Europe; France; Normandie; Caen;
© Richard Semik
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Caen

Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef Google Twitter Fiche Profil

Avant de partir

Port de plaisance, ville aérée et patrimoine historique remarquable, Caen a toutes les cartes en main pour s'imposer comme l'une des incontournables étapes normandes.
Si la ville a mis plusieurs siècles à se développer, elle est aujourd'hui la capitale de la Basse-Normandie, son développement rayonnant de fait sur l'ensemble de la région. Mais il n'en a pas toujours été ainsi. Du Ier au Xème siècle, ce qui n'était alors qu'une petite bourgade à l'activité majoritairement agricole était complètement éclipsée par l'expansion de Bayeux. Pour autant, dès que le duché de Normandie a pris son essor, Caen en a profité et a saisi la balle au bond pour devenir l'un des territoires commerciaux les plus importants de la région.
Au XVème siècle, les Anglais occupent la ville et décident de reprendre en main ses plans de construction et son esthétisme. Commence alors un plan de restructuration qui donne à la ville les premiers monuments que les touristes contemporains peuvent contempler. Un embellissement qui se poursuivra jusqu'à la fin du XVIIIème siècle où des travaux de rénovation sont entrepris.
De nos jours, les curieux pourront ainsi découvrir deux splendides abbayes, l'Abbaye-Aux-Hommes et l'Abbaye-Aux Dames ou se promener sur les remparts du château d'où l'on bénéficie d'un beau panorama de la ville normande.
Bien entendu, Caen n'aurait sûrement pas un tel succès si elle n'avait pas été le théâtre d'événements majeurs de la Seconde Guerre mondiale. Pour en revivre les étapes, direction le Mémorial, extrêmement bien pensé et didactique. Globalement, la ville propose nombre d'activités culturelles qui satisferont les plus exigeants, depuis les balades pensées pour les enfants aux musées plus spécialisés mais ô combien intéressants.

À voir

Entre une période moyenâgeuse agitée et le débarquement des forces américaines en Normandie en 1944, on ne peut pas dire que la ville de Caen est dépourvue d'Histoire.
On commencera donc la visite caennaise par la visite du château, construit au début du XIème siècle, majestueux dans son ensemble mais décevant par sa conservation. Pour autant, le côté ruines apporte une véritable touche à l'édifice, permettant à l'esprit de fantasmer sur la vie d'époque. Que les férus d'Histoire se rassurent, certaines parties sont encore bien conservées, à l'instar de l'Echiquier, grande salle d'apparat, de l'Eglise Saint Georges ou encore des remparts.
L'Abbaye aux Hommes, et celle aux Dames sont également deux bijoux Normands. Ces deux édifices religieux sont nés d'une histoire d'amour plutôt trouble entre Guillaume le Conquérant et sa femme, Mathilde de Flandre, dont le mariage fut répudié par le Pape Léon XI qui condamnait son caractère consanguin. Ils érigèrent donc ces deux monuments en contrepartie du pardon papal. Aujourd'hui, la première occupe des fonctions plus administratives puisqu'elle abrite l'Hôtel de Ville.
Pour faire simple, il suffit d'emprunter le circuit Guillaume le Conquérant qui dessert exactement 31 sites d'importance. Que les plus fainéants se rassurent, les points d'intérêts étant concentrés, le tour se boucle sans trop d'efforts.

À faire

En juin 1944, l'opération Overlord est lancée sur les côtes normandes. Le début de la fin pour les armées nazies. Un événement d'importance que se devait de mettre en scène la ville de Caen, théâtre de ce revirement de situation. Et c'est avec brio que ce pan de l'Histoire est relaté au sein du Musée Mémorial de Caen. A la fois réfléchie et ludique, triste mais accessible aux enfants, l'exposition permanente décrypte les violences liées à la guerre, les crises sociétales et va même jusqu'à apporter une réflexion sur la Guerre Froide.
Mais le patrimoine culturel de la ville ne s'arrête pas à la WWII puisqu'il met en avant de nombreuses œuvres issues de la peinture Européenne pendant la Renaissance au Musée des Beaux Arts (installé au cœur du château). Pensé à la fois pour les adultes et les enfants, l'établissement propose, outre les visites classiques de nombreux ateliers pour percer les mystères de ces peintures. N'oubliez pas d'aller faire un tour dans les jardins où s'alignent d'impressionnantes sculptures.
Le Musée d'Initiation à la Nature est également un bon moyen de se divertir lorsque le ciel normand se montre peu clément. L'occasion pour partager avec les dernières générations l'importance de la préservation de l'écosystème en leur faisant découvrir avec moultes précisions les êtres vivants qui nous entourent. Enfin, sachez qu'il existe une route du Cidre qui s'étend à l'est de Caen, passant par de jolis villages classés. L'occasion de découvrir en profondeur le Pays d'Auge.

Les plus

  • +  Le patrimoine historique.
  • +  La diversité des musées, pensés pour les adultes comme pour les enfants.
  • +  La crème d'Isigny

Les moins

  • -  Le climat, qui peut parfois pourrir des séjours.

