• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur
Hôtel Blue Wind Hôtel 0 étoile
Avis experts
Cumbuco Cumbuco, Brésil -
Voir la carte
Nicolas Pelé Chef de rubrique

Le Blue Wind, une petite pousada avec huit chambres seulement, est un coin vaguement hippie où les kitesurfeurs trouvent ce dont ils ont besoin pour gérer leur équipement sportif sans problèmes, grâce à un vrai connaisseur, Mario, le propriétaire italien ; ce vétéran, ancien véliplanchiste, a fini lui aussi par se convertir au kite. D'ailleurs, l'école est née avant la pension à laquelle elle est rattachée : on peut y suivre des cours ou louer le matériel nécessaire pour s'adonner à ce sport. Ne vous attendez pas à y trouver le grand luxe : la climatisation et la télé sont proscrites ou presque au Blue Wind ; les fenêtres n'ont pas de vitres, mais en contrepartie, on entend le bruit des vagues. Bien sûr, les goûts et les couleurs ne se discutent pas ; mais le style nous a plu, à la fois austère et réussi, avec ses balcons en bois, ses hamacs et ses couleurs gaies, donnant sur un jardin style vacances entre amis, où tout le monde se sent un peu chez soi. Les spaghettis rigoureusement "al dente", le poisson frais directement fourni par les pêcheurs et le bon café italien séduisent le palais.

+
  • Sports
  • Balnéaire
  • Repos
  • Charme
  • Coeur
  • Vol
    Comparez tous les prix

    Prix à la nuitée - Trouvé chez 0 marchand(s)
    Voir plus d'offres

    Situation 4.45 /10

    Le Blue Wind est directement situé sur la plage de Cumbuco. L'aéroport Pinto Martins se trouve à 36 km ; en taxi, il faut compter 50 minutes. La distance à parcourir pour rejoindre le centre de Fortaleza est de 25 km ; on peut prendre l'autobus qui dessert les artères longeant le littoral et le centre-ville. On peut emprunter un bus climatisé, spécial touristes, ou un bus local, moins confortable mais plus économique. La technique est de descendre sur la place centrale et de demander des informations ; le Blue Wind est tout près et Cumbuco est petit.

    Logement 6.70 /10

    Le Blue Wind compte en tout 8 chambres, dans des positions différentes : certaines jouissent d'une vue sur le jardin, d'autres sur l'océan. Il y a trois chambres quadruples, une chambre double ; toutes les autres sont triples. Certaines d'entre elles, situées, au rez-de-chaussée, ont directement accès au jardin par une porte ; les logements du premier étage possèdent un balcon fait de planches en bois et un hamac en commun avec la chambre voisine. On ne peut pas comparer l'hébergement au Blue Wind avec celui d'un hôtel ordinaire, mais la meilleure chambre est celle qui se situe au-dessus de l'école de kitesurf, dans le bâtiment vert face à la mer. En haut d'un escalier en bois, on accède au balcon, l'antichambre du logement et de l'océan : on l'admire, dans son immensité, on le respire en écoutant le fracas constant des vagues, assis devant la petite table en bois et rotin sur une des deux chaises colorées suspendues au plafond. A l'intérieur : pratiquement aucun service, si l'on exclut la salle de bains, mais du charme à revendre. Les fenêtres, sans vitres, ne possèdent que des volets. Des murs en briques apparentes, en béton volontairement laissé à l'état brut, et les poutres en bois entourent un espace suffisant pour accueillir un grand lit et une mezzanine avec un deuxième lit. Au Blue Wind, on ne fait pas de chichis : rien que des draps légers sur les lits, mais aux couleurs vives, pas de moustiquaires aux fenêtres mais un tulle verdâtre tombant du plafond (utile le soir contre les insectes) ; oubliez la climatisation : seul un ventilateur rafraîchira les rarissimes nuits sans vent. Mais on ne lésine pas sur les produits pour l'hygiène du corps et la salle de bains est décorée dans le style de la maison. Si vous aimez ce type de vacances, le Blue Wind est ce qu'il vous faut.

