• Connexion
Barbizon
© Carson Ganci
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Barbizon

Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef Google Twitter

Avant de partir

Barbizon, qui n'était à l'origine qu'un petit hameau de bucherons situé entre plaines et forêts, est très rapidement devenu la patrie de toute un bande de jeunes « rapins » vers 1830.
En 1815, l'influence des peintres paysagistes anglais (Constable, Bonnington, Turner,...) associé à la création du prix de Rome de paysage ont incité de nombreux jeunes peintres parisiens à quitter leur ateliers pour « aller peindre sur le motif ».
Barbizon qui n'est qu'à quelques kilomètres de Paris, devient alors le lieu de prédilection de cette jeunesse créative qui trouve, dans ce village et son environnement, les sujets paysagers de tableaux qui seront rapidement connus dans le monde entier.
Pour accueillir ces futurs grands noms de la peinture (Jean-Baptiste Camille Corot, Jean-François Millet, Charles François Daubigny, Charles Jacque, Karl Bodmer...), qui découvrent par ailleurs l'invention du tube de gouache leur permettant de peindre dehors, monsieur et madame Ganne, un couple d'épiciers du village, ouvrent une auberge permettant aux peintres de trouver un hébergement et un couvert familial. Les frères Goncourt la décriront d'ailleurs comme un « capharnaüm pittoresque, hybride de café et vrai vide bouteilles de l'Art ».
Même si en 1863, les nouveaux jeunes peintres impressionnistes que sont Monet (qui peindra d'ailleurs son « Déjeuner sur l'herbe » à Chailly en Bière, non loin de là), Sisley ou Bazille viennent y rencontrer ceux qui sont désormais devenus des grands maîtres, ils ne resteront pas à Barbizon qui connaît déjà un grand engouement touristique.
Engouement qui, de nos jours encore, ne se dément pas.

À voir

Le village tout entier bien sûr mais aussi les paysages alentours qui ont tant inspiré les peintres paysagistes.
Dans le village même, l'actuelle mairie, construite au 19e siècle, a été la demeure de Louis Masson, peintre de l'école de Barbizon. Le visiteur pourra y découvrir des oeuvres de Ferdinand Chaigneau, de Marcel Jacque , d'Andrée Séailles et d'Auguste Boulard.
Situé dans l'ancienne auberge Ganne, le musée de l'école de Barbizon est l'autre lieu incontournable d'une visite dans ce village. En 1930, Pierre-Léon Gauthier s'y est installé et a créé un musée qui est devenu Musée Municipal en 1995, puis musée départemental en 2004. On trouve dans ce musée plusieurs oeuvres des peintres de Barbizon dont « l'Intérieur de la Bergerie » de Charle Jacque ou les « Peintres dans la Forêt de Fontainebleau » de Jules Coignet, mais aussi de nombreuses sculptures.
La Poste du village qui a été d'abord la demeure du Baron belge Victor de Papeleu puis qui a appartenu au compositeur, et président de la SACEM, Georges Krier, vaut également le détour. En 1967, elle a d'ailleurs obtenue le second prix de la plus jolie Poste de France.

À faire

La Maison-atelier Rousseau se visite. Dans cette annexe du musée de l'école de Barbizon, se trouve des oeuvres du 19e siècle et des expositions temporaires consacrées à des artistes contemporains y sont présentées.
La Maison-atelier de Jean François Millet, où l'artiste résida de 1849 à 1875, est une des visites incontournables pour tous les visiteurs de passage à Barbizon. Entièrement consacré à l'oeuvre la célèbre de l'artiste, « l'Angélus », l'atelier, dans lequel il travailla à de nombreux tableaux comme « Les Glaneuses », « L'Homme à la houe » ou « le Semeur », est une occasion unique de pénétrer dans l'univers de Millet, l'un des peintres les plus connus à l'étranger.
Le village de Barbizon est situé en lisière de l'une des plus belles forêts françaises, la Forêt de Fontainebleau. Il suffit d'aller au bout de la Grand Rue pour se retrouver au milieu des arbres et découvrir au cours de balades ses fameux chaos rocheux, sa faune et sa flore. Dans cet environnement naturel unique, les activités à pratiquer sont nombreuses. Après la visite de Barbizon tout à chacun peut s'adonner à l'équitation, à la randonnée, au VTT ou à la varappe dans espace forestier protéger et très bien balisé.

