• Connexion

Voyage à Rhodes, la plus belle ville du Dodécanèse

Guide de voyage
  • Aux confins de la Grèce orientale et à deux pas de l'Asie mineure, l'île de Rhodes, d'où l'on aperçoit sur la pointe nord les côtes turques, constitue le joyau des perles du Dodécanèse - la région aux douze îles selon l'étymologie. Elle bénéficie d'un climat doux de type méditerranéen et d'une végétation verdoyante, comparé à ses voisines des Cyclades. Selon la saison, vous pouvez admirer les rosiers ...
    © ZOONAR GMBH LBRF / age fotostock
  • Les remparts de la cité médiévale entourent le centre-ville historique de Rhodes.
    © ZOONAR GMBH LBRF / age fotostock
  • Rhodes fait partie des escales des bateaux de croisières. Ils s'y arrêtent en général pour une journée complète.
    © ZOONAR GMBH LBRF / age fotostock
  • La cité médiévale de Rhodes est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.
    © ZOONAR GMBH LBRF / age fotostock
  • La vieille ville est accessible par différents points d'entrées, le long du bord de mer notamment.
    © ZOONAR GMBH LBRF / age fotostock
  • Les ruelles de Rhodes renferment de magnifiques places dans toute la ville.
    © ZOONAR GMBH LBRF / age fotostock
  • De nombreuses églises jalonnent toute la ville de Rhodes.
    © ZOONAR GMBH LBRF / age fotostock
Cindy Neves
Cindy Neves Expert destination Grèce

Aux confins de la Grèce orientale et à deux pas de l'Asie mineure, l'île de Rhodes, d'où l'on aperçoit sur la pointe nord les côtes turques, constitue le joyau des perles du Dodécanèse - la région aux douze îles selon l'étymologie. Elle bénéficie d'un climat doux de type méditerranéen et d'une végétation verdoyante, comparé à ses voisines des Cyclades. Selon la saison, vous pouvez admirer les rosiers sauvages de montagne, les conifères, eucalyptus, les oliviers (à foison !) et vous envahir d'effluves de thym, origan, genets ou lauriers roses. Le tour complet de l'île, qui s'étend sur 60 km du nord au sud et la moitié en largeur, est facilement réalisable sur deux journées, en voiture.

Sur la pointe Nord de l'île, à quelques encablures des côtes turques, la vieille ville médiévale de Rhodes entièrement classée au patrimoine mondial par l'Unesco est l'étape incontournable. Rhodes, le plus beau cadeau de Zeus à son fils Hélios, a accumulé 4500 ans d'héritage de civilisations diverses. Outre les Grecs, les Romains, Perses et Italiens y ont laissé leur empreinte que l'on peut notamment admirer dans la ville de Rhodes, sur la pointe Nord, une des plus vieilles cités médiévales encore habitées d'Europe. La légende du Colosse immense sous lequel passaient les bateaux de Mandraki, ses remparts et son architecture témoignent tour à tour de l'important rayonnement culturel de la ville de l'antiquité jusqu'au Moyen-âge. Ne manquez pas la balade le long du vieux port et la Porte Marine, la plus belle porte des remparts en pierres qui encadrent le centre historique. De là, on accède aux rues pavées et ses commerces en tous genre. A la nuit tombée, les bars, restaurants gastronomiques typiques et discothèques aménagés dans les demeures italiennes d'époque et hôtels néo-helléniques l'animent. De multiples éclairages colorés disposés dans les rues piétonnes pavées, places, cours cachées et voûtes lui confèrent un charme unique et intemporel. Au coeur du palais des Grands Maîtres, un spectacle son et lumières racontant l'histoire épique des chevaliers du moyen-âge se déroule tous les jours, de mai à octobre, en langue française les mercredis (tarif : 1,50 euro).
A voir aussi : la rue des Chevaliers, Mandraki et sa marina, le panorama depuis l'Acropole sur les hauteurs du Mont Smith, l'Aquarium et la plage qui s'étend du ''Elli'' jusqu'à Farapoula, le Musée Archéologique, la Pinacothèque, le Musée d'Art Populaire.

Un bon millier de petites églises et villages pittoresques permettent d'accéder à des panoramas grandioses. La vertigineuse vue depuis la chapelle de Panayia Kyra, à Tsambika sur la côte est de l'île, qui donne en contrebas sur la merveilleuse plage de sable fin et blond et sur les villages alentours représente un exemple parmi tant d'autres. L'été, les Rhodiens affluent pour profiter de cette étendue de sable, bondée les week-ends, mais unique sur cette île bordée majoritairement de plages de galets.
A quelques kilomètres de là, le village de Kolimbia abrite des hôtels d'assez bon standing. La station de Faliraki, au nord-est de l'île, est le lieu de séjour idéal pour qui souhaite profiter des plaisirs du balnéaire. Le sable doré qui s'étend à perte de vue contraste avec la mer sans vague d'un bleu absolu.
En revanche, les amateurs de sports à voile peuvent profiter des vagues sur la côte ouest. Sur la pointe nord-ouest, la colline de Filerimos, avec les vestiges de l'ancienne acropole et du monastère de la Panaghià, domine toute la région. Panorama, randonnées, coucher de soleil grandioses et animations sur son littoral s'ajoutent au programme.
A proximité, à Ialyssos, vous pourrez trouver des petits hôtels familiaux de charme et, en descendant vers l'est, à Kalithea, vous adonner à la plongée dans cette station thermale réputée et confortable. Plus au sud, le village de Lindos et ses maisons blanches perchées à flanc de colline vaut le détour.
L'Acropole et les forteresses moyen-âgeuses, ainsi que les ruines du temple d'Athéna vous attendent. Il est agréable de se perdre dans le dédale de ses rues et de plonger dans l'authentique vie rhodienne.

