Publié le 23/12/2020

#Nature #France

Comment s'y retrouver pour partir en vacances au ski

En France, les amateurs de ski ont l'embarras du choix puisque l'on compte plus de 300 stations de ski sur 5 massifs ! Les habitants du Sud-Ouest, ceux de Lyon ou de Strasbourg, ne cherchent pas bien loin et se dirigent au plus près de chez eux. Mais pour les autres, le choix n'est pas une mince affaire et pas une station ne se ressemble. Zoom sur quelques stations de ski pour vous aider à vous y retrouver.

Économique : Brides-les-Bains

C'est ainsi que la station se présente et cette stratégie lui a réussi. En effet, skier est une activité plutôt onéreuse et les petites stations reliées aux grands domaines ont compris qu'il restait un public, de plus en plus nombreux, à séduire : les moins riches ! Cette station située en basse altitude, est reliée au célèbre domaine des 3 Vallées, le plus grand du monde. Il ne faut pas plus de 25 minutes pour rejoindre le front de neige de Méribel par télécabine. De Brides, on accède aussi facilement à Courchevel et Val Thorens. Le prix du forfait reste le même mais l'économie se fait sur le logement, la nourriture et la location des skis. Sur place, on paie son hébergement 30 à 50% moins cher qu'en altitude. Et à Brides-les-Bains, prix serrés ne signifie pas bas de gamme. La plupart des hôtels et résidences sont de bonnes factures et offrent des équipements bien-être (hammam, jacuzzi, spa...). Ceux qui veulent profiter de leurs séjours neige pour se ressourcer ont rendez-vous au Grand Spa des Alpes de Brides qui compte 2100m2 de bien-être alimentés en eau thermale. - © Delcreations / 123RF

Encore plus de stations "low cost"

Les amateurs de grands domaines, ceux qui skient 8 heures par jour, enchaînent les pistes comme certains enchainent les bières, mais ceux qui n'ont pas les moyens, peuvent skier sans se lasser, à condition de faire une petite concession. Il s'agit de dormir dans des stations situées à l'écart des stations importantes, placées au cœur des domaines skiables et donc, de prévoir un petit temps en télécabine ou en voiture avant de chausser leurs skis. Là est le principe des stations dites "low cost". Les logements y sont moins chers, les supermarchés souvent moins loin et moins onéreux et le parking est gratuit. De nombreux avantages qui rendent les vacances à la montagne plus économiques. Certaines jouent la carte de l'authenticité alors que d'autres, créées de toute pièces, se veulent plus accessibles et plus adaptées aux familles. Bref, chacune essaie de tirer la couverture à soi. Cependant, il faut être réaliste, l'ambiance n'est pas la même. Cela a un prix de faire des économies !
Parmi ces stations Oz en Oisans, récente mais à l'architecture traditionnelle, est rattachée à l'Alpes d'Huez, Châtel, La Chapelle d'Abondance font partie du domaine "Les Portes du Soleil", Egalement en Tarentaise, Peisey-Vallandry, à 1 350m d'altitude, relié depuis décembre 2003 aux Arcs et à La Plagne par le Vanoise Express, Châtel qui ouvre sur 630 pistes. - © nikolpetr/123RF

Skier bien-être : Ax-les-Thermes

Les stations ayant des sources d'eau chaude sont presque toutes dotées de thermes. Un lieu pour se soigner, se ressourcer, allier remise en forme et détente en pleine nature. A Ax-les-Thermes une multitude de sources aux vapeurs sulfurées jaillissent un peu partout. Canalisées et utilisées à des fins thérapeutiques depuis le XIIIe, ces eaux sont les plus chaudes des Pyrénées (77°C). Outre les vacanciers qui viennent uniquement pour se soigner, de nombreux touristes se rendent dans ces stations pour une cure de bien-être. Des stations de ski qui plaisent aussi bien aux skieurs qu'aux non skieurs. Ax les Thermes, située à 720m d'altitude au cœur des Pyrénées ariègeoises et de la Région Midi-Pyrénées se situe aux portes de l'Espagne et de l'Andorre. Alors que quelques sentiers pour pratiquer le ski de fond sont au départ de la station, il faudra parcourir 8 kilomètres pour dévaler les 90 kilomètres de pistes de ski alpin. Une station qui propose de nombreuses activités ( snowboard, raquettes, luge, chiens de traîneau...) - © Lucky Business / 123RF