Les plus

  • +  Un village au coeur de la nature
  • +  La Forêt de Fontainebleau est toute proche
  • +  Un pan de l'histoire artistique française

Les moins

  • -  Mondialement connu, le site attire de nombreux touristes
  • -  Pas évident de s'y rendre sans voiture

À penser

Si Barbizon attire de nombreux touristes chaque année, il ne faut pas pour autant en oublier les nombreuses richesses culturelles dont regorgent les environs. N'hésiter pas à partir à les découverte des alentours du village avant de partir. Le château de Fontainebleau, le château de Vaux-le-Vicomte, la ville de Milly-la Forêt ou la ville de Moret-sur Loing vous réserve d'agréables surprises et de magnifiques balades.

À éviter

Pour visiter le village de Barbizon le plus sereinement possible et en apprécier au mieux l'atmosphère, il vaut mieux éviter les périodes très touristiques qui voient des flots de touristes étrangers envahirent les lieux.
Le printemps est la saison idéale pour découvrir l'endroit. Cependant, il n'est pas inutile de réserver sa chambre d'hôtel, ni sa table au restaurant avant de se rendre sur place.

À déguster

Sites éminemment touristiques, Barbizon ne manquent pas de tables pour accueillir les visiteurs. La Grand Rue est jalonnée de nombreux restaurants qui proposent des menus pour presque toutes les bourses. Que ce soit à « La Clé d'Or » (établissement bistronomique), à « l'Hôtellerie du Bas Bréau » (où l'on trouve un restaurant haut de gamme et un bistrot), à « l'Angélus » (cuisine française), aux « Pléïades » (restaurant gastronomique), à « l'Auberge des Alouettes » (cuisine française), au « Relais de Barbizon », à la « Caverne des Brigands », à la « Brasserie l'Atelier » ou à « L'Ermittage Saint-Antoine », difficile de ne pas trouver son bonheur (et la liste n'est pas exhaustive !).

À rapporter

Ne comptez pas ramener de votre séjour à Barbizon le célèbre « Angelus » de Millet, cependant, tout au de la Grand Rue, de nombreuses galeries et de nombreux ateliers sont l'occasion de découvrir de nouveaux talents et de ne pas revenir les mains vides.
Les boutiques de souvenirs qui fleurissent ça et là, permettent d'acquérir, si ce n'est l'original, des reproductions ou des cartes postales des oeuvres des célèbres peintres de l'école de Barbizon.

France : Découvrez les villes
  • Paris Europe; France; Ile de France; Paris;
  • Nice Europe; France; Provence Alpes Côte d'Azur; Nice;
  • Bordeaux Europe; France; Aquitaine; Bordeaux;
  • Strasbourg Europe; France; Alsace; Strasbourg;
  • Lyon Europe; France; Rhône-Alpes; Lyon;
  • Marseille Europe; France; Provence Alpes Côte d'Azur; Marseille;
Les régions de France
  • Provence Alpes Côte d'Azur
  • Bretagne
  • Ile de France
  • Midi-Pyrénées
  • Normandie
  • Pays de la Loire
  • Nord-Pas-de-Calais
  • Corse
  • Languedoc-Roussillon
  • Auvergne
  • Alsace
  • Centre
  • Picardie
  • Poitou-Charentes
  • Franche-Comté
  • Lorraine
  • Aquitaine
  • Rhône-Alpes
  • Bourgogne
  • Limousin
  • Champagne-Ardenne