• Connexion
Amérique; Amérique du Sud; Costa Rica; San José;
© Celso Diniz / age fotostock
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

San José

Par Octavie Pareeag Octavie Pareeag Chef de rubrique

Avant de partir

Au centre du Costa Rica à 1200 mètres d'altitude, San José est à la fois la plus grande ville du pays et sa capitale depuis 1823, à peine un siècle après sa fondation tardive. De longues artères ou au contraire de petites rues étroites et bariolées, des bâtiments souvent modernes et grisonnants, quelques hautes tours, des bidonvilles sont les premières images qu'offre cette ville animée et cosmopolite au coeur de la Vallée centrale. Il faut un peu chercher pour découvrir quelques charmes à San José. Fierté de tous les Costaricains, le théâtre national avec sa façade Renaissance est le point de rendez-vous incontournable de la ville. Sur un autre côté de la plaza de la Cultura, une visite s'impose au musée de l'or, l'un des quatre musées au monde où l'on peut admirer la beauté et le raffinement de la culture précolombienne. A côté, il faut se frayer un chemin dans l'Avenidad Central, grande rue piétonnière bordée par de nombreuses boutiques, pour rejoindre par exemple le labyrinthique Mercado Central (marché central). Le musée du Jade, le plus riche des Amériques, compte parmi les joyaux de la ville en raison de la beauté, la qualité et le nombre de ces pièces présentées. Le musée national permet de mieux connaître la culture costaricaine et son histoire. Les quartiers Otoya et Amon sont l'occasion de belles balades à la découverte des demeures de style espagnol, caraïbes, art déco, néoclassique, mauresque...

À voir

La plaza de la Cultura, la plaza de la Democracia, le théâtre national, la Cathédrale, l'église de la Miséricorde, la poste centrale, le parc Morazan... Puis dans le quartier Amon : la maison mauresque, l'Alliance française, la maison jaune, le Chambord, la maison de Monseigneur Rodriguez...

À faire

Se balader sur l'Avenidad Central ; visiter le musée du Jade, le musée de l'or, le musée national ; aller chiner au Mercado Central, assister à une représentation au théâtre national?

Les plus

  • +  Des musées très riches
  • +  Une ville très animée et cosmopolite

Les moins

  • -  Une architecture moderne et très hétéroclite
  • -  Une ville fondée il n'y a pas encore trois siècles
  • -  L'insécurité dans certains quartiers

À penser

San José est un univers singulier au coeur d'un pays parcouru par les volcans et les forêts luxuriantes. L'atmosphère de cette ville ne ressemble à aucun autre endroit du territoire.

À éviter

Se promener de nuit dans San José. D'un point à un autre, mieux vaut de jour comme de nuit privilégier le taxi (recommandé par votre hôtel) afin de na pas traverser des quartiers ou des rues dangereuses.
Soyez vigilants à vos effets personnels en raison des pickpockets très actifs, particulièrement dans les marchés et les terminaux d'autobus (ex : celui dénommé « Coca Cola »).

À déguster

Assez pauvre et peu typée, la cuisine costaricaine se compose de plats à base de boeuf, porc ou poulet, viandes que l'on accompagne immanquablement de riz et de haricots noirs (des variantes sont obtenues, à l'aide de sauces et de divers légumes). Le poisson grillé est excellent. Le maïs s'utilise dans la fabrication de nombreuses galettes. Le vrai petit-déjeuner tico s'avère copieux avec le gallo pinto, plat de riz et de haricots frits, que l'on déguste avec de la crème et des natillas, galettes de maïs. Moins vrai sur la côte Pacifique, les plats du côté Atlantique sont fortement influencés par la cuisine des Caraïbes. Partout, on trouve des fruits en abondance : pastèques, ananas, fruits de la passion, bananes, mangues, melons, caramboles, goyaves... Très consommé, le café jouit d'une renommée mondiale. Quant au rhum, il est d'excellente qualité. On peut manger sans se ruiner dans les sodas, gargotes typiques au menu imposé. Pour vous rafraîchir, demandez un Caïpitica, un cocktail léger préparé à base de citron vert et liqueur de sucre de canne (Guaro).

À rapporter

Les boutiques de souvenirs sont légion dans la capitale, cependant la qualité n'est pas toujours au rendez-vous et les prix ont depuis l'essor du tourisme explosés. L'artisanat au Costa Rica est assez varié (en cherchant bien !) : répliques d'objets précolombiens en or et en argent, petites pièces décoratives en bois, paniers en osier du Guanacaste, articles en cuir, sans oublier les traditionnelles petites charrettes ou carretas de bois peint, typiques de Sarchi, centre de fabrication de ce souvenir typique. On trouvera des tee-shirts en grand nombre, vantant la philosophie écolo du pays. Faire des provisions de rhum (dont les meilleures marques sont le Centenario, l'Abuelo et le Cacique) et de café, dont la renommée est internationale.
Costa Rica : Découvrez les villes
  • Tamarindo Tamarindo
  • Tortuguero Tortuguero