Mais aussi St Gervais et bien d'autres

Parmi les stations thermales, le centre Aquensis à proximité de La Mongie dans les Pyrénées, réputée pour ses sources, Les Grands Bains de Monêtier (Serre-Chevalier) disposent d'un espace aquatique intérieur et extérieur. Mais il y a aussi le Grand Spa Thermal des Alpes Situé à Brides-les-Bains et dans les stations huppées, le Spa de Val Thorens, Le premier Spa des Neiges Givenchy à Courchevel et le spa de l'hôtel Le Yeti à Méribel. - © Narongsak Nagadhana / 123RF

Skier luxe: Megève

Si certains aiment sortir leur vieille combinaison fluo des années 80 sur les pistes, manger des raclettes dans d'anciennes étables qui sentent encore la vache et se tasser au sol pour économiser au maximum sur le prix du logement, d'autres ont une vision du ski quelque peu différente. Fourrure de rigueur pour ne pas attraper froid, vin chaud millésimé, cours particulier de ski, hôtel 5 étoiles, spa et shopping dans les boutiques de luxe avant de partir pour un restaurant gastronomique. Pour ces vacanciers, le choix des stations est assez restreint : la Suisse bien entendu (Verbier et Gstaad), Courchevel très jet set qui attire de nombreux russes mais aussi Megève, le luxe et l'authenticité. Station familiale située au cœur du Pays du Mont-Blanc, Megève offre 445 kilomètres de pistes. La station attire une clientèle d'habitués qui viennent de génération en génération. De ravissants et imposants chalets, de belles boutiques, un centre piéton, le village est ancien et tout a été rénové dans le respect de la tradition. Un petit bijou que la célébrité n'a pas endommagé. - © Andrey Omelyanchuk / anshar/123RF

Skier chic et tendance à Courchevel

Aller au ski a toujours été une activité assez onéreuse. Mais comme dans tout, il y a les stations familiales, depuis peu les stations low cost et les stations branchées où il est bon d'être vu. Courchevel et Megève emportent haut la main la palme des stations les plus hypes des Alpes du Nord, Serre Chevalier est pour sa part championne des Alpes du Sud. Des stations dans lesquelles, les femmes habillées de fourrure sont monnaie courante, où les enseignes de luxe se sont casées entre deux télésièges et dans lesquelles de grands noms de la restauration ont ouvert des tables gastronomiques à quelques 1 500 mètres d'altitude.
Le luxe a toujours été présent et s'est affirmé dans certaines stations, mais la nouvelle tendance pour les jeunes est un brin festive. Les bars d'altitude des stations branchées font venir des dj's du monde entier et organisent des après-midi animées sur les pistes où il est bon d'être vu ! On y danse, on boit, on se trémousse et tant mieux pour les amateurs de descentes qui se retrouvent moins nombreux sur les pistes.
En France Courchevel, Méribel, Combloux sont parmi les stations les plus chics. - © nikolpetr/123RF

Skier culture/ludique à Serre-Chevalier

Certains estiment que skier, c'est amusant un temps mais qu'au bout de quelques descentes, le ronron se révèle lassant. Ceux-là, encore plus que les autres, se plairont à Serre Chevalier. Une station dans une vallée qui permet de passer d'un village à l'autre. Briançon avec sa citadelle et son centre historique et culturel, Monêtier-les-Bains avec son centre aquatique offrant un lieu de détente de plus de 4 500m², sans compter les nombreux évènements culturels qu'organise la station. - © Pavel Bredikhin / 123RF

Skier pro : Tignes

La célèbre station de Tignes est partagée en différents sites, Tignes le Lac est Tignes Val Claret. Tous deux à plus de 2 100 mètres d'altitude, ils s'adressent aux skieurs de bon niveau, attirés par la technicité des pistes et l'étendue du domaine skiable, couplé avec celui de Val-d'Isère sous le nom d'Espace Killy. Au total, ce sont quelques 300 kilomètres de pistes entre 1 550 m et 3 450 m d'altitude. Une station de renommée mondiale, réputée pour son ouverture vers les nouveaux modes de glisse et son désir d'être à la pointe de l'équipement. Chose qu'elle réussit remarquablement avec son stade de bosses et son gliss'park, ses snowpark et ses stades de slalom. Mais Tignes doit aussi sa réputation à son glacier, la Grande Motte, qui permet de skier pendant que d'autres sont à la plage. Une station 100% sportive ! - © Mihai ANDRITOIU / 123RF

