Hôtel White Sand Beach Resort Fakarava Hôtel 0 étoile
Avis experts
Fakarava, Polynésie
Cindy Neves Chef de rubrique

Unique hôtel de Fakarava, le Maitai Dream constitue l'adresse la plus confortable pour découvrir ce magnifique atoll. Bien situé le long de la route desservant l'aéroport - et seule route macadamisée de Fakarava - il dispose d'un centre de plongée permettant de découvrir en toute sécurité les beautés sous-marines du lagon. Côté terre, l'hôtel se trouve à proximité d'une ferme perlière. Il propose aussi des vélos en location, pour randonner le long de la route, parmi les plantations de cocotiers.

+
  • Sports
  • Balnéaire
  • Famille
  • Coeur
  • Vol
    • Hôtel White Sand Beach Resort Fakarava

      White Sand Beach Resort Fakarava   -   © Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

    • Hôtel White Sand Beach Resort Fakarava

      White Sand Beach Resort Fakarava   -   © Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

       
    Comparez tous les prix

    Prix à la nuitée - Trouvé chez 0 marchand(s)
    Voir plus d'offres

    Situation 3.0 /10

    En bord de mer, côté lagon, au PK 6,4 de la route desservant le nord-est de l'atoll (le PK, ou point kilométrique, débute à Rotoava. La route couvre une distance de 18,6 km en tout).
    L'aéroport se trouve à 15 km de l'hôtel. Trajet effectué en mini-truck (il n'y a pas de taxi ni de location de voiture à Fakarava). Il faut compter 15 min de trajet. Le transfert est assuré par l'hôtel (34 euros l'A/R par personne).
    Le village le plus important de Fakarava est Rotoava, sur la route de l'aéroport. Il se trouve à 7 km de l'hôtel. Transfert en mini-truck sur demande (17 euros).

    Logement 8.45 /10

    L'hôtel comprend 28 unités de logements réparties dans 28 bungalows. Ceux-ci sont alignés en quinconce sur plusieurs rangées. 6 bungalows se trouvent ainsi en front de mer. C'est la catégorie "beach premium", avec terrasse de bois surplombant la plage. Ces bungalows sont espacés et des arbustes sont plantés sur les côtés pour éviter le vis-à-vis. Les bungalows de la seconde rangée regardent aussi vers le lagon, mais de plus loin. Au-delà, la vue porte surtout sur le dos des unités et la végétation environnante. Les logements offrant une superficie de 50 m² (dont 11 m² de terrasse), ils peuvent accueillir jusqu'à 3 personnes. Leur décoration, tout de bois verni (plancher, murs lambrissés, mobilier en cocotier) présente un aspect chaleureux. La salle de bains est équipée d'une porte donnant sur les jardins. De ce côté se trouve la douche. Toilettes et lavabo se situent entre la chambre et la douche. Comme la chambre, cet espace est lambrissé de bois verni et dispose d'un parquet. Les équipements sont ceux d'un hôtel de bon standing : les produits d'accueil (siglés Sorbet) sont présentés en taille 50 ml. Une petite télévision permet de regarder Eurosports, LCI et M6. Côté température ambiante, on aura la climatisation si l'on demande la catégorie "beach premium" ou 3 autres bungalows en catégorie "tiare". Soit 9 unités sur les 28. Quand il y a la climatisation, il y a aussi un ventilateur de plafond. Sinon, on se refroidit uniquement avec le ventilateur de plafond. Un kit thé/café (sachets offerts) permet de se préparer une boisson chaude. Minibar, téléphone et coffre-fort sont également prévus.

    Infrastructure 8.20 /10

    Ouvert en 2003, le Maitai Dream se fond dans la végétation environnante, une cocoteraie plantée sur la mince bande de terre de Fakarava (il suffit de parcourir 200 m pour passer du côté du lagon à celui de l'océan). Les bâtiments se composent d'un espace commun regroupant réception, bar et restaurant ; de 28 bungalows indépendants répartis dans le domaine. Le ponton qui s'avance dans le lagon sert de point de départ aux excursions en bateau, aux sorties de plongée. Il n'y a pas de piscine, il n'y a pas non plus d'équipements sportifs terrestres tels que court de tennis ou practice de golf. Heureusement, est-on tenté de dire. En effet, le cadre naturel, spectaculaire, peut s'apprécier sans équipements particuliers. On vient au Maitai Dream surtout pour faire de la plongée (et du snorkelling). Cependant, on se réservera une demi-journée pour circuler sur la route en vélo. Tourner à gauche en sortant de l'hôtel : on rejoint le village de Rotoava en 30 min. Plus loin, en direction de l'aéroport, se trouve l'ancien phare de Topaka, construit en pierre de corail. Si l'on tourne à droite en sortant de l'hôtel, on rejoint en 10 min le site d'une ferme perlière, la ferme Dream Pearls. Visite gratuite en semaine (on verra notamment les greffeurs de perles au travail et les huîtres greffées prêtes à être rapportées dans le bassin aménagé au milieu du lagon).

