• Connexion
Océan Pacifique, Iles Cook, plage, baignade, bateau, île, palmier, sable, mer,
Iles Cook
© Przemyslaw Skibinski / 123RF
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Visiter - Iles Cook
Par Octavie Pareeag Octavie Pareeag Chef de rubrique

Chapelet d'îles paradisiaques du Pacifique Sud, à l'ouest de la Polynésie française, les îles Cook forment un état indépendant tout en étant toujours très lié à la Nouvelle-Zélande. Extrêmement dispersées sur 14 parallèles de latitude, les 15 grains de sable qui forment l'archipel ne couvrent que 240 km2 sur les 2,2 millions km2 de surface totale (soit 4 fois la superficie de la France). Plus de 1.500 km séparent l'atoll de au nord-ouest de l'île de Magaia au sud-est. Au Nord, ce ne sont que des atolls, sublimes lagons dans des anneaux de sables plantés de cocotiers et retenus par une barrière de corail. Au sud, ce sont des îles volcaniques, parmi lesquelles l'ile principale de Rarotonga qui abrite la capitale Avarua. Les atolls d'Aitukaki et de Penrhyn (également appelé Tongareva) sont considérés comme les plus beaux.
Outre le bonheur de se balader dans la carte postale absolue de l'île paradisiaque, les Iles Cook sont aussi célèbres pour leurs danseurs, leurs chants et leurs perles noirs...

Les côtes

Les habitants des îles Cook s'efforcent de ne pas dénaturer l'environnement exceptionnel de l'archipel. Aucune structure hôtelière envahissante n'est présente sur les côtes. Ainsi, les lagunes sont visibles dans toute leur splendeur.
Les hôtels et villas de luxe ne doivent pas dépasser deux étages pour que les palmiers demeurent les premières choses à voir à l'horizon.
Elue " Meilleure plage du Pacifique " lors du prix mondial du Tourisme. One Foot Island de l'île d'Aitutaki fait partie des milliers de plages blanches immaculées où vous vous sentirez comme au paradis.

La faune et la flore

Aux îles Cook, la flore est bien plus importante que la faune. Sur l'île de Rarotonga, on dénombre plus de 500 espèces végétales. Néanmoins, sur les atolls, la flore est peu diversifiée, on trouve uniquement des cocotiers. Concernant les espèces animales, elles se limitent à des lézards et des oiseaux dont des martins-pêcheurs, et le monarque de Rarotonga, une espèce rare qui ne vit que dans la réserve de Takitumu. Les eaux des îles Cook sont en revanche très poissonneuses. On y trouve, entres autres, des poissons-perroquets, des concombres de mers et des baleines à bosse.

Les arts et la culture

Les arts et la culture des Îles Cook sont principalement liés à la culture maorie et donc proches de la culture Tahitienne et de celle des Maori de Nouvelle-Zélande. Néanmoin,s les Maori des Îles Cook ont su développer leur propre culture, le « akono'anga aãori » ou « peu maori ».
L'art le plus important des Îles Cook est sûrement la danse. En raison de son caractère lascif et de la nudité des danseurs, la danse maorie a pendant longtemps été bannie par les missionnaires européens, mais elle connaît un renouveau certain depuis un siècle et demi. La danse pratiquée par les Maori des Îles Cook est très proche de la danse tahitienne ; les costumes des femmes sont, tout comme à Tahiti, une jupe faîte d'écorce de purau et deux moitiés de noix de coco évidées pour cacher la poitrine. Chaque île de l'archipel a développé des danses spécifiques.
La musique est également un élément important de la culture des îles Cook; la musique polynésienne se différencie de la musique maorie et hawaïenne. Essentiellement basée sur le chant et les percussions, la musique polynésienne connaît une évolution massive notamment par la présence des marins occidentaux qui introduisent la guitare hawaïenne et le ukulélé.
Parmi les œuvres d'art polynésiennes on trouve des couvertures confectionnées avec des motifs inspirés de la faune et de la flore, des chapeaux tissés et des bijoux en bois et en perles.