Skier au soleil: Isola 2000

Située dans le Mercantour, la station d'Isola 2000 n'est qu'à 90 km de Nice, ce qui laisse présager un temps ensoleillé une bonne partie de l'année. Construite dans les années 70, son emplacement ne s'est pas fait au hasard mais au soleil, dans un site où l'enneigement est maximale et où règnerait un microclimat. Et si ce n'est pas le charme qui caractérise cette station, sa taille humaine, l'accent méditerranéen tant dans la façon de parler des habitants que dans la cuisine locale, confère à cette station un charme à part qui plait au plus grand nombre. Côté glisse, les 43 pistes recouvrent 120 kilomètres, de quoi satisfaire petits et grands skieurs. Parmi les particularités de cette station ensoleillée, la vue sur la mer n'est pas qu'un détail, tellement c'est exceptionnel ! Pour admirer la Grande Bleue, direction la cime de Sisteron à 2 600 mètres d'altitude. Partagé en deux vallées, le versant de la Lombarde et celui du Méné, il vaut mieux privilégier le premier l'après-midi si votre objectif est de rester au soleil. - © Kesu / Lukas Gojda / 123RF

Skier mythique : 1) Le Mont Blanc

Tout a commencé avec l'ascension du Mont Blanc, en 1786. C'est alors que le tourisme dans la petite station de Chamonix, ancien nom du village, s'est développé. S'en sont suivies la construction de nombreux hôtels, l'amélioration du réseau routier et la venue de plus en plus régulière et nombreuses de touristes du monde entier. Puis, ultime consécration, les Jeux Olympiques de 1924 ! Il faut dire que cette situation au pied de la Grande Dame Blanche est épatante et attrayante. La vallée de Chamonix- Mont-Blanc accueille tous les amoureux de la Grande Dame Blanche. On y vient du monde entier pour admirer, contempler, parcourir, dévaler ou grimper le plus haut sommet d'Europe occidentale avec ses 4810 mètres. D'origine glacière la vallée de Chamonix-Mont Blanc compte 4 stations aux tempéraments bien différents : Chamonix la mythique, Les Houches, station familiale, Servoz l'authentique et Vallorcine la naturelle. Il constitue à lui seul une raison de se rendre dans l'une de ces stations. - © myrtilleshop/123RF

Skier mythique : 2) L'aiguille du midi

Chamonix fait partie des stations villes. Animée toute l'année, qui attire tous les amoureux de la montagne : du randonneur, au skieur débutant au plus expert. Nul besoin d'être un champion pour approcher le mythique Vallée Blanche, que l'on dévale accompagné d'un guide au départ de l'aiguille du midi. Baudriers et crampons sont de mise pour descendre jusqu'au plateau d'où les skieurs s'élancent. De la poudreuse, pendant des heures et sans remontées mécaniques. Les seules pauses sont celles nécessaires à la récupération physique des sportifs ! Plusieurs itinéraires sont possibles, dont certains accessibles à des skieurs moyens et d'autres plus difficiles, avec des couloirs très abrupts. Sur la route, des chalets de montagne où il fait bon s'arrêter et déguster de délicieuses spécialités sont à disposition. - © Rcaucino / 123RF

Skier tranquille dans les Vosges : Gérardmer

Alors que certains ne jurent que par les Alpes, les skieurs plus tranquilles, les amateurs de ski de fond et les familles avec enfants en bas âges, se dirigent vers des massifs plus paisibles comme les Vosges. Gerardmer, petite station des Hautes-Vosges rassemble les ingrédients pour des vacances 100 % authentiques. Implantée au coeur d'une nature généreuse et préservée, blottie entre son lac et ses majestueuses forêts de sapins, Gérardmer compte 21 pistes de ski alpin qui se trouve dans la station de La Mauselaine. Ici, on compte autant d'allemands que de français sur les pistes, et les bonnes raclettes laissent place aux choucroutes, non moins copieuses.
Malgré sa petite taille, la station est équipée d'un slalom homologué, et de la piste la plus longue des Vosges (3 999 m), Les Chevreuils. De plus la piste la plus connue, le Tétras est équipée pour le ski nocturne. Une station qui se modernise et qui offre un goût plus lorrain au ski ! - © pixinoo / 123RF

Skier dans les étoiles au Pic du Midi

De plus en plus accessibles grâce à de nouvelles liaisons aériennes, ferroviaires et la mise en place de navettes pour rejoindre les principales stations, les Pyrénées offrent un terrain de jeu rêvé pour les amateurs de glisse en tout genre. Le Pic du Midi est l'endroit le plus impressionnant de ce massif et attire des milliers de touristes chaque année. Accessible depuis la station du Grand Tourmalet, le Pic du Midi s'élève à 2 877 mètres et permet d'admirer les nuits étoilées comme nul part ailleurs. Alors que certains redescendront en téléphérique, les amateurs de ski hors-pistes peuvent s'élancer et dévaler plus de 1 700 mètres de dénivelé dans un cadre naturel vierge, loin des remontées mécaniques. Un lieu unique où l'on peut revenir si le temps n'a pas permis d'admirer le panorama, grâce à l'assurance " satisfait ou satisfait " qui offre un nouveau billet aux touristes qui se trouveraient la tête dans les nuages. - © Sergey Novikov / 123RF

Skier en famille: massif Central, Chastreix-Sancy

L'Auvergne, l'option familiale et économique. Les reliefs volcaniques du Massif Central offre une nouvelle vision de la montagne. Idéaux pour les familles qui éviteront de payer le prix fort pour les forfaits mais aussi qui pourront pratiquer de nombreuses activités sportives comme les raquettes, les chiens de traineaux, le parapente et bien entendu le ski, le tout sur les pentes moins raides que dans les Alpes. La station de ski phare est Besse, SuperBesse mais quelques toutes petites stations comme celle de Chastreix-Sancy ont un charme fou et promettent des vacances 100% conviviales et authentiques. L'idéal étant de loger dans un gite en famille pour des raisons économiques, mais aussi pour profiter de l'ambiance de la région et ses spécialités gastronomiques. Fréquemment le repas peut être pris sur place pour des vacances sans chichi et surtout sans cuisine ! - © Galyna Andrushko / 123RF

D'autres options pour le ski en famille

Certaines stations comme Montgenèvre, Les Gets, Ste Foy en Tarentaise ou encore Val Louron dans les Pyrénées ont ouvert des espaces dédiés aux enfants et débutants afin de réduire les risques de collision. L'idéal pour les premières années au ski est d'opter pour des vacances dans les massifs de moyenne altitude du Jura, Massif Central ou des Vosges qui offrent des prix abordables et sont adaptées aux familles. Autre critère pour choisir sa station, le label Famille Plus, véritable référence pour les familles Au total, 43 stations ont obtenu le label pour lequel il faut répondre à plus de 100 critères. Aujourd'hui les 6 engagements du label sont : un accueil personnalisé pour les familles ; des animations adaptées pour tous les âges ; du plus petit au plus grand : à chacun son tarif ; des activités pour petits et grands, à vivre séparément ou ensemble ; un service médical de proximité pour les petits bobos ; et des enfants choyés par des professionnels qualifiés. - © macsim/123RF

Skier écolo aux Menuires

Les termes " station de ski " et " écologie " sont contradictoires. Extrêmement énergétivores, les stations de ski attirent cependant les amoureux de la nature. Et même si remontées mécaniques, neige artificielle et autre atouts permettant aux stations de tenir économiquement le cap, ces équipements nécessitent une grande quantité d'énergie. Les stations de ski adoptent de plus en plus de démarches afin de préserver l'environnement. Cela passe par une meilleure isolation des toits, la sensibilisation des touristes à la propreté de la montagne, à la réduction du volume d'eau pour faire fonctionner les canons à neige, etc. Parmi les actions remarquables, Les Menuires est devenue l'une des premières stations à décrocher la norme ISO 14001. La station Châtel a quant à elle mis en place une campagne de sensibilisation sur le tri des déchets pour les vacanciers et les habitants. La mise en place d'alternatives aux sels de déneigement comme à Arêches, Gourette et les 2 Alpes. Mais ce n'est pas tout : panneaux solaires pour réduire le besoin des logements en énergie, distribution de cendrier de poches dans de nombreuses stations et de nombreuses manifestations culturelles pour sensibiliser les touristes et habitants. Dame nature demande à être respectée et il est important de s'en rendre compte ! - © maximkostenko/123RF

Skier hors-piste, c'est permis !