    Infrastructure 8.20 /10

    Au Blue Wind, tout tourne autour de l'école de kitesurf ; celle-ci est aussi à l'origine de l'ouverture, en 2004, de la pousada qui y est rattachée. L'école se situe sur la plage ; à l'arrière s'ouvre un jardin sur lequel donne un bar-restaurant, au fond, et les petits bâtiments qui accueillent les 8 chambres. Tout est simple mais d'un goût raffiné, à condition d'aimer l'effet tropical produit par les maisonnettes colorées, les auvents de paille et le filet de volley-ball mollement tendu entre deux grands palmiers au milieu du jardin. Cette pousada est spécialement conçue pour les exigences des kitesurfeurs que les conforts d'un hôtel de luxe n'intéressent en rien. Ce type de clientèle, si spécifique, en fait un hôtel essentiellement fréquenté par des jeunes, disons entre 24 et 50 ans et, dans le jardin, on respire une atmosphère de vacances à la mer entre amis : on y joue au foot, on s'occupe du kite en se servant des équipements, avec la même désinvolture que chez soi, on s'assoit au bar et on parle avec Mario, le propriétaire et fondateur de l'école, un Italien qui attire inévitablement des compatriotes. Disséminés ça et là, quelques chaises longues pour les bains de soleil et quelques hamacs ou sièges suspendus au plafond du bar.

    Restauration 7.20 /10

    Le restaurant est aussi le bar du jardin, couvert d'un auvent et sans murs. C'est un avantage qu'offrent les villages comme Cumbuco, où le soleil brille pratiquement toute l'année et où il fait toujours chaud. De joyeuses décorations fleuries sur le fond vert fluorescent du comptoir créent un contraste avec le bordeaux des murs et du sol. Quelques chaises en tissu à carreaux, suspendues au plafond, contribuent à la jovialité et à la cordialité de ce complexe vaguement hippie, représentant une alternative appréciable aux longues tables et aux bancs en bois. Le restaurant est le seul endroit avec un téléviseur, au cas où les kitesurfeurs seraient intéressés par le foot ou l'actualité. Le petit-déjeuner est servi au restaurant entre 6h30 et 10 heures. Le menu est riche : céréales, œufs et omelettes, biscuits, confitures, nutella, yaourts, fruits, café brésilien... et, bien sûr, italien ! Si vous aimez l'Italie, vous saurez apprécier la gestion italienne, mais aussi les spaghettis, cuisinés comme il se doit, entre 17h00 et 23h00, quand le bar se transforme en restaurant. Le poisson et la langouste grillés sur la braise sont d'autres spécialités proposées par la maison. Les produits sont frais et directement fournis par les pêcheurs.

    Plage

    La plage de l'hôtel est celle de Cumbuco, magnifique, immaculée, inclinée vers la mer et balayée par les vents. L'océan n'est certes pas un bouillon chaud où l'on patauge entre deux bains de soleil. Ici, le vent souffle constamment toute l'année, surtout de juillet à décembre C'est la raison pour laquelle Cumbuco est devenu un lieu de rendez-vous mondial des kitesurfeurs. Avant l'invention de ce sport, relativement récent, on y pratiquait la planche à voile, un sport qui exige les mêmes conditions météorologiques. Rappelons que le littoral est public dans tout le Brésil. Vous n'y trouverez aucun hôtel avec une plage privée et le Blue Wind ne fait pas exception.

    À savoir

    Si vous cherchez un hôtel tout confort, avec service dans la chambre, climatisation ou boissons fraîches dans le frigo bar, ou encore la télé, oubliez le Blue Wind. La clientèle de cette petite pousada est pratiquement constituée à 100% par des kitesurfeurs qui y trouvent le strict nécessaire ; ils viennent ici surtout pour l'école de kitesurf, rattachée à l'hôtel et ouverte bien avant le Blue Wind, qui en a pris le nom ; on y fournit gratuitement tout le matériel indispensable pour la pratique de ce sport : le compresseur pour gonfler le kite, de l'eau douce pour le laver et un dépôt, le tout gratuit. En général, les clients possèdent déjà un kitesurf ou peuvent en louer un à l'école. Si vous souhaitez vous inscrire à un cours de kitesurf, sachez que les quatre enseignants parlent parfaitement toutes les langues européennes : italien, allemand, anglais, portugais, français et espagnol.

    Les équipements

    • Accès internet
    • Equipement sport

      volley, windsurf

    Les avantages

    • Le style, mi-hippie mi-tropical
    • Les services pour les kitesurfeurs
    • La cuisine authentique

    Les inconvénients

    • Il faut savoir renoncer à la climatisation

    Avis des voyageurs sur l'hôtel

    • Note Globale nc/10