• Connexion
Barbade, Barbade
Barbade

Bottom Bay, Barbade.

© Simon Dannhauer / 123RF
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Visiter - Barbade
Par Nicolas Pelé Nicolas Pelé Chef de rubrique Google Twitter

Cocotiers, sable fin et eaux turquoise, la Barbade offre la magie caribéenne, saupoudré d'un élégant héritage britannique, lui donnant une identité et un charme uniques au monde. Sans compter, à l'intérieur des terres, une nature dense cachant d'anciennes demeures coloniales et même des grottes, comme le site d'Harrison's cave, dont on explore les salles souterraines en tramway électrique. Les fêtards viendront à La Barbade pour sa vie nocturne réputée. De nombreux bars et restaurants jalonnent les plages. Bridgetown, capitale et seule véritable agglomération de la Barbade, abrite de charmantes maisons coloniales. Son centre et sa garnison sont classés par l'Unesco. Au nord de l'île, le village de Holetown est le lieu du premier peuplement européen de l'île. Son église Saint-James, singulière, attire pour ses fonts baptismaux du XVIIème siècle. Les botanistes en herbe se rendront à Andromeda Botanic Gardens. Ce lieu réunit sans doute la collection de fleurs et de plantes tropicales la plus prestigieuse des Caraïbes. Le cricket, véritable institution, attire les foules. À la Barbade, assister à un match au stade de Kensington Oval laisse ainsi un souvenir inoubliable. Les amateurs de cricket peuvent tout apprendre sur leur sport préféré grâce au musée " Crickets Legend of Barbados ". Petits et grands pourront y découvrir l'histoire du cricket dans les Caraïbes. Et bien sûr, la visite d'une rhumerie avec dégustation à la clé est incontournable dans chaque île des Caraïbes qui se respecte ! A voir également, maisons de maître, demeures de planteurs et même un moulin hollandais.

Les paysages

Partez pour une excursion à l'intérieur de l'île. Forêts d'acajous, plaines centrales, champs de canne et villages se succèdent.

Les côtes

La Barbade offre un décor de rêve avec son sable blanc et son eau translucide. Les amateurs de plongée sous-marine pourront à la fois admirer la barrière de corail et contempler sur la côte Nord des épaves de bateaux.

Les plus sportifs se retrouveront aux paradis des surfeurs sur les plages de Bathsheba et Cattlewash. Quant à ceux qui désirent allier calme et volupté, ils rejoindront Bottom Bay, un lieu paradisiaque et l'une des plus belles plages de Paynes Bay.

La faune et la flore

Quand l'explorateur portugais Pedro A. Campos découvrit l'île en 1536, il fut frappé par les longues racines aériennes de certains ficus qui lui firent penