• Botswana, afrique, savane, animal, faune, mammifère, pachyderme, éléphant
    © VOLODYMYR BURDIAK
    L'éléphant du Botswana, majestueux
  • Botswana, afrique, savane, animal, faune, mammifère, pachyderme, éléphant
    © EASYVOYAGE
    Combat de jeunes éléphants
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Voyage au Botswana pour une aventure au fil de l'Okawango

Par Cindy Neves Cindy Neves Chef de rubrique Fiche Profil
Héritier de sites naturels d'une singulière beauté, le Botswana est un pays peu visité. Le territoire possède certaines des dernières étendues vierges d'Afrique, pour le plus grand plaisir des amateurs de nature sauvage. Le delta de l'Okavango disparaît sous terre dans la grande plaine de Kalahari. Débute alors de magnifiques parcs nationaux et réserves naturelles.

Avant de partir

La République du Botswana ne possède pas d'ouverture sur la mer. Elle est bordée au nord par la Zambie ainsi que le Zimbabwe, et au sud par l'Afrique du Sud. Elle possède également des frontières communes avec la Namibie. Son nom est tiré de l'ethnie principale qui la compose : les Tswanas. Le pays porte le nom de Botswana depuis le 30 septembre 1966, date à laquelle il prend son indépendance au sein du Commonwealth. On le surnomme parfois la " Suisse de l'Afrique " ou le " miracle africain " grâce à son taux peu élevé de corruption officiel. La population vit essentiellement des mines présentes sur le territoire. Reste une petite part représentée par l'agriculture et l'industrie. Elle dispose d'un partenariat privilégié avec l'Afrique du Sud.

Côté paysages, le Botswana ne fait pas partie des pays africains qui s'élèvent au plus haut vers le ciel. Le territoire est principalement plat, dominé par un grand plateau vallonné. Mais la destination est plus connue par la présence du désert du Kalahari qui recouvre 70% du pays. Par définition, le sable domine mais on trouve également des marais salants souvent asséchés. La végétation comporte des buissons épineux, ayant élu domicile sur des collines rocailleuses. La sécheresse du désert contraste avec le bassin du fleuve Limpopo. Le Botswana réunit beaucoup de faune dans la zone du delta de l'Okavango. Il s'agit du second plus grand delta intérieur mondial avec ses 18 000 km².

La destination est connue pour être un superbe terrain de jeu pour les safaris animaliers. Ces grands espaces sont souvent dominés par le monde animal, évoluant en toute liberté. Près de 40% du territoire renferme des parcs animaliers et des réserves sauvages. La faune se déplace dans le pays en fonction des mouvements de l'eau. Le Kalahari est investi durant la saison des pluies. En revanche, durant la saison sèche, le delta de l'Okavango représente un oasis précieux. C'est ici que l'on compte la plus importante population d'éléphants au monde. Ces protagonistes évoluent sur les rives de la rivière Chobe. Dans la même région, on peut partir à la rencontre de toute la faune africaine : lions, léopards, hyènes, girafes, zèbres, hippopotames...

Le Botswana est accessible toute l'année. En revanche, certaines périodes sont plus propices que d'autres à un voyage sur place. La saison sèche se déroule entre les mois de juin et octobre. Forcément, c'est à ce moment-là qu'il y a le plus de touristes, les prix sont donc élevés. Le delta atteint son pic d'inondation à cette époque. En novembre, avril et mai, on passe entre les gouttes. La saison humide débute ou finit. Il peut pleuvoir mais c'est rarement la catastrophe. On profite de cette période pour voyager sur place pour un coût moins élevé. Enfin, la saison des pluies sévit de décembre à mars. Il ne pleut pas sans arrêt, cependant, le ciel peut rester couvert plusieurs jours.

Sur place, les hébergements sont variés. On a le choix entre les camps itinérants, le camping et les lodges. Ce dernier est bien évidemment le moyen le plus confortable mais il peut se révéler excessivement cher. Mais, qu'importe ce que l'on choisira, on reste toujours entouré par la nature. Le pays se découvre à deux ou à plusieurs. En revanche, si vous prévoyez de partir en famille, nous vous conseillons d'emmener vos enfants une fois que le stade de la petite enfance est dépassé. Ils profiterons mieux du pays sans souffrir de la chaleur et d'autres inconvénients que les nourrissons peuvent subir à leur insu.

