• Amérique, guyana, sud, forêt, jungle, saki, singe, primate, animal, faune, mammifère
    © Roland IJdema / 123RF
    L'imposant singe saki à tête blanche
  • Amérique, guyana, sud, forêt, jungle
    © Oliver Nowak / cameris/123RF
    La forêt primaire guyanaise
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Guyana : voyage au cœur de la jungle d'Amérique du Sud

Par Cindy Neves Cindy Neves Chef de rubrique Fiche Profil

Petit pays d'Amérique du Sud, le Guyana est un pays méconnu pour la plupart des touristes. C'est pourtant une destination à découvrir surtout si vous aimez l'aventure sur des terres encore préservées. Le pays abrite une faune et une flore extrêmement riche et de merveilleux paysages. Inconnues du grand public, les chutes de Kaieteur sont pourtant tout aussi impressionnantes que celle du Niagara.

Avant de partir

Troisième plus petit pays de l'Amérique du Sud, enclavé entre le Venezuela, le Brésil, le Surinam et l'océan Atlantique, le Guyana n'est pas une destination touristique. Malgré un nom exotique, le pays ne possède pas de côtes bordées de sable chaud. Le paysage est ici dessiné par la mangrove, entrecoupé de rares petites plages. À l'intérieur des terres règne la forêt tropicale. La jungle demeurée intacte fait de Guyana, un authentique paradis vert peuplé d'une flore et d'une faune exceptionnelle. Le point culminant du pays est le Roraima à 2810 mètres d'altitude, dans la Sierra de Pacareima. Le mont Roraima est partagé entre le Brésil, le Venezuela et le Guyana. Il s'agit d'un tepuy, c'est-à-dire un haut plateau aux contours abrupts d'une longueur de 10 kilomètres sur 5 de largeur avec d'impressionnantes falaises de 1000 mètres de hauteur. Mais pour parvenir en haut de ce sommet, il faut être très courageux car plusieurs jours sont nécessaires pour l'atteindre. Vous devrez donc vous rendre à Santa Elena de Uairen au Venezuela d'où partent les treks vers le sommet du Roraima. Mais il existe aussi des excursions au Guyana pour ceux qui voudraient admirer le Roraima de loin et explorer la forêt tropicale au cours d'une randonnée où, vous pourrez observer de nombreux animaux comme les tapirs du Brésil, les précaris, les coatis, les capybaras, les pumas, les capucins ou encore les sakis.

Le pays est traversé par quatre grands fleuves : l'Essequibo, le Demerara, le Corentyne et le Berbice. L'Essequibo donne naissance au fleuve Potaro et aux impressionnantes chutes de Kaieteur au centre du pays. Considérées comme le joyau de Guyana, elles restent pourtant très méconnues car elles sont totalement isolées du reste du pays. On est face au spectacle merveilleux de la nature avec ces chutes de 226 mètres de hauteur au cœur de la jungle. Une escapade à ne pas manquer avec le grondement des tonnes d'eau, le chant des oiseaux multicolores et la végétation luxuriante tout autour. Au Guyana, vous ne trouverez pas de plages paradisiaques mais de grandes mangroves hostiles. Le climat chaud et humide explique que 76% du pays est recouvert par la forêt équatoriale. Au Sud, cependant, vous pourrez contempler des savanes. Ne manquez pas d'aller à la découverte de la forêt tropicale de Iwokrama. Elle s'étend sur 388 000 hectares. Vous pouvez passer quelques jours dans ce somptueux décor hébergé dans des campements.

Conseils de la rédaction

Afin de supporter les nuages de moustiques qui sévissent dans certaines régions, surtout durant la saison humide (de début mai à mi-août et de mi-novembre à début janvier), il est important de partir avec quelques vêtements très amples et légers fermées aux poignets et aux chevilles. Si vous prévoyez de passer un séjour en forêt, il est indispensable d'avoir avec soi une lampe torche. Sachez aussi que les coupures d'électricité sont très fréquentes en ville. Si vous souhaitez vous rendre au Parc national de Kaieteur, une autorisation est nécessaire. Vous devez donc vous renseigner à Georgetown.

