• Afrique, Cameroun, village, traditionnel, aride
    © iStockphoto.com / Britta Kasholm-Tengve
    Un village traditionnel du Nord du Cameroun
  • Afrique, singe, mandrill; mammifère; faune; animal
    © Kitch Bain / 123 rf
    Deux mandrills se reposant
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Voyage au Cameroun : l'Afrique à 4 000 mètres de hauteur

Par Cindy Neves Cindy Neves Chef de rubrique Fiche Profil
Le Cameroun offre un voyage surprenant au cœur de l'Afrique. Ce pays, dans lequel plus de 250 ethnies, de multiples cultures, traditions et religions s'entremêlent est un exemple de tolérance et de respect. Bien que la pauvreté soit très présente, la population, souriante, accueille les touristes avec beaucoup de gentillesse.

Avant de partir

Le Cameroun est un pays d'Afrique occidentale, bordé par le Nigéria, le Tchad, la République centrafricaine, le Gabon, la Guinée équatoriale et la République du Congo. Au sud-ouest le pays possède une côte qui débouche sur l'océan Atlantique via le golfe de Guinée. C'est un pays situé au carrefour des influences chrétiennes, musulmanes et des traditions de l'Afrique subsaharienne. Cette extraordinaire diversité culturelle, alliée à des paysages très variés, ont valu au pays le surnom " d'Afrique en miniature ".

Avant la période coloniale, le territoire actuel du Cameroun était le berceau de la civilisation Bantoue et le siège de nombreux royaumes et empires qui se sont succédé au fil des siècles. Au XIXème siècle, le pays fut en premier lieu une occupé par les Allemands, avant de passer sous mandat britannique et français en 1919, suite à la défaite allemande de la Première Guerre mondiale. La partie française accède à l'indépendance en 1960 et devient la République du Cameroun. A partir de 1961 elle intègre les territoires sous administration anglaise.

Yaoundé, la capitale politique du pays a été fondée vers la fin du XIXème siècle par les Européens et compte aujourd'hui plus de 2 millions d'habitants. Douala est une autre ville importante du pays. Elle est la capitale économique du Cameroun. En effet, la situation géographique de Douala, ville portuaire du golfe de Guinée, encourage les entreprises à installer leurs sièges sociaux dans cette ville grâce, à la proximité du port, qui est l'un des plus importants d'Afrique occidentale.

Fort d'une extraordinaire biodiversité, grâce à une nature en grande partie préservée, le Cameroun ne compte pas moins de 19 parcs nationaux, ainsi que 6 réserves forestières. Parmi ces parcs on trouve celui de Lokébé, celui de Waza, ou encore le parc de la Bénoué . Les visiteurs pourront y admirer les animaux emblématiques du continent, tels que les lions, les hippopotames, les éléphants et les girafes. Dans certaines parties de la forêt équatoriale, peu accessibles, certaines familles de gorilles et de chimpanzés sont encore observables.

Si vous rêvez d'aventure, vous pourrez également vous rendre au Mont Cameroun. Ce volcan bouclier est le point culminant du pays, à 4100 m d'altitude. Il s'agit également du volcan le plus actif d'Afrique de l'ouest. Mais pas de panique, même s'il a connu 9 éruptions au cours du XXème siècle, le volcan est de type hawaïen, c'est-à-dire peu explosif. Il n'a donc causé que quelques dégâts matériels, se contentant de déverser tranquillement quelques coulées de laves, sans que des pertes humaines soient à déplorer.

Les amoureux de la nature seront ravis d'apprendre que la pratique de l'écotourisme se développe au Cameroun. Déjà pratiqué dans les sites évoqués plus haut, l'écotourisme est aussi le point fort du site d'Egobo, situé à seulement 70 km de Yaoundé. Le site propose de nombreuses activités qui sauront plaire à tout le monde : excursions en pirogues sur la rivière Nyong, pêche sportive, excursion sur un sentier botanique à la découverte des essences tropicales, des arbres centenaires et de la faune locale (insectes et papillons).

Conseils de la rédaction

L'organisation terroriste Boko Haram sévit toujours dans le nord-est du Nigéria. C'est pourquoi il est formellement déconseillé de se rendre dans les zones frontalières avec ce pays, ainsi que dans la région de l'Extrême-Nord. Les zones frontalières ave le Tchad et la République Centrafricaine sont également fortement déconseillées en raison de la présence de bandes armées liées au braconnage et aux trafics en tous genres.

