• Connexion
Asie; Myanmar; Birmanie; Lac Inle;
© Philip H Coblentz
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Lac Inle

Par Nicolas Pelé Nicolas Pelé Chef de rubrique Google Twitter

Avant de partir

Un lieu magique passage obligé de tout voyage en Birmanie. Ce lac de montagne situé dans l'état Shan à 978 mètres d'altitude s'étire sur 50 km. Il se parcourt en barque motorisé, à la rencontre de pêcheurs ramant avec leur pied ! Le lac Inlé abrite plusieurs villages sur pilotis, d'innombrables potagers flottant, mais aussi de nombreux temples, stupas et monastères. Celui de Nga Phe Chaung, construit en 1843, était réputé pour ses chats dressés par des moines : on les voyait ainsi sauter à travers des cerceaux ! Les moines ont décidé d'arrêter en 2012 car c'était devenu trop touristique. Demandez à votre hôtelier de vous organiser une excursion aux vignes, qui produisent le seul vin de Birmanie, à seulement 4 km des rives du lac Inlé. Pour votre culture générale, sachez que les Inthas, les fils de l'eau, sont la tribu du lac et les Shans, la tribu des montagnes environnantes. Il faut 45 minutes pour arriver à la ville de Nyaung Shwe (où se trouve l'hôtel View Point Lodge and Fine Cuisines, porte d'entrée du lac Inlé, depuis l'aéroport de Hého. Ensuite, 30 minutes pour les principaux hôtels les plus luxueux, situés au nord-est (Inle Princess Resort, l'Aureum Palace Resort Inle le Inle Lake View Resort et le Inle Resort). Par contre, comptez 1h de bateau vers le sud du lac, où se trouvent notamment les plus vieux hôtels et moins haut de gamme : le Inle Shwe Inn Tha Floating Resort et le Golden Island Cottages). Notre coup de cœur sur le lac Inle va indéniablement au Inle Princess. L'arrivée est magique : après avoir traversé un village flottant, on s'arrête à 500 mètres de l'hôtel pour récupérer deux villageois qui vont ramer en silence avec leur jambe jusqu'à la fin du parcours, moteur éteint.

À voir

Le monastère Nga Phe Chaung, où les moines faisaient sauter des chats dans des cercles jusqu'en 2012, et la grande pagode Phaung Daw, principal sanctuaire du lac, où se tiend un marché, et où se termine chaque année la procession du festival de Bouddha. Les nombreux temples et pagodes sur les rives du lacs, notamment les ruines d'In Dein. En prime, vous pouvez observer les femmes Padong célèbres pour leur cou allongé (ne les appelez surtout pas femmes girafe, c'est vexant pour elles), ainsi que les pêcheurs récoltant les algues du fond du lac, qui serviront de base pour les jardins flottants.

À faire

Une promenade en barque de pêcheur, ramant avec son pied, la visite des monastères et des jardins flottants, d'un atelier de tissage de soie, d'une fabrique traditionnelle de cheeroots (le cigare birman), d'un atelier de dinandier (travail de l'argent repoussé), ou encore d'un fabriquant de pirogues. N'hésitez pas aussi à vous éloigner un peu des rives du lacs pour admirer les ruines des pagodes du village d'In Dein, sorte de mini Bagan en beaucoup moins impressionnant, idéal pour une première approche et une montée en puissance avant de visiter le site de Bagan plus tard durant votre séjour en Birmanie. A faire également : une visite des vignes, à 4 km des rives du lac. Un projet de survol du lac Inlé en ballon est à l'étude, de décembre à février, comme cela se fait au-dessus du site de Bagan, mais c'est plus compliqué ici au niveau des vents.

Les plus

  • +  Un lieu unique, avec villages sur pillotis, potagers et marchés flottants.
  • +  Une destination hors du temps, où le mode de vie n'a pas changé depuis des siècles.
  • +  Les nombreux temples et monastères.

Les moins

  • -  Le tourisme se développe trop vite, gâchant le charme unique des lieux.
  • -  Le bruit des pirogues à moteur !

À penser

N'oubliez pas de vous munir d'un répulsif et d'une crème calmante pour les moustiques. Nous vous conseillons de venir en mai, juin ou juillet : c'est la basse saison en raison de la mousson qui sévit, mais surtout à Yangon, le climat est bien plus sec au lac Inlé, et on bénéficie alors de prix plus bas ! Pour voir les pêcheurs à l'épervier avec leur nasse, il faut venir de février à août. Prenez en compte qu'il fait frais le matin (il faut dire qu'on est à presque 1000 m d'altitude.), mais chaud la journée. En hiver, la température peut descendre à 5°C... Attention, quand vous êtes sur une barque sur le lac, il faut penser à mettre de la crème et des lunettes de soleil car la réverberation est très forte. Il faut aussi un K-Way, car on est vite mouillé ! Si vous venez en octobre, il faut absolument voir la procession du festival de Bouddha : il faut se lever à 4h du matin, mais çà vaut le coup ! Veillez à porter un pantalon par respect pour les villageois. A l'aéroport de Hého, le Wifi est gratuit, sponsorisé par la compagnie aérienne Air KBZ. Ne tardez pas à découvrir le lac Inlé, les petites maisons sur pilottis ne vont pas tarder à s'effondrer avec le clapot des vaporettos...

À éviter

Au monastère de Nga Phe Chaung, surnommé "jumping cat", les moines ont arrêté en 2012 de faire sauter les chats, car c'était devenu trop touristique et les bonzes en ont eu assez ! Bref, dépéchez vous de venir au lac Inlé, avant que ce site superbe ne soit définitivement gâché par le tourisme ! Pour le moment, il y a 14 hôtels autour du lac, mais 15 sont en construction à Nyaung Shwe, et ils ont carrément défiguré une montagne au sud-est du lac pour construire 6 ou 7 hôtels. Apparement, la population n'est pas ravie... En tout cas, c'est un triste présage pour ce site magique qui risque d'être gaché ! Un tuyau : un peu plus loin, dans la même région mais difficile d'accès, le lac Pao, c'est le lac Inlé il y a 30 ans.

À déguster

Plusieurs restaurants sur pilotis sont installés sur le lac Inlé. Goûtez au poissons du lac, ainsi qu'aux tomates et concombres cultivés sur les potagers flottants ! N'oubliez pas de boire du vin local, l'Aythay, qui existe depuis 2004 grâce à un Français. Les vignes ne sont qu'à 4 km des rives du lac Inlé. Il y a aussi la bière birmane, la Myanmar. A tester au marché de Nyang Schwe : les délicieux pancakes du lac Inlé, bien meilleurs que les pancakes américains !

À rapporter

Le sous-sol birman est riche en gisements de rubis, saphirs ou opales. Dans les bijouteries, vous trouverez de très belles pièces, à des prix abordables. Attention aux fausses pierres ! L'artisanat est beau et diversifié : objets en laque, marionnettes plus ou moins anciennes (le théâtre de marionnettes est très populaire), bronzes de bouddhas ou de musiciens, objets en argent comme des boîtes, des vases ou des timbales. Il est interdit de sortir du pays, des antiquités et des objets religieux anciens. Ne partez pas sans quelques cheerots (les cigares birmans), fabriqués à la main. C'est dans la région du lac Inlé, à 4 km des rives du lac, que se trouvent les vignes donnant du très bon vin. N'hésitez pas à ramener une bouteille ! Enfin, le lac Inlé est le seul endroit au monde où l'on file le lotus, fleur sacrée du boudddhisme. Rapportez donc une écharpe !
Birmanie : Découvrez les villes
  • Yangon Asie; Myanmar; Birmanie; Yangon;
  • Bagan Bagan
  • Mandalay Mandalay
  • Ngapali Asie; Myanmar; Birmanie; Ngapali;
  • Naypyidaw Asie; Myanmar; Birmanie; Naypyidaw;