Le Guyana est une destination idéale pour les amoureux des animaux. À Shell Beach, les tortues marines arrivent sur le sable vers avril pour pondre. L'éclosion a lieu en août et le spectacle mérite qu'on s'y arrête. Non loin de là, vous pourrez observer des macaques, tatoos, perroquets ou encore des toucans. La forêt de Iwokrama est un site d'observation unique de jaguars. La savane de Rupununi abrite perruches, faucons et cigognes. Dans la mangrove voisine de la zone côtière, il est fréquent de croiser des iguanes. Si vous souhaitez voir des mammifères, comme le jaguar, l'ocelot ou le tapir, il faut beaucoup de chance ou une longue observation. L'intérieur de la jungle ne laisse personne indifférent : chez les uns, elle suscite de la curiosité et de l'émerveillement et chez les autres, de la crainte. La baignade dans les rivières reste interdite dans de nombreuses régions car elles sont infestées de Caïmans.

Les plus

  • +Le Guyana, c'est encore l'aventure.
  • +Encore très peu développé au tourisme, ce pays bénéficie d'une faune sauvage exceptionnelle.
  • +Les chutes de Kaieteur valent bien Iguaçù ou le Niagara!

Les moins

  • -On voudrait se "plonger" plus encore dans la forêt tropicale, largement inexplorée, mais elle est très difficile d'accès.
  • -Au Guyana, pas de plages tropicales de rêve.

Tradition

Avant l'arrivée des explorateurs européens, le territoire qui correspond aujourd'hui au Guyana était habité par des tribus amérindiennes, Arawaks et Caribes, qui avaient appelé cette région d'Amérique du Sud " Guayana ", qui signifie " terre de grandes eaux ". Guyana est riche de ses différentes cultures représentées par ses artistes et artisans. Les arts de la céramique, de la vannerie, du textile et du bois font l'objet d'un savoir-faire traditionnel, souvent complexe, et retranscrivent les particularités de chaque communauté du pays. Bien que les traditions soit importantes et fortement ancrées dans la vie quotidienne, elles ne sont ni figées ni immuables. Elles servent, au contraire, de base pour des créations nouvelles et originales. L'artisanat et les arts visuels servent les cultures matérielles, esthétiques et rituelles des communautés de Guyana. Elles sont dorénavant le cœur d'un véritable marché et de circuits organisés depuis les centres artisanaux du territoire jusqu'aux boutiques du littoral. L'ornementation corporelle, l'art de la plumasserie et de la parure, liés à la danse et aux cérémonies font partie intégrante de la culture de Guyana. À Georgetown, les arts visuels, la peinture et la sculpture sont très répandues et font l'objet de nombreuses expositions. Les deux sports nationaux sont le crick et le football. Composé de chrétiens, d'hindous et de musulmans, le Guyana est marqué par de nombreuses fêtes religieuses dont la célébration du jour de la République en février, le festival hindou de Phagwah, au début du mois de mars et la fête religieuse musulmane de Divali en novembre.

Cuisine

Ici, la gastronomie allie toutes les saveurs issues de son brassage ethnique : Inde, Afrique, Caraïbes, Angleterre, Etats-Unis etc. Toute l'année, le pays propose d'excellents fruits de mer. À Noël, le plat traditionnel est le " pepper pot ", une viande cuisinée avec du manioc amer et des herbes. Le rhum est une véritable institution et la bouteille ne dépasse pas les 2 dollars. La " Banks " est la bière locale à base de riz.

Souvenir et artisanat

Une bouteille de rhum et des objets d'artisanat : sculptures en bois, tissus peints aux motifs colorés. Les commerces sont ouverts de 8 h 30 à 16 h du lundi au jeudi, de 8 h 30 à 17 h le vendredi et de 8 h 30 à 12 h le samedi.