Kourou

  • Les habitants de Kourou s'appellent les Kourouciens.
    © Bruno Morandi
    La ville de Kourou

    Les habitants de Kourou s'appellent les Kourouciens.

Cindy Neves
Cindy Neves Expert destination Guyane

Sur le littoral, à Kourou, à la cadence d'une fois par mois, vrombissent les moteurs d'Ariane. Il est possible d'assister à un lancement. En VIP, si vous formulez votre demande par courrier. Et plus simplement, si vous vous rendez sur le site de Carapa sur la montagne du même nom. Le Centre spatial guyanais organise des visites guidées. Pour y participer, il suffit de réserver au numéro suivant : 05 94 32 61 23. Si le sujet vous passionne, ne manquez pas le musée de l'Espace.

Kourou : que faire ?

A Kourou les activités et attractions sont limitées. Bien que le cadre équatorial soit agréable, la ville ne propose aucun musée, pas de site historique non plus, mais possède tout de même un cinéma et quelques bars et restaurants. Pour animer l'une de vos journées, vous pouvez vous rendre à 7 kilomètres au large de la côte et visiter les Iles du Salut, trois îlots d'origine volcanique. L'île Royale et celle de Saint Joseph sont visitables mais l'île du Diable est strictement interdite à cause des forts courants maritimes.

Pour animer l'une de vos journées, vous pouvez vous rendre à 7 kilomètres au large de la côte et visiter les Iles du Salut, trois îlots d'origine volcanique. L'île Royale et celle de Saint Joseph sont visitables mais l'île du Diable est strictement interdite à cause des forts courants maritimes.

  • Le climat équatorial.
  • Les activités très limitées.

Pense-bête

Contrairement aux idées reçues, on peut se baigner sans risque dans les fleuves de Guyane. La couleur sombre de l'eau n'est pas toujours très facile à aborder, mais elle ne présente aucun signe de pollution ou de danger pour la santé. Dans les rivières, les piranhas ne vous feront aucun mal, soyez tout de même vigilent avec les raies dont le dard venimeux provoque des brûlures douloureuses.

À éviter

Les incivilités sont fréquentes dans la région. On ne doit pas se balader n'importe-où en soirée. Il faut éviter les ghettos et se renseigner avant de sortir.

Kourou : que manger ?

Le Bouillon d'Awara est le plat national par excellence, servi souvent lors des grandes fêtes et préparé à l'avance. L'Awara est un palmier dont la pulpe sert de base à un ragout agrémenté de poulet et de poissons. On laisse mijoter ces premiers ingrédients pendant plusieurs heures avant d'y ajouter du jambon cru, du lard, de la queue de cochon, du chou, des concombres, des aubergines, des haricots, de la morue et des crevettes. Si l'association de tous ces aliments ne vous inspire pas plus que cela, il parait que ce plat est un pur délice pour les papilles.

Kourou : que rapporter ?

Dans les boutiques de souvenirs vous trouverez des porte-clefs sculptés, des cartes postales et autres objets estampillés Kourou, mais aussi des bijoux artisanaux et des sculptures en bois.

Ailleurs sur la planète
Guyane : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Voiture