À penser

Malheureusement, la Normandie n'est pas connue pour son climat clément. N'hésitez donc pas à charger vos bagages en imperméables, parapluies et autres coupe-vent. Il serait dommage de gâcher la visite à cause d'averses. De même, Caen n'est pas franchement réputée pour son système de stationnement. Les places sont clairement manquantes. Préférez donc largement la balade à pied ou en vélo à la voiture. Si vous avez choisi un appartement ou une maison aux alentours, pas de panique. La ville est relativement bien desservie en transports en commun.

À éviter

La ville de Caen est relativement calme. Bien que l'on n'y craigne pas grand-chose, il est toutefois recommandé d'être prudent dans le quartier de la gare, le quartier le moins réputé des environs. De même, si vous êtes sensibles à la pluie, évitez de vous y rendre durant l'hiver, où les précipitations sont plus fréquentes. Pour autant, rassurez-vous, il n'y fait pas souvent un froid polaire, la ville bénéficiant d'un climat océanique garantissant des températures généralement douces.

À déguster

En Basse-Normandie, si l'on veut manger local, il faut aimer les abats, et la spécialité caennaise n'est pas là pour vous en détromper. Guillaume le Conquérant était lui-même un grand amateur de ce plat : j'ai nommé les tripes ! Un bon plat du terroir qui tient bien au corps. Mélangez des tripes et des pieds de veau, auxquels on ajoute du vin blanc, des aromates et des légumes, épicez le tout, et voilà un repas de roi. Toutefois, admettons volontiers que l'aspect premier n'est pas des plus ragoûtants. Attention toutefois à ne vexer personne. Sachez qu'il existe même une confrérie de la gastronomie normande répondant au doux nom de la Tripière d'or.
Les plus gourmands se laisseront tenter par l'inimitable crème d'Isigny, si ontueuse que les papilles se hérissent à son approche. La crème pâtissière idéale pour accompagner une fouace locale, gâteau compacte et sucrée, aussi appelée fougasse. Mais ici, en version sucrée.
Et pour faire passer le tout, quoi de mieux qu'une bonne bolée de cidre. Après tout, la Normandie est le paradis de ce doux breuvage?

À rapporter

N'espérez pas emmener dans vos bagages de jolies petites statuettes fabriquées spécialement par la ville de Caen, l'artisanat local étant quasiment inexistant. Pour autant, n'hésitez pas à fourrer vos sacs de nourriture. Les amateurs de douceurs craqueront pour la crème d'Isigny, et ça tombe bien puisqu'elle est commercialisée en diverses tailles, la plus imposante garantissant 5 litres de bonheur à son acquéreur. De même, n'hésitez pas à ramener du cidre, brut ou doux, dont la production est à elle seule une part du patrimoine normand. Optez pour une Cuvée Colette ou un Côte de Grâce, ou encore pour un bouché au miel. Et en plus, c'est l'alcool le moins calorique du Monde.

Confort météo a Caen

Les indices météo fournis par Météo France représentent une famille de critères synthétisant les conditions météorologiques de Caen . Ces différents indices consistent à vous aider dans la préparation de votre voyage à Caen . Ainsi, choisissez les types d'activités en fonction des prévisions météo : plage, promenade, visite de monuments, musée, sports d'hivers... Découvrez avec précision, pour chaque semaine à Caen , une note météo globale qui prend en compte les indices de température, d'intempéries, d'ensoleillement et l'indice vent !

Météo de décembre
Note Globale 24/100
  • Indice températures 0% Très frais

    La température maximale n'excède pas 16°C, la température ressentie est < 30°.

  • Indice intempéries 54% Averses

    Moyennement pluvieux - Moyenne comprise entre 2,5 et 3,5 mm par jour.

  • Indice bronzage 36% Nuageux

    La couverture nuageuse est majoritaire (couverture nuageuse comprise entre 60% à 80%).

  • Indice baignade 28% Vivifiante

    Température de la mer comprise entre 18 et 20°.Vitesse de vent comprise entre 12 et 29 km/h.

  • Indice vent 58% Brise

    Vent moyen à fort (Vitesse de vent comprise entre 20 et 29 km/h).

  • Indice humidité 56% Inconfortable

    Inconfort important lié à un air fortement chargé en vapeur d'eau. Sensation de moiteur.

France : Découvrez les villes
  • Paris Europe; France; Ile de France; Paris;
  • Nice Europe; France; Provence Alpes Côte d'Azur; Nice;
  • Bordeaux Europe; France; Aquitaine; Bordeaux;
  • Lyon Europe; France; Rhône-Alpes; Lyon;
  • Strasbourg Europe; France; Alsace; Strasbourg;
  • Marseille Europe; France; Provence Alpes Côte d'Azur; Marseille;
Les régions de France
  • Provence Alpes Côte d'Azur
  • Bretagne
  • Ile de France
  • Midi-Pyrénées
  • Normandie
  • Pays de la Loire
  • Nord-Pas-de-Calais
  • Corse
  • Languedoc-Roussillon
  • Auvergne
  • Alsace
  • Centre
  • Picardie
  • Poitou-Charentes
  • Franche-Comté
  • Lorraine
  • Aquitaine
  • Rhône-Alpes
  • Bourgogne
  • Limousin
  • Champagne-Ardenne