• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Camping
    • Plus
      • Guide
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur

Lhassa

  • Tout périple au Tibet passe forcément par Lhassa. La capitale mérite qu'on s'y attarde plusieurs jours pour prendre le pouls du pays, mais aussi entreprendre des visites de monastères, dans un rayon d'une quinzaine de kilomètres. Que voir à Lhassa ? Eviter de commencer par une ascension du Potala, le palais des dalaï-lamas, de façon à s'accoutumer à l'altitude. Tout d'abord, sillonner à pied la vieille ...
    © Image Source / age fotostock
  • Tout périple au Tibet passe forcément par Lhassa. La capitale mérite qu'on s'y attarde plusieurs jours.
    © Image Source / age fotostock
  • La ville de Lhassa se trouve sur les hautes plaines du Tiber, à environ 3650 mètres d'altitude.
    © Image Source / age fotostock
  • Le Palais du Potala est un antique palais-forteresse, appelé aussi dzong, qui remonte au XVIIème siècle.
    © Image Source / age fotostock
  • Le temple, ou monastère de Jokhang, est le premier monastère bouddhique du Tibet. Il fut construit vers l'année 639 par le roi tibétain Songtsen Gampo.
    © Image Source / age fotostock
  • Deux jeunes filles participent à une cérémonie dans la capitale tibétaine.
    © Image Source / age fotostock
  • Le Tibet s'étend sur 2.5 millions de km²: c'est un quart de la Chine toute entière où vivent 6 millions de tibétains.
    © Image Source / age fotostock
Nicolas Pelé
Nicolas Pelé Expert destination Chine

Lhassa est la capitale de la région autonome du Tibet en Chine. Elle se trouve à 3650 mètres au-dessus du niveau de la mer au nord de l'Himalaya. La ville, âgée de plus de 1 300 ans, est le coeur incontesté du Tibet et est directement située au bord de la rivière du même nom. Les touristes y trouvent de bons hôtels et restaurants, des agences de voyage, des boutiques chinoises et des supermarchés. Dans certains quartiers de la ville, la différence avec les villes chinoises habituelles est difficile à reconnaître, mais l'influence tibétaine reste forte. En particulier dans les quartiers autour du lieu de pélerinage Barkhor.
L'extrémité orientale de Lhassa, avec le Barkhor et le temple de Heiligtum, est connue pour sa culture tibétaine originelle. Les Tibétains vêtus traditionnellement qui participent à la Kora et restent en position de prière ne sont pas rares ici. La partie occidentale de la ville, en revanche, est fortement marquée par la culture chinoise Han. Elle est active et moderne et les touristes en sont souvent surpris. On y trouve les meilleures infrastructures et banques, ainsi que les bâtiments officiels. Les étrangers doivent demander une autorisation spéciale pour visiter le Tibet et lorsqu'ils l'ont reçue, ils sont accompagnés toute la journée par des guides touristiques. Le mieux est de visiter Lhassa lors d'un circuit de trois à sept jours à partir de Katmandou au Népal. Il est vraiment facile de circuler dans la ville. Il n'y a pas beaucoup de ruelles tortueuses et on peut facilement se laisser guider en suivant les rues à pied. Les pousse-pousse sont une altertnative agréable, car Lhassa n'est pas petite. Les taxis coûtent normalement 10 yens, peu importe où vous allez à l'intérieur de la ville.
Attention lors de votre séjour car un risque de mal aigu des montagnes existe et ne doit pas être négligé. Celui-ci peut rapidement ruiner vos vacances et s'il n'est pas traité, il peut mener à la mort. Si vous le pouvez, vous devriez d'abord voyager à des altitudes plus basses (par exemple Kunming, située à peine à 2000 mètres au-dessus du niveau de la mer), afin que votre corps puisse s'adapter lentement et ne pas arriver directement du Népal à Lhassa.

Lhassa : que faire ?

Profitez d'un massage bouddhiste dans la clinique de massage de Lhasa au Bejing Middle Road.

L'attraction imbattable de Lhassa est le palais Palota. Cet ancien palais du chef du Tibet, le Dalaï Lama, trône gracieusement sur une colline au-dessus de la ville.

  • Capitale culturelle du Tibet
  • De nombreux édifices bouddhistes
  • Population accueillante
  • Une liberté de mouvement relativement limitée
  • Infrastructures parfois mauvaises
  • La forte religiosité peut surprendre

Lhassa : que visiter ?

Les monuments

Pense-bête

Il est expressément interdit de prendre des photos du palais Potala !

À éviter

Evitez les chapeaux, les pantalons courts et les vêtements trop courts comme des débardeurs dans les sanctuaires bouddhistes.

Lhassa : que manger ?

Dans la vieille ville de Lhassa, vous trouverez de jolis et agréables restaurants. La plupart sont à proximité du temple Jokhang et proposent, entre autres, des spécialités tibétaines avec de la viande de yak.

Lhassa : que rapporter ?

Le Tibet est la patrie de certains des meilleurs tapissiers asiatiques. Achetez-en un et vous donnerez à votre salon une touche très particulière.

Ailleurs sur la planète
Tibet : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Voiture