• Connexion
Agia Galini
© Panagiotis Karapanagiotis / 123RF
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Agia Galini

Par Cindy Neves Cindy Neves Chef de rubrique

Avant de partir

Au détour de la route qui serpente le long de la côte du Sud, le petit village d'Agia Galini (la " Sainte Sérénité " compte environ 1000 âmes) fait partie des bonnes surprises qui récompensent l'automobiliste errant. A une soixantaine de kilomètres de Réthymnon et d'Héraklion, accroché à une colline, le site est picturesque avec ses bâtiments de façades blanches, aux lignes simples, ses terrasses face à la mer. Agia Galini est gentiment touristique, quelques hôtels bon marché proposent une hospitalité chaleureuse (avec vue), des restaurants dans les jolies allées ombragées auxquelles on accède par des escaliers pentus que voisinent les magasins de souvenirs. Des hauteurs, la vue est imprenable. Connue sous le nom de Soulia dans l'Antiquité, le port a gardé une petite activité de pêche.

A ne pas rater: la caverne de Dédale. Suivez le chemin qui louvoie aux pieds de la colline et une percée dans la roche vous indique l'entrée de la grotte (fermée par une porte). C'est ici que l'architecte Dédale fut enfermé avec son fils Icare par le roi Minos pour lequel il conçut ses inextricables labyrinthes. La suite fait partie des grandes lignes de la mythologie grecque : pour s'enfuir ils se confectionnent des ailes artificielles dont la cire fragile ne résiste pas aux rayons chauds du soleil dont s'est trop approché l'imprudent Icare. Deux statues disposées sur la pointe rocheuse depuis laquelle ils prirent leur envol rendent hommage à cet épisode tragique.

Agia Galini est un bon point de départ pour rayonner dans la région. Le site le plus intéressant pour les amateurs d'Histoire est incontestablement celui de Phaestos. Cette ville qui, dans l'Antiquité, fut le centre du Sud de l'île est le deuxième plus grand site minoen de la Crète. C'est ici qu'a été découvert le fameux disque de Phaistos, une pièce d'argile gravé de nombreux symboles restés encore indéchiffrables pour les archéologues. Sur la route, vous pourrez aussi vous arrêtez sur le site d'Agia Triada où l'on vient visiter son petit palais minoen. La plage de Preveli est aussi l'une des plus belles plages de la Crète, un point de chute bienvenu après une visite au monastère qui surplombe la côte. En poussant vers la mer justement, vous pourrez visiter les nécropoles de Matala (ancien port de Phaestos), des cavités creusés dans la roche qui ont servi de caveaux aux Romains avant que les hippies ne viennent s'y installer dans les années 60. Aujourd'hui, on y vient pour sa plage et son site relativement préservé.

Les plus

  • +  Le site face à la mer
  • +  En retrait de l'agitation sur le nord de l'île

Les moins

  • -  Le temps pour y accéder
Grèce : Découvrez les villes
  • Athènes Europe; Grèce; Grèce continentale; Athènes;
  • Argolis Europe; Grèce; Péloponnèse; Argolis;
  • Corfou Europe; Grèce; Les îles Ioniennes; Corfou;
  • Heraklion Europe; Grèce; Crète; Heraklion;
  • Mykonos Europe; Grèce; Cyclades; Mykonos;
  • Paros Paros, Cyclades, Grèce,
Les régions de Grèce
  • Crète
  • Grèce continentale
  • Cyclades
  • Dodécanèse
  • Péloponnèse
  • Les îles Ioniennes
  • Le nord de la Grèce