallais sont de fervents croyants. Le sport a également son importance aux Îles Marshall. Depuis 2008, le pays participe aux Jeux Olympiques. Le pays a également son championnat national de football qui est très populaire. Le basket et le volley sont également très appréciés des Marshallais.

Cuisine

Le poisson (surtout le thon) et les fruits de mer sont évidemment la base de la nourriture marshallaise. On goûtera, en particulier, le crabe du Pacifique dont la chair est réputée. Les plats sont souvent accompagnés de noix de coco, de fruits de l'arbre à pain, d'ignames ou de potirons.

On trouve quelques restaurants dans les lieux touristiques de l'archipel, mais globalement la cuisine locale reste très simple et traditionnelle. Les plats les plus typiques de l'archipel sont : la tarte aux noix de macadamia, le gratin de patates douces, les beignets à la farine de manioc ou encore le médaillon de sole ou de lote cuisiné dans du lait de coco.

Souvenir et artisanat

On pourra rapporter des objets artisanaux tressés en kimej (fine membrane issue de la palme du cocotier) ou en malwe (fibres tressées provenant des cocotiers), tels que des kilis (sacs à main), des fleurs et des oiseaux, des décorations murales, des éventails ou des paniers. On pourra également acheter des tapis, des colliers de coquillages ou les traditionnelles cartes maritimes. L'un des meilleurs endroits pour s'offrir quelques-uns de ces souvenirs est le Marshall Handicraft Shop, situé à côté du musée Atele à Majuro.
Les boutiques sont ouvertes du lundi au vendredi, de 8 h à 17 h.

Iles Marshall : Découvrez nos villes