• Connexion
Hôtel Eco Paradise Hôtel 3 étoile
Avis experts
Rua Suecia, n. 28, Cumbuco, Caucaia, État du Ceará , Brésil Cumbuco, Brésil -
Voir la carte
Nicolas Pelé Chef de rubrique

Pionnier du développement touristique de Cumbuco, un petit village aux portes de Fortaleza, l'Eco Paradise a ouvert ses portes en 1995, envoûtant ses espaces d'un charme spartiate fait de matériaux locaux et dépourvu de frivolités luxueuses. Il n'a pas été rénové depuis son inauguration et le mobilier est vieillot ; par contre on y gagne en espace : les chambres sont très spacieuses, avec un petit salon et une chambre à coucher, mais pas de vue sur l'océan. C'est bien dommage parce que l'Eco Paradise est très bien situé sur le littoral de Cumbuco, avec une sorte de plage semi-privée équipée de chaises longues et de parasols.

+
  • Sports
  • Balnéaire
  • Famille
  • Bien situé
  • Nature
  • Vol
    Comparez tous les prix

    Prix à la nuitée - Trouvé chez 1 marchand(s)
    • - Booking.com - Voir les prix
    Voir plus d'offres

    Situation 3.0 /10

    L'Eco Paradise se trouve sur la plage de Cumbuco, dans une position centrale par rapport au petit village. Il est recommandé de prendre un taxi à l'arrivée à l'aéroport car il faut compter 50 minutes pour parcourir les 35 km qui le séparent de l'hôtel, lorsque la circulation le permet. Il se trouve à environ 25 km du centre de Fortaleza (entre 30 et 40 minutes de trajet). On peut également prendre l'autobus : on a le choix entre un bus touristique, climatisé mais plus cher, et un bus public, très bon marché et assez sûr, quoi qu'on en dise.

    Logement 6.70 /10

    Les 72 chambres de l'Eco Paradise occupent deux bâtiments rouges parallèles, reliés par des passerelles placées au niveau des deux étages. Les deux structures se développent en longueur, perpendiculairement à la plage : aucune des chambres n'est donc située face à l'océan. Elles sont toutes de la même dimension (plutôt grandes) et leur aménagement est identique : le salon - avec un canapé-lit, une table, des chaises, un frigo et un téléviseur - de même que la chambre à coucher sont plutôt spacieux. Ce qui différencie essentiellement la catégorie standard et les catégories supérieures est la vue dont on jouit depuis la chambre : dans les chambres de la catégorie standard, l'horizon est en partie caché par un muret sous lequel passe une petite route étroite ; celles des catégories supérieures donnent sur le jardin, d'ailleurs assez petit. Le style, plus soigné dans les chambres de la catégorie supérieure, nous plaît (malgré ses quinze années bien visibles) car les matériaux utilisés sont solides et consistants mais loin d'être chics ou design : mieux vaut une belle table en bois massif que du contreplaqué. Nous apprécions la décoration, qui change légèrement d'une chambre à l'autre, avec des étoiles de mer au mur, des lampes de chevet reflétant le contour d'images de poissons, des rideaux tissés semblables à des paravents et des tableaux d'artistes locaux, formant un ensemble doux et délicat. Toutefois, dans les chambres standards, nous n'avons pas apprécié la table en plastique du salon et le réfrigérateur, bien trop vieux. Il n'y a pas de climatisation : seuls des ventilateurs rafraîchissent les nuits à Cumbuco, où il y d'ailleurs toujours du vent.

    Infrastructure 6.95 /10

    Si à Cumbuco le tourisme est encore en "voie de développement", l'Eco Paradise a été le pionnier de ce processus : il a été le premier hôtel à ouvrir ses portes en 1995. Dommage qu'il n'ait jamais été rénové depuis, à part quelques banals travaux d'entretien : les années passent et ça se voit. L'Eco Paradise aurait besoin d'être rafraîchi ; en fait, la rénovation est au programme mais espérons qu'on préservera son style rustique. Ce qui caractérise l'Eco Paradise pour le moment, un exemple apparemment suivi par de nombreuses pousadas, c'est justement la volonté de s'inscrire dans le milieu qui l'entoure, sans rechercher ni le luxe ni un style excessivement moderne. L'Eco Paradise est structuré en trois corps principaux : la réception, les deux bâtiments postérieurs parallèles qui abritent les chambres et le restaurant. Ces espaces ont en commun les toits de paille et un ameublement austère utilisant des matériaux naturels et des éléments de l'art typique du Ceará. la piscine se trouve face à la plage, devant le restaurant, entourée par la pelouse du jardin. Pour se détendre au soleil, on peut opter pour une chaise longue en bois, un hamac ou, surprise, une chaise dans la piscine devant le comptoir singulier du bar : l'idéal pour se rafraîchir en buvant un verre.

    Restauration 7.45 /10

    A l'Eco Paradise, le petit déjeuner est compris, mais la pension complète et la demi-pension ne sont pas prévues. Au restaurant, on mange à la carte et l'on paie à part. De 7 h à 10 h, les clients disposent d'un riche buffet offrant du pain, des fromages, des céréales, de la confiture, des jus et beaucoup de fruits. A la mi-matinée, après le petit-déjeuner, le restaurant ouvre ses portes à la clientèle externe ; le chef propose des plats de la cuisine régionale mais aussi internationale. Le décor, très "couleur locale" avec des sets de table tissés artisanalement, un toit de paille et des décorations très colorées appartenant à l'art brésilien, comme les classiques perroquets, invite à s'aventurer dans les délices de la cuisine du Ceará.

    Plage 7.70 /10

    Bien qu'il n'existe pas de plages privées au Brésil, l'Eco Paradise, situé en bord de mer, s'est réservé quelques mètres de sable, au-delà de la propriété, pour ses clients : ils y trouveront des parasols en paille, des chaises longues, des fauteuils et des tables en plastique. Ce petit coin tranquille, normalement interdit aux kitesurfeurs, est parfait si vous ne pratiquez pas ce sport ou si vous souhaitez tout simplement vous couper du monde et vous détendre un peu. A Cumbuco, l'océan, balayé par un vent constant, est toujours agité, ce qui ne favorise pas les bains paisibles.

    À savoir

    Comme bien d'autres hôtels de Cumbuco, l'Eco Paradise accueille essentiellement des kitesurfeurs, attirés toute l'année par le vent constant qui en fait un lieu de rendez-vous mondial pour les passionnés. L'âge des clients varie entre 30, 40 et 50 ans. L'hôtel est fréquenté par une clientèle européenne (hollandaise, allemande, française et italienne), et, bien sûr, par de nombreux Brésiliens. Il n'y a pas d'école de kitesurf à l'Eco Paradise, mais le propriétaire n'aura aucun mal à vous en conseiller une parmi les nombreuses présentes sur le littoral.

    Les équipements

    • Restaurant
    • Accès internet
    • Piscine

    Les avantages

    • Les chambres spacieuses
    • L'emplacement, sur la plage de Cumbuco
    • Une sorte de plage privée équipée

    Les inconvénients

    • La vue depuis les chambres
    • L'ameublement vieillot

    Avis des voyageurs sur l'hôtel

    • Note Globale nc/10