• Corée du Nord
    © iStockphoto.com / Narvikk
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Direction l'Extrême-Orient avec un voyage en Corée du Nord

Par Nicolas Pelé Nicolas Pelé Chef de rubrique Google Twitter Fiche Profil

Toute la différence de ce pays avec son voisin du Sud vient de son régime politique (dictature du prolétariat). Peu d'intérêt pour le tourisme, mais l'on n'empêche pas les voyageurs occidentaux de venir. A condition de faire partie d'un groupe, tout se passera bien. Sinon on s'expose à des tracasseries administratives. Pour découvrir la Corée, les autres iront d'abord chez le voisin du Sud.

Avant de partir

Avis aux fortes têtes et aux âmes solitaires, les voyages individuels ne sont pas autorisés. Les séjours varient de deux à quarante jours et sont rigoureusement encadrés. Il faudra vous plier aux instructions de votre guide et ne pas sortir des sentiers battus. Selon les organisations mondiales, la population est menacée de famine et ne bénéficie d'aucune liberté.

La Corée du Nord est l'un des derniers régimes communistes de la planète. Dirigé d'une main de fer par son excentrique jeune dictateur Kim Jong Un, ce pays est moins propice à une découverte touristique que son voisin du sud. Néanmoins, les amateurs de nature seront émerveillés par les montagnes de diamants, où l'on trouve la station thermale de Geumgansan. C'est tout simplement l'un des paysages de montagne les plus fantastiques du monde. Plus généralement, la Corée du Nord est l'un des pays les plus montagneuses du monde, 80 % du territoire étant montagneux, avec une bonne centaine de sommets culminant à plus de 2000 mètres d'altitude. Lesmonts Myohyang et Baiktou, anciens volcans parsemés de cascades et d'ermitages bouddhistes, sont tout aussi remarquables. On pense notamment au temple Boyeun, où l'on admire de grands bouddhas assis et des fresques colorées.

Bordée par trois mers, la mer Jaune et la mer de Corée à l'ouest, la mer du Japon à l'est, la Corée du Nord a aussi une vocation balnéaire. Wonsan est la plus réputée de ses stations balnéaires, et attirent de nombreux vacanciers avec ses belles plages de sable, mais aussi son jardin botanique, son zoo, sa forêt de pins et son étang. Une destination nature donc, où l'on peut admirer une cascade de 128 mètres de haut, à Souyangsan, se baigner dans des lacs, et randonner dans ses hautes montagnes.

La capitale Pyongyang possède peu de vestiges historiques. En revanche, ce ne sont pas les fresques monumentales représentant le "Grand Leader" qui manquent ! L'un des points intéressant de la ville demeure son métro qui, à l'instar de celui de Moscou, est un véritable palais souterrain ! Si vous aimez les vieilles pierres, allez plutôt du côté de Kaesong, l'ancienne capitale d'un royaume du Moyen Âge. Cette ville abrite en effet plusieurs sites historiques. Au sud de la Corée du Nord, les ruines de la dynastie Koryo à Kaesong ont été classées au patrimoine de l'Humanité par l'Unesco en 2013.

Autre curiosités à voir, le Mémorial de la Guerre de Corée, l'immense Mausolée du président Kim II Sung au Palais du mémorial de Kumsusan, le Musée de la Guerre de Corée, ou encore l'Exposition Internationale de l'Amitié, un bunker de 150 salles où sont rassemblés 211 688 cadeaux, dont le wagon offert par Staline en 1947, des sabres syriens, des fusils à lunettes soviétiques, une peau d'ours de Ceausescu, ou encore un service à thé, offerts par François Mitterrand.

Enfin, impensable d'aller en Corée du Nord sans visiter la Zone Démilitarisée (DMZ), le fameux 38ème parallèle de Panmunjom. On y voit des soldats Nord-coréens faire face aux soldats Sud-coréens et américains, et ce depuis 1953 !

Conseils de la rédaction

Malgré les tensions récurrentes avec la Corée du Sud, il n'y a pas d'insécurité en Corée du Nord, les touristes étant parfaitement encadrés. Les voyages individuels n'étant pas autorisés, si vous décidez malgré tout de voyage seul, ce sera à vos risques et périls ! Dans tous les cas, vous devrez obéir aux consignes de votre guide, qui vous aura à l'œil si vous tentez de vous égarer un peu du chemin ! Seules certaines agences de voyages reconnues par le gouvernement de Corée du Nord sont habilitées à organiser des séjours dans le pays. Préparez-vous à voyager sous l'œil de Moscou, étroitement surveillés, tout comme votre chambre d'hôtel, les téléphones et les télécopieurs, etc. Même pour prendre des photos, il faut demander la permission au guide !