Si vous avez l'intention de vous lancer dans une visite approfondie du pays, tenez compte de la lenteur des transports sur place, pour établir la durée du séjour. A fortiori, si vous comptez circuler en voiture individuelle, pensez à faire des photocopies certifiées conformes de votre passeport, visa et permis de conduire que vous laisserez en lieu sûr, avant de partir visiter le pays. En cas de vol, cela facilitera les procédures administratives... Dans la mesure du raisonnable, lors des contrôles routiers, n'essayez pas de vous soustraire aux "amendes" de police. Ce serait une perte de temps et vous seriez, de toute façon, contraint de payer.

Les meilleurs moments pour visiter le Cameroun se situent entre les mois de novembre et de février, là où le temps est moins humide. En effet le climat équatorial, chaud et humide entraine des pluies persistantes tout au long de l'année. Cependant, le taux de précipitations varie largement d'une région à l'autre, le nord étant plus sec. Entre les mois de décembre et de février c'est également la saison de l'harmattan, un vent qui vient du désert du Sahara, situé au nord, et qui charrie avec lui sable et poussières, ce qui peut réduire la visibilité.

Les plus

  • +On peut entrecouper la découverte du pays d'une halte balnéaire.
  • +La pratique de la langue française facilite le déroulement du voyage.

Les moins

  • -La longue saison des pluies réduit la période touristique à cinq mois.
  • -On peut rencontrer des problèmes de sécurité, particulièrement dans les régions frontalières.

Tradition

Le Cameroun est composé de plus de 200 ethnies qui font de ce pays une magnifique mosaïque de cultures, de traditions et de langues. Bien que le français et l'anglais soient les deux langues officielles du pays, parlées par la majorité des habitants (70% de francophones, 30% d'anglophones) chaque ethnie dispose de son propre dialecte.

Chaque peuple que compte le pays apporte son lot de musiques, d'œuvres d'art, de danses de légendes et de fêtes qui contribuent à un brassage culturel unique. On retrouve à travers le pays plusieurs rites et célébrations qui valent le détour.

Le Ngondo et le Mpo'o sont des fêtes traditionnelles camerounaises qui associent danses, magie, déguisements et courses de pirogues. Les funérailles dans l'ouest et le nord du pays sont très intéressantes car elles donnent lieu à de grandes cérémonies très colorées. Les " fantasias " du nord, sont des fêtes qui donnent lieu à de belles cavalcades colorées. Enfin les danses buma font partie intégrante du patrimoine culturel des pygmées qui vivent dans le sud sud de la forêt équatoriale.

Une majorité de la population est de confession chrétienne au sud (55% des camerounais), on trouve ensuite les animistes et les musulmans au nord, à parts équivalentes dans la population.

Cuisine

Le Cameroun a la réputation d'offrir quelques-uns des meilleurs plats de la région. La plupart des plats sont préparés à base d'aliments d'origines végétales tels que le mil, les arachides, l'igname, la patate douce et les fruits tropicaux. Le manioc est la composante incontournable de la nourriture locale, mais chaque région possède ses spécialités. A Yaoundé, le poisson et la viande sont cuits dans une feuille de banane (le n'domba) tandis qu'à Douala, ils sont accompagnés d'épices et d'un légume qui se rapproche fortement de l'épinard (le n'dolé). Il existe également plusieurs variantes de couscous. Le pays n'est pas avare d'animaux sauvages, et vous aurez sûrement l'occasion de manger du gibier. Les amateurs de poisson devront, quant à eux, attendre d'avoir atteint les régions côtières. Dans les grandes villes, vous trouverez quelques restaurants libanais et chinois.

Souvenir et artisanat

Que ce soit sur les marchés ou dans les bazars, vous aurez matière à exercer l'art du marchandage. Vous pourrez ramener des épices, des vêtements, de belles sculptures et des masques qui proviennent souvent d'autres pays africains. Les boutiques de musique se feront un plaisir de vous enregistrer une compilation des derniers tubes africains à la mode. A Yaoundé, vous trouverez des tableaux en obom, une essence d'arbre assez malléable pour être travaillée. D'une manière générale, méfiez-vous quand même du soi-disant "authentique" qu'on ne trouve nulle part ailleurs. Les commerces sont ouverts, de 8 h à 12 h 30, et de 15 h à 18 h, tous les jours, sauf le dimanche.