• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion

Porto Alegre

  • Capitale de l'État du Rio Grande do Sul, Porto Alegre, au sud du Brésil à l'embouchure du rio Guaíba, est une ville très nature où la végétation est omniprésente : neuf grands parcs, plus d'un million d'arbres plantés le long de ses rues, et même une réserve biologique, autour de la plage du quartier de Lami, sur le fleuve Guaíba. Conséquence, Porte Alegro bénéficie de l'une des plus grandes concentrations ...
    © Simone Severo / 123RF
Nicolas Pelé
Nicolas Pelé Expert destination Brésil

Capitale de l'État du Rio Grande do Sul et du "pays gaucho" (l'Argentine et l'Uruguay ne sont pas loin), Porto Alegre, au sud du Brésil à l'embouchure du rio Guaíba, est une ville très nature où la végétation est omniprésente : neuf grands parcs, plus d'un million d'arbres plantés le long de ses rues, et même une réserve biologique, autour de la plage du quartier de Lami, sur le fleuve Guaíba. Conséquence, Porte Alegre bénéficie de l'une des plus grandes concentrations urbaines d'oiseaux du Brésil. Le delta du Jacuí, qui s'étend sur 210 km², abrite 30 îles, formant l'archipel du Jacuí. Porto Alegre jouit d'une plus grande notoriété auprès du grand public depuis qu'elle a accueilli le Forum social mondial en 2001, 2002, 2003 et 2005. La capitale des gauchos, fondée en 1772, est une ville verte, cosmopolite (il y a des Allemands, des Portugais, des Italiens, des Espagnols, des Indiens, des Africains...) et moderne.

Porto Alegre : que faire ?

Une promenade dans le parc des Moulins à vent, dans le parc de la Redenção, dans le parc Farroupilha et dans le jardin botanique, admirer le coucher de soleil sur le Rio Guaíba le long des berges du lac Guaiba, déambuler dans les quartiers Moinhos de Vento, Cidade Baixa et Bonfirm. A proximité, une excursion dans la montagne à Gramado.

Les bâtiments historiques du centre-ville, la Place des Açoriens où se trouve le Ponte de Pedra (Pont de pierre), construit en 1854 et le Monument des Açoriens, le marché couvert avec ses stands de poissons et viandes séchés, de fromage, de fruits exotique et de maté, la Statue du Lanceur de lasso, le Palais Piratini, la place de Matriz, la cathédrale, le théâtre Sao Pedro, le musée d'art contemporain de la Fondation Iméré Camargo, la maison de la culture Mario Quintana (autrefois le Palace Majestic), et le centre culturel Santander Usine du Gazomètre.

  • L'importance de la végétation.
  • L'archipel du Jacuí et ses nombreux oiseaux.
  • La misère d'une partie de la population.
  • Les problèmes d'insécurité dans le centre-ville.
  • Le centre-ville sans charme avec ses immeubles gris.

Pense-bête

Pensez à utiliser le velib local, il y a de nombreuses pistes cyclables.

À éviter

Si vous venez en juillet, août, c'est l'hiver austral. Le climat tempéré de la région de Porto Alegre rappelle l'Europe.

Porto Alegre : que manger ?

Du maté, une variété d'herbe fraîche, que l'on boit comme du thé, avec de l'eau chaude, du poissons et de la viandes séchés, du fromage, des fruits exotique. Les délicieux Churrascao Gaucho : le barbecue Brésilien à la viande délicieuse. Bref, on sent l'influence de l'Argentine toute proche !

Porto Alegre : que rapporter ?

Du maté.

Ailleurs sur la planète
Brésil : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Voiture