    Restauration 8.20 /10

    Le restaurant du Maitai Dream est ouvert aux trois repas. Une "nécessité", car il n'y a pas de restaurant indépendant (ni même de petit commerce) aux abords de l'hôtel. Pour en trouver, il faut aller au village de Rotoava, à 7 km. On prendra donc pension au Maitai, et ce d'autant plus volontiers que la salle du restaurant, à la terrasse surplombant la plage ombragée de cocotiers, présente une ambiance à l'ancienne, des accents exotiques et un service qui fait penser aux hôtels d'autrefois. Se restaurer à Fakarava présente cependant des particularités : ingrédients et boissons arrivent par bateau. Entre deux ravitaillements, il arrive fréquemment que certains produits viennent à manquer. La carte des vins du Maitai Dream est ainsi mise à jour au moment de la commande, selon les bouteilles disponibles. Le vin peut aussi se déguster au verre (ce qui est recommandé, côté tarif : à partir de 4 euros). A midi, le service se fait à la carte (pâtes, hamburger, poisson cru à la tahitienne forment les options les moins coûteuses, autour de 13 euros le plat). Le soir, le menu de 3 plats permet de manger du poisson (en entrée et en plat) ou de la viande (en entrée et en plat), ou de panacher les deux. Fromage ou dessert, pour terminer. Le matin, les habitudes contemporaines de l'hôtellerie reprennent le dessus : le petit-déjeuner est présenté sous forme de buffet. Salami, fromage, fruits cuits et fruits frais coupés, yaourts et fromage blanc, pancakes au sirop d'érable, viennoiseries, petits pains. On se sert aussi au buffet pour le café et les boissons chaudes.

    Plage 9.20 /10

    La plage se situe en contrebas des bungalows "beach premium" (ceux-ci se trouvant à 80 cm au-dessus du niveau de la mer, minimum requis pour éviter les inondations en cas de montée du lagon par mauvais temps). Le sable blanc et fin (une merveille) est ombragé d'arbres et d'arbustes tropicaux (cocotiers, pandanus). La plage est aménagée de transats en plastique moulé sur 150 m environ. Elle se poursuit de part et d'autre du domaine, longeant des pensions de famille un peu plus loin. Dans le lagon, le sable est jonché d'aplats de coraux pierres. Il faut prévoir des sandales de plastique ou des chaussons de caoutchouc si l'on ne veut pas regarder où l'on pose le pied. Sinon, on peut passer aisément entre ces aplats. L'eau translucide est turquoise au bord, puis devient d'un bleu intense. Comme on voit pas l'extrémité de l'atoll, on peut avoir l'impression que l'océan commence au large. Il n'en est rien (le "moana nui" se trouve dans le dos de l'hôtel). Mais le lagon de Fakarava est l'un des plus profonds de Polynésie (70 m en son milieu). D'où la couleur bleu foncé au large. Pour en explorer une partie, on utilisera le matériel nautique mis à disposition par l'hôtel. Il y a des poissons multicolores à quelques mètres à peine du bord.

    À savoir

    Le Maitai Dream Fakarava est le seul hôtel de l'atoll. Les autres possibilités d'hébergement à Fakarava sont des pensions de famille. Il y en a une dizaine le long de la route desservant la partie nord-est de l'atoll. Les autres pensions de Fakarava se trouvent sur des motus au sud-est (à 1h30 de bateau de l'aéroport).
    Conseil logement
    Demander en priorité l'un des 9 bungalows "beach premium". Vue imprenable sur le lagon. Les 6 autres bungalows "beach"sont construits à 15 m en retrait : leur vue lagon est donc moins spectaculaire.

    Les équipements

    • Navette

      (transfert sur demande pour l'aéroport et le village de Rotoava, payant)

    • Parking
    • Accès handicapés

      (2 chambres adaptées)

    • Restaurant
    • Accès internet

      (hôtel Wi-Fi ; 1 ordinateur à la réception ; payant)

    • Piscine
    • Equipement sport

      canoe, (pirogue polynésienne), kayak

    Les avantages

    • Superbe plage et lagon turquoise.
    • Confort et service, personnel accueillant.
    • Tous logements pour 3 personnes.

    Les inconvénients

    • Un peu éloigné du village de Rotoava.
    • Certains bungalows sans climatisation.

    Avis des voyageurs sur l'hôtel

    • Note Globale nc/10