Attention si vous venez en hiver, le climat est sibérien ! L'automne, en septembre et octobre, est la saison idéale pour visiter la Corée du Nord. En été, il fait chaud et humide. La mousson s'étend de la fin de juin à août, avec des risques de typhon.

Inutile de cherche une représentation française en Corée du Nord, il n'y en a pas. En cas de problème, il faudra contacter l'ambassade de France en Chine. Vous pourrez alors passer par le Bureau français de coopération en Corée du Nord, ouvert depuis le 10 octobre 2011. Pas plus que des distributeurs automatiques de billets du reste. De même, le voyage individuel étant proscrit, il n'y a pas de location de voiture sur place.

Au moins, il n'y aura pas foule : pour info, seuls 140 Français ont visité la Corée du Nord en 2012 ! Pour communiquer avec la population locale, il va falloir vous mettre au coréen : l'anglais n'est pratiquement pas compris les Nord-coréens. De toute façon, les autorités nord coréennes veulent éviter tout contact entre les Coréens du Nord et les touristes.

Sachez que vous ne pourrez pas amener avec vous portables, tablettes et autres ordinateurs.

Les plus

  • +Les nombreuses richesses et beautés naturelles particulièrement séduisantes pour les voyageurs.

Les moins

  • -Cinquante ans de nationalisme autoritaire en font un pays reclus.
  • -Pas de tourisme individuel : visite en groupe obligatoire et guides sourcilleux à l'appui.
  • -Les tensions politiques avec la Corée du Sud sont fréquentes.

Tradition

Le développement des arts et de la culture est limité par la nature du régime politique nord-coréen. La tradition en Corée du Nord est un savant mélange entre l'héritage du confucianisme et le communisme. La musique, la danse, et la gymnastique sont particulièrement favorisées par les autorités. Ces trois disciplines sont particulièrement mises à l'honneur dans le cadre du festival Arirang, un spectacle de masse auquel la population nord-coréenne est fortement incitée à participée. Le piri, flûte traditionnelle, est un instrument de musique traditionnel particulièrement prisé. Vous pourrez ramener dans vos bagages des peintures traditionnelles représentant le tigre et les montagnes sacrées. Comme la Chine voisine, la Corée du Nord jouit d'une grande tradition du cirque. Les acrobates Nords-coréens sont mondialement réputés. La lutte contre les Japonais dans les années 1930, la Seconde Guerre mondiale, et la guerre de Corée constituent des thèmes de prédilection pour la création artistique, littéraire, musicale et cinématographique. Le président Kim Il Sung a même composé un opéra lyrique en 1971 !

Cuisine

La cuisine locale est faite à base de riz cuit. Les principaux plats sont des gâteaux, de la bouillie, des galettes, de la gelée, le tout mélangé à d'autres ingrédients. Le gâteau de riz peut se préparer de cinquante façons. Les mets d'accompagnement comprennent la soupe (djidjigai), le tang et le Kimtchi, une espèce de salade pimentée et fermentée composée de choux, de navets et assaisonnée d'ail. Les pâtisseries et confiseries sont à base de céréales et de mélanges de noix, de soja, de pignons, d'arachide, etc. Le vermicelle froid de Pyongyang, spécialité locale est constituée de pâtes à la farine de sarrasin de Corée et à la fécule de pommes de terre, servies avec un potage rafraîchissant de faisan, de poulet et de viande hachée. Autre spécialité : le sinseunro, une sorte de pot au feu comprenant plus de 30 ingrédients différents. Les habitants aiment aussi déguster des nouilles de fécule de patate douce servis dans un bouillon froid de bœuf, quelques spécialités de poissons et fruits de mer comme le merlin séché farci ou encore le calamar farci au riz gluant.

Souvenir et artisanat

On peut acheter des souvenirs au centre de création artistique de Mandousai ou à la fabrique de bijoux de Daiseung. Il existe également un Institut de broderie à Pyongyang. Les souvenirs les plus typiques à ramener sont des tableaux, la fameuse céramique de Kaesong, de la broderie et des coquillages. Les commerces sont ouverts de 10 h à 19 h en semaine.

À visiter

Geumgansan, les montagnes de diamant , Corée du Sud
Geumgansan, les montagnes de diamant
Le musée des Atrocités de guerre américaines, Les arts et la culture, Corée du Nord
Le musée des Atrocités de guerre américaines
Les monuments, statue, sculpture, tombe, roi, Kaesong, monument, UNESCO, Corée, nord, asie
Les vestiges de Kaesong
Corée du Nord : Que visiter

Corée du Nord : Découvrez nos villes