Pour les adeptes de sports nautiques à voile, le Melthem (un vent équivalent au mistral) qui souffle sur l'ensemble des îles grecques est sur la côte ouest particulièrement généreux. L'île de Prasonissi sur la pointe sud est également le lieu de rendez-vous des planches à voile et des surfers. A vos planches !

La sympathie des rhodiens amoureux et fiers de leur île, bienveillants et jamais avares en conseils complète le tableau. D'ailleurs, ils se plaisent à raconter que Rhodes a d'abord appartenu à Zeus Xenios, l'Esprit de l'hospitalité...

Rhodes : que faire ?

L'île de Symi, encore habitée par des pêcheurs d'éponges marines qui vivent comme par le passé, à 40 km du port Mandraki, accessible par bateau en 2h de traversée (5 à 6 bateaux par jour). D'une beauté remarquable, elle abrite l'un des plus importants monastères du Dodécanèse, Panormitis, consacré au saint patrons des marins. Un bijou.

Sur la pointe Nord de l'île, la vieille ville médiévale de Rhodes entièrement classée par l'Unesco est l'étape incontournable. Ne manquez pas le village de Lindos, sur la côte Est, et ses maisons blanches blotties à flanc de colline, ni la colline de Filerimos, vestiges de l'ancienne acropole et du monastère de la Panaghià.

 Dodécanèse  Dodécanèse
Rhodes : les chiffres clés

Superficie : Le Dodécanèse occupe une superficie de 2714 km². km2

Population : Le Dodécanèse compte environ 191 000 habitants. habitants

Décalage horaire : Par rapport à la France, il faut compter une heure de plus toute l'année. Les habitants de la Grèce changent d'heure en hiver et en été.

  • La vie grecque authentique préservée
  • La douceur du climat
  • Un paysage méditerranéen dans de fabuleux décors moyen-âgeux
  • De belles ballades
  • La ville de Rhodes
  • Un sentiment de sécurité, la bienveillance des gens
  • Une clientèle majoritairement allemande et anglophone, encore peu francophone
  • Les boutiques de souvenirs qui n'épargnent pas les plus petits villages
  • Les hôtels manquent généralement d'équipements
  • Les plages de galets qui bordent l'île à 90%
  • L'absence de plages privées pour les hôtels et les transats payants

Rhodes : que visiter ?

Les îles

Les paysages

Les monuments

Pense-bête

Prévoir une bonne paire de chaussures, tant pour les randonnées que pour évoluer tranquillement dans la vieille ville de Rhodes. Ses pavés, au sol, heureusement conservés en l'état laissent entrevoir des interstices plutôt conséquents.

À éviter

Les amateurs d'authenticité et de tranquillité éviteront la station purement balnéaire de Faliraki, au demeurant animée et bien équipée en hôtels et infrastructures, fréquentée par une clientèle anglo-saxone. Ceux-là descendront sur la pointe nord-ouest, à Ialyssos, plus riche en hôtels familiaux de charme.

Rhodes : que manger ?

Située à quelques encablures des côtes turques, la cuisine de Rhodes a des accents orientaux. Ainsi, commence-t-on un repas par des mezzés, hors-d'oeuvre divers (tarama, tzatziki, nom du yaourt au concombre), servis également comme en-cas à l'heure de l'apéro. Une salade accompagne souvent le plat principal, composé de viande et de légumes.

Rhodes : que rapporter ?

Faites provision d'huile d'olive, d'ouzo (l'anisette locale) et laissez-vous tenter par des éponges naturelles, souvenir classique des Cyclades, et notamment de l'île de Symi avec ses pêcheurs située à 2 heures en bateau du port de Rhodes. On en trouve également sur les remparts de la vieille ville.

Hotels Rhodes testés par nos experts
  • 8.8 /10
    Noté par Easyvoyage
    Rodos Park Suites
    Rhodes - Grèce
    Hôtel Hotel 5 Etoile(s)

    Au coeur de la ville de Rhodes, le Rodos Park Suites est un établissement ...

  • 8.7 /10
    Noté par Easyvoyage
    Elysium Resort and Spa
    Rhodes - Grèce
    Hôtel Hotel 5 Etoile(s)

    Appartenant au groupe Harmony Resorts, l'Elysium fait sans aucun ...

  • 8.6 /10
    Noté par Easyvoyage
    Sentido Ixian Grand
    Rhodes - Grèce
    Hôtel Hotel 5 Etoile(s)

    Construit en 1978, l'Ixian Grand a profité en 2007 d'un lifting ...

  • 8.5 /10
    Noté par Easyvoyage
    Miramare Wonderland
    Rhodes - Grèce
    Hôtel Hotel 5 Etoile(s)

    Le Miramare est un hôtel haut de gamme de bonne réputation à ...

Ailleurs sur la planète
Dodécanèse : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture