• Bosnie-Herzégovine
    © Marin Veraja / 123RF
  • sarajevo, bosnie, herzegovine, europe, pont, ville
    © iStockphoto.com / Leonid Andronov
    Le pont romain de Sarajevo
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Bosnie-Herzégovine, un voyage au milieu des Balkans

Par Cindy Neves Cindy Neves Chef de rubrique Fiche Profil

La Bosnie-Herzégovine est un pays des Balkans, situé dans le sud de l'Europe. Si le pays regorge de villes superbes et de jolis panoramas, on a tendance à le réduire à la guerre civile qui sévit entre les Bosniaques, les Serbes et les Croates, liée à son indépendance. Le pays, pour qui la guerre est un véritable traumatisme, a pourtant beaucoup à offrir.

En bref En bref
Météo Sarajevo Sarajevo 30°C

Avant de partir

Un voyage dans les Balkans, c'est un voyage dans le temps. Lorsque l'on s'y rend, c'est souvent pour un tour complet, un voyage de plusieurs semaines, voire plusieurs mois, pour arpenter ces pays et leurs destinations mythiques. Et la Bosnie-Herzégovine regroupe des lieux connus de tous : Mostar, Visegrad ou encore la célèbre capitale Sarajevo. En effet, impossible de venir dans la région sans passer par cette ville, dévastée par les bombardements et la guerre civile. Mais aujourd'hui, Sarajevo tente de se reconstruire. A l'image du pays, la capitale est un mélange entre l'Orient et l'Occident. Si l'on aperçoit encore les dernières ruines, elles composent aujourd'hui avec les gratte-ciel flambant neufs. Mosquées du vieux quartier turc de Bascarsija, marchés et bazars sont la quintessence de la capitale bosniaque. Si vous souhaitez flâner dans la ville, la Place des Pigeons (Sebji) où trône une belle fontaine, la tour de l'Horloge ou encore le Centar, qui regroupe tous les bâtiments officiels.

Une fois Sarajevo visitée, direction Mostar, dont le célèbre pont, détruit par l'artillerie croate, a été reconstruit. C'est probablement la ville la plus visitée du pays. A l'intérieur se cache la vieille ville ottomane, sur la rive droite du pont, et dont les ruelles pavées et les toits de lauzes ne manqueront pas de vous subjuguer. Une fois sur place, n'hésitez pas à goûter le café la turque dans l'un des cafés installés juste au-dessus de la rivière.

Travnik, " l'Istanbul européenne " a été la capitale de la Bosnie ottomane. Visitez la mosquée Sulejmanija, les mausolées et les tombes des vizirs. Pour découvrir un peu plus le passé de cette ville, rendez vous dans les musées.

Le centre du pays concentre les ruines de châteaux forts. Passage obligatoire : le monastère orthodoxe de Liplje. A l'ouest du pays, c'est Banja Luka qu'il faut visiter. Ancienne cité ottomane, avec plus de quarante mosquées, la guerre et les tremblements de terre ont tout supprimé. Visitez le Kastel, un monument historique commencé par les romains. L'église Saint Sava, le Musée National ainsi que Banski Dvor, siège de la présidence de la Republika Srpska valent largement le détour.

Pour les amateurs de sensations fortes, si vous voulez faire du rafting et du canoë, sachez que la Bosnie-Herzégovine possède des rapides dont la difficulté augmente en avril et en mai. Direction, l'Una, un cours d'eau les plus beaux du pays et qui s'y prête parfaitement. Départ d'un petit village magnifique, Martin Brod, où l'on peut admirer des ruines de châteaux le monastère de Rmanj et les chutes du " petit Plitvice ". Les chutes de Strbacki Buk sont idéales pour les amoureux de ce sport. Mais soyez prudent : si vous êtes novice, préférez les rapides en été, beaucoup moins hasardeux. Il est également possible de skier, notamment dans les stations de Jahorina ou de Bjela?nica. L'été dans cette partie du pays sera plus propice aux visites de petits villages de montagnes. Les amoureux de la nature se dirigeront plutôt vers l'Est, une région sauvage, accueillant les montagnes et les forets. Le parc national Sutjeska est l'un des principaux du pays et le prolongement du Durmitor du Monténégro. L'endroit est idyllique pour une bonne promenade sportive, l'alpinisme et surtout pour l'observation de la flore et de la faune.

Conseils de la rédaction

Le pays a subit de violentes inondations en 2014 et il y a possibilité de glissements de terrain. Ces derniers ont pu déplacer les mines présentes. Il est recommandé d'être très prudent dans les zones de Posavina, Zenica, Doboj, le canton de Tuzla et le canton de Sarajevo car aucun déminage total n'est prévu avant 2019. Contentez-vous de rester sur les zones bétonnées. Pour connaître ces zones, des panneaux sont parfois présents pour la prévention, mais ce n'est pas systématique. Mieux vaut s'informer auprès des locaux dans ce cas là. Depuis ces inondations, l'eau est devenue impropre à la consommation.

Les routes en Bosnie-Herzégovine sont dangereuses et les locaux ont une conduite risquée. Conduire la nuit n'est pas recommandé tandis que la conduite en hiver est fortement déconseillée car les routes ne sont pas peu ou pas déneigées.

Le pays a vécu un traumatisme suite à la guerre de 1992. Evitez toute référence à cette période une fois sur place. Sachez également que les Serbes de Bosnie sont très sensibles au sujet de l'indépendance du Kosovo, car cela les incitent à demander la leur.

Si vous prévoyez de voyager dans ce pays, essayez dans la mesure du possible de prendre au moins une semaine pour un bon tour d'horizon. Se déplacer en Bosnie n'est pas simple et tous les lieux à visiter sont dispersés un peu partout.

Pour partir, privilégiez le printemps ou bien l'été, avec des températures bien plus élevées. Mais si vous souhaitez une destination pour skier, prenez vos billets pour partir entre janvier et mars.

Les plus

  • +Malgré les conflits provoqués par la survivance de plusieurs religions sur le même territoire, le pays s'est enrichi de cultures bien différentes. L'art et l'architecture en témoignent.
  • +A condition de ne pas aborder des sujets douloureux, les contacts avec la population sont chaleureux et conviviaux.

Les moins

  • -Des atrocités qui hantent les mémoires et dont l'évocation peut provoquer de graves troubles.
  • -Les infrastructures détruites, la présence de terrains minés, mal connus, et toutes les conséquences d'une guerre civile qui a eu pour enjeu la "purification ethnique".

Tradition

La Bosnie-Herzégovine est majoritairement musulmane (à plus de 40%) et suite à la guerre de 1992-1995, les confessions et les positions se sont affirmées de plus belle. En effet, avant cette guerre, les trois communautés vivaient harmonieusement et d'ailleurs, les mariages intercommunautaires étaient courants. Les Bosniaques (Bosniens musulmans) sont majoritaires dans la capitale et dans le centre ; les Croates sont particulièrement présents dans l'Ouest et dans le Sud ; tandis que les Serbes sont en République serbe de Bosnie.

Vous pourrez trouver des objets traditionnels, à l'image des tapis en laine rase (kilims), des nappes brodées ou encore des petits objets en cuivre ou en bois.

Cuisine

Comme la plupart des pays Balkans, la cuisine est influencée par la gastronomie turque, et même un peu par la cuisine grecque. Ici, on aime la viande. Toutes les viandes. Que ce soit l'agneau (jagnjetina), le bœuf (sudzuc), ou encore le poulet (pileci). Si vous souhaitez avoir un panorama de la cuisine bosniaque, demandez un rostilnica, c'est-à-dire un assortiment complet. La musaka, plat d'origine grecque est également très apprécié. Mais pour rester dans la gastronomie locale, goûtez la bosanski ionac, qui est un ragoût de bœuf. La bamija, mêle quelques saveurs africaines puisque ce plat consiste en du veau au gombo, un légume africain. Pour les amateurs de poissons, truites, perches et carpes sont également au menu. Ces plats sont souvent accompagnés d'une salade en été (aux influences grecques) et d'une bonne soupe en hiver, notamment la bégova, une soupe de veau et de légumes. Les bosniaques adorent aussi les petits feuilletés : burek à base de fromage, pida à la viande ou zeljanica aux épinards. En boissons, les Bosniens apprécient tout ce qui est à base de lait : yaourt, kéfir et la boza, d'origine ottomane. La pivo est une bière également très répandue. Enfin, pour terminer le repas, fromages et baklavas sont les meilleurs choix.

Souvenir et artisanat

L'eau de vie de prune, la slivovica, est un souvenir fragile et éphémère à rapporter dans ses bagages. L'artisanat, peu répandu, présente des objets en bois et en cuivre, des blouses et des nappes brodées... Horaires des magasins : 9 h-18 h, du lundi au vendredi, et 9 h-13 h, le samedi.
Tous nos voyages Bosnie-Herzégovine
Séjours
  • Bosnie-Herzégovine - Clochers et minarets dans les Balkans Bosnie-Herzégovine - Clochers et minarets dans les Balkans 5j/4n à partir de  1800 €
  • Sur la route des Balkans - Monténégro, Bosnie et Croatie 11j/10n à partir de  2200 €
  • Balkans Transit - Un road trip en famille 22j/21n à partir de  3900 €
Voir toutes nos offres