Conseils de la rédaction

Des tarifs élevés et une capacité d'accueil limitée rendent le Botswana difficile d'accès au plus grand nombre. Mais si la destination est chère, il faut bien aussi admettre que peu de pays africains peuvent se prévaloir d'un écosystème aussi exceptionnel. Fortement axés sur la pratique de safaris, les voyages au Botswana sont généralement proposés en "formules individuelles" (seuls les safaris dans les réserves s'effectuent en groupes, mais de faible taille). Plusieurs réserves différentes, Chobe et Moremi le plus souvent, sont programmées au cours d'un même séjour, le tour-opérateur se chargeant des transferts en voiture ou en avion taxi. Fréquemment, les voyages débutent avec une journée de découverte aux chutes Victoria côté Zimbabwe.

Faites le plein d'essence à chaque fois que vous le pourrez. Même si votre réservoir est à moitié plein, ne soyez pas avare. En Afrique, on n'est jamais à l'abri d'un imprévu ! Lorsque vous partez en safari en autonomie complète dans une réserve, mieux vaut le faire à deux véhicules et prévenir les autorités de votre itinéraire et de votre date supposée de retour.

Soyez très prudent en conduisant de nuit, en raison de la présence éventuelle d'animaux. La police botswanaise est très efficace (y compris pour le contrôle des excès de vitesse) et toujours prête à vous renseigner ou vous aider en cas de problèmes. Il suffit de faire appel à eux avec respect et politesse (ne songez même pas à les corrompre ou à leur donner un bakchich, vous risqueriez de le regretter amèrement).

Notez qu'en voiture, dépasser un convoi funéraire risque d'être interprété comme un manque de respect envers le défunt.

Les plus

  • +Tous les ingrédients d'une grande destination africaine sont réunis.
  • +L'écosystème du pays est l'un des mieux préservés du continent.
  • +Les infrastructures touristiques sont excellentes.

Les moins

  • -Le coût touristique est élevé.
  • -Un accès difficile pour les voyageurs individuels.

Tradition

Au Botswana, à l'instar des autres signes de politesse tels que le sourire et le salut verbal ou de la main, la poignée de main est très importante. Lorsqu'on sert la main d'un autochtone, il est de coutume de porter la main gauche sous le coude droit. Ce même geste s'applique également pour remercier (lorsqu'on vous tend un objet, par exemple). Généralement, préférez le geste à la parole et ne vous offusquez pas, si l'on ne vous remercie pas verbalement, lors de la remise d'un présent.

Lorsqu'on arrive dans un village, il est préférable d'aller rendre visite au chef de village, de demander la permission de camper ou l'autorisation de puiser l'eau du puit collectif. Ne pensez pas que le coin dans lequel est installé le boma est réservé aux touristes. Ce dernier est représenté par une enceinte circulaire de branches d'acacia. C'est à cet endroit que les cérémonies et les réunions de villages de Bushmen se déroulaient. Ces événements étaient illuminés par un grand feu allumé au centre du boma.

Comme partout dans le monde, le mariage est une occasion d'organiser une belle fête de famille. Le système de dot réservé habituellement aux filles vaut aussi pour les garçons ! La labala est en général constituée de têtes de bétail. Si chez nous on se dispute les meubles Ikéa lors d'une séparation, là-bas, un mari déçu peut renvoyer son ex avec une partie de sa dot. Tristement, il arrive que sans argent et sans dot, de jeunes fiancés fuguent de chez leurs parents.

Cuisine

La nourriture au Botswana n'a rien de franchement extraordinaire. L'alimentation traditionnelle varie suivant les régions et les tribus, mais l'on peut dire que le mabele et le bogobe, sortes de porridges de millet et de sorgho, sont la principale composante de la gastronomie botswanaise. Le visiteur trouvera à Gaborone une cuisine internationale, relativement variée, mais sans originalité aucune. La seule surprise réside dans l'extraordinaire variété de produits proposée sur les marchés, due aux nombreux échanges commerciaux avec l'Afrique du Sud.

Ici, c'est comme en Angleterre ! Les repas se prennent plus tôt que dans les contrées latines. On débute la journée avec un petit déjeuner entre 07h00 et 10h00. A midi, le repas est servi vers 12h30. Quant au dîner, on se restaure entre 18h00 et 20h00.

Souvenir et artisanat

L'artisanat au Botswana est de grande qualité. Vannerie, tissage, poterie, sculpture, les inconditionnels de souvenirs de voyage seront comblés, y compris dans les régions occidentales reculées. Les visiteurs pourront aisément acheter de magnifiques objets artisanaux de la tribu san : tabliers en cuirs, bijoux, perles et colliers. Les commerces ouvrent du lundi au vendredi, de 8 h à 13 h et, de 14 h à 17 h. De 8 h à 13 h, le samedi.