Autrefois réservé aux excellents skieurs, le hors-piste est devenu une discipline à part entière. Seuls les guides de montagne sont habilités à emmener des skieurs en dehors des pistes balisées. Cela a un coût mais, être le premier à faire sa trace dans un champ vierge recouvert de poudreuse se révèle un pur plaisir. Ce sont souvent les petites stations qui s'orientent vers le hors-piste. Les Grands Montets, Le Brévent, La Flégère et Le Tour prennent une toute autre dimension dès que l'on s'aventure en hors-piste. Mais les grandes stations ne sont pas pour autant en reste et propose des hélitroyages au sommet pour une descente sur plus de 1000 mètres et un panorama au départ à couper le souffle. Tignes et Val d'Isère organisent des sorties réservées aux plus avisés. - © Vasily Merkushev/123 rf

Stations pour les personnes handicapées

Le ski alpin est la première activité sportive pour personnes handicapées à se mettre en place, dans les années 50. Rien n'arrête un homme qui veut skier ! Même un handicap ! Désormais, il n'est pas rare de croiser un skieur avec un équipement quelque peu différent du skieur lambda et il suscite à chaque passage l'admiration. Aveugle, unijambiste ou paraplégique, le matériel est adapté aux capacités physiques et des formations sont dispensées aux moniteurs de l'ESF qui le souhaitent. Certaines stations, comme Molines se sont même fait une spécialité l'accueil des handicapés. Les progrès sont impressionnants dans ce domaine, démontrant une volonté de ce public de dévaler les pistes. En Savoie et Haute-Savoie, 32 stations peuvent accueillir des personnes handicapées. Plusieurs labels permettent aux personnes handicapées de se repérer. Le label " Espace Loisirs Handisport " garantit des hébergements accessibles à tous, des activités sportives (trois au moins) avec mise à disposition de matériel adapté et un encadrement par des éducateurs sportifs qualifiés Handisport alors que le label " tourisme et handicap " constitue la garantie d'un accueil efficace et adapté aux besoins des personnes handicapées. Il convient avant de se rendre en station de contacter l'office du tourisme pour s'assurer que l'équipement est bien présent dans la station. - © Haveseen / 123RF

Skier pour traverser des frontières

Tout comme on assiste à un regroupement de stations françaises pour proposer un domaine plus vaste, ce sont parfois des stations de nationalités différentes qui s'unissent pour offrir un terrain de jeu plus important d'un côté et de l'autre de la frontière. Ainsi, il existe des domaines skiables sur lesquels on peut aller manger une bonne assiette de pastas en Italie, boire un bon chocolat suisse ou manger quelques tapas, entre deux pistes. Vive l'euro, car sans lui ces déjeuners de l'autre côté de la frontière s'avéreraient compliqués.
La station de Montgenèvre dans les Alpes du Sud permet d'aller dévaler les pistes de la voie lactée. Certes il ne faut pas louper la liaison au retour et bien calculer son timing, mais picorer des spécialités italiennes et entendre l'ambiance joviale italienne à l'heure du déjeuner à de quoi recharger les batteries pour la fin de journée. Dans les Pyrénées, la compagnie française Altiservice a signé un partenariat avec Aramon, société espagnole, afin que leurs clients respectifs puissent skier d'un côté et de l'autre de la frontière. Ainsi, on passe désormais de Font-Romeu à Formigal et Artouste sansa voir besoin de changer de forfait. Côté Suisse, les entrées sont nombreuses puisque l'un des plus grands domaines skiables, les Portes du soleil regroupe 8 stations de ski françaises et 4 suisses. - © alex_us/123RF

Skier, mais pas que !

Il y a 20 ans, en dehors du ski, des raquettes, du snowboard et du télémark que l'on regardait avec intérêt, la diversité des sports en montagne était assez restreinte. Désormais, de nombreux sportifs à l'affut de nouvelles sensations regorgent d'imagination pour créer de nouvelles activités jouant avec la glisse, le vent et la glace. Les disciplines plus insolites arrivent à la montagne. Il y a l'escalade de cascades de glace et la plongée sous la glace pour les plus grimpeurs et les moins frileux. Côté glisse, le kitewing réunit planche à voile et kitesurf, l'airboard est une luge gonflable sur laquelle on dévale les pistes, le snowkayak consiste à dévaler les pistes sur une embarcation de rivière, L'airbord est le bodyboard des neiges, sauf qu'ici la planche se gonfle. Allongés, la tête la première sur des espaces dédiés les adeptes de ce sport s'assurent des sensations fortes. L'airboard se pratique sur autant sur piste douce ou raide. Isola 2000 et l'Alpes d'Huez ont ouverts la pratique de l'airboard et du snakegliss, Praloup pour le snowscoot, le col du Lautaret est pour sa part connu pour être un des meilleurs spots de snowkite mais le Vercors et la plaine d'Autrans se positionne aussi dans les bons spots pour la pratique de ce sport. Egalement, la pratique du waterslide ski se développe de plus en plus dans les stations de ski françaises. - © Paul Vinten / 123 rf

Autres articles proposés par l'auteur