• Amérique, Sud, Honduras, temple, ruine, copan
    © iStockphoto.com / Arpad Benedek
    Temple des ruines de Copan
  • Amérique, Sud, Honduras, temple, ruine, copan, perroquet, faune, oiseau
    © vlkvojtech/123RF
    Les perroquets sauvages et flamboyants de Copan
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Honduras

Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef Google Twitter Fiche Profil
753 km de côte caribéenne et 153 de côte pacifique, un climat tropical, des températures entre 20 et 40° C, une faune et flore abondantes, le Honduras est un petit paradis au coeur de l'Amérique centrale. Randonnée, canoë, pêche, rafting, plongée et bien entendu sieste sur la plage permettent de découvrir les atouts naturels du pays de façon originale, sans oublier ses vestiges mayas.

Avant de partir

Ce petit d'Amérique Centrale est méconnu des touristes malgré ses atouts qui séduiraient les amoureux de vieilles pierres comme les amateurs de farniente et les fous d'aventures en pleine nature. Malheureusement, l'insécurité sévit dans le pays et les recommandations du ministère des affaires étrangères découragent la plupart des touristes, pour le plus grand bonheur des autres qui peuvent visiter un magnifique pays sans être bousculer par la foule.

Pays économiquement pauvre qui a subi de plein fouet l'ouragan Mitch de 1998, le Honduras est naturellement et culturellement riche. Des plages de carte postale plongeant dans la mer turquoise des Caraïbes au site maya de Copan en passant par la forêt équatoriale, il possède tous les atouts pour devenir une destination touristique de premier rang.

Heureusement, certaines régions sont accessibles aux touristes et sans danger à condition de respecter quelques règles de sécurité.

Le site le plus touristique du pays est Copán. Témoin du riche passé maya, il séduira les amoureux de vieilles pierres. Ce fut l'ancienne capitale de l'un des principaux royaumes entre le Ve et le IXe siècles après J.-C. Connu pour ses impressionnantes sculptures taillées dans la pierre et les portraits des stèles placées sur la place centrale de la ville et dans l'acropole, le site de Copan, laisse imaginer ce qu'était la vie des maya dans ce dédale de pyramides, places et palais.
D'autres sites comme le parc archéologique d'El Puente ou celui du Río Amarillo valent le détour et permettent de compléter sa connaissance de cette civilisation qui eut un rôle majeure dans la culture du pays.

Côté architectural, un riche patrimoine colonial a été laissé par les espagnols. Les cathédrale de la capitale Tegucigalpa et de Comayagua, ancienne capitale du pays sont les plus beaux édifices coloniaux du Honduras.

Bordé par la mer des Caraïbes à l'est et l'océan Pacifique à l'ouest, le Honduras possède des plages de sable blanc paradisiaques.
Tela est une station balnéaire réputée pour ses superbes plages, parmi les plus belles du pays. Réputé pour ses spots de plongée, l'archipel de la Bahía, composé des îles Roatán, Guanaja et Utila est situé à 50 km au large du Honduras et borde l'une des plus grandes barrières de corail du monde. Autre site de prédilection pour les amateurs de plongée, les cayos Cochinos, îlots situés à 17 kilomètres des côtes.

Enfin, à l'intérieur des terres, le Honduras affiche du vert : forêts tropicales et montagnes composent le centre du pays. De nombreux parcs et réserves naturelles font le bonheur des amateurs d'aventure, de randonnée et de sports nautiques en rivières. Quelques infrastructures sportives comme des parcours en tyrolienne ont d'ailleurs été installées. Une destination à conseiller aux sportifs avides de sensations en pleine nature.

Conseils de la rédaction

Attention pour ceux qui décideront de séjourner du côté de Mosquitia, les conditions d'hébergement sont rudimentaires, mais quelques jours dans cette jungle, en compagnie de tribus d'indiens, méritent vraiment le détour. Au Honduras, on ne rigole pas avec les moustiques. Partir absolument avec bombes, crèmes et moustiquaires pour s'en protéger.

Le pays est dangereux, il n'y a qu'a regarder les conseils du ministère des affaires étrangères pour se faire une idée. Il conseille de ne jamais se déplacer à pied dans les villes et d'éviter les voyages en autobus et de ne jamais prendre un taxi non préalablement identifié. Cependant, il précise que certaines zones sont compatibles avec le tourisme comme les îles de la Baie et le département du Valle et l'île du Tigre, dans le Golfe de Fonseca.

Il est conseillé de signalez au ministère des Affaires étrangères et du Développement international votre déplacement au Honduras en s'inscrivant sur ARIANE.

Toujours dans les mesures de sécurité, mieux vaut éviter de changer trop d'argent et de se promener dans les quartiers populaires et de nuit. De plus, laissez vos bijoux en France et rangez vos appareils photos.

Mieux vaut se déplacer en avion qu'en bus, porter un sac à dos qu'un sac à main, prendre des taxis sécurisés appelés par la réception de l'hôtel plutôt qu'hélés dans la rue.

Pour la météo, la saison des pluies est en mai-juin et de septembre à novembre. Elle entraîne des inondations, des glissements de terrains et des détériorations des routes et voies ferrées. Il est recommandé aux voyageurs de se renseigner avant tout déplacement sur la situation météorologique dans la région de destination.

Les plus

  • +Des plages de rêve et un tourisme qui se développe lentement.
  • +La plongée et les sports nautiques se pratiquent dans des conditions idéales sur la côte des Caraïbes.

Les moins

  • -L'ouragan Mitch a tout détruit sur son passage, en novembre 1998, et beaucoup d'endroits n'ont pas été reconstruits.
  • -Le Honduras est un pays très pauvre, il faut donc s'attendre à des conditions d'hébergement et sanitaires parfois très rudimentaires.

Cuisine

Le plato tipico (plat typique), proposé dans tous les restaurants du Honduras, se compose de haricots, de riz, de tortillas (galettes de maïs), de bananes frites, de pommes de terre et de fromage. Sur la côte, le poisson est excellent et très bon marché. Il est souvent servi, comme les fruits de mer, avec une soupe d'escargots à base de noix de coco. Le dimanche est le jour de la soupe de mondongo (tripes). Les jus de fruits tropicaux, à base de lait ou d'eau sucrée sont excellents. Les meilleures marques de rhum sont Ron Flor de Caná, Ron Plata et Yuscarán.

Souvenir et artisanat

L'artisanat comprend du beau travail de bois (notamment des instruments de musique), des paniers, des broderies et de la peinture sur tissus. On ramènera aussi du Honduras une boîte de cigares, car le pays est un grand producteur de tabac. Les boutiques sont ouvertes, de 9 h à 1819 h, avec parfois une pause entre 12 h
et 14 h. Elles sont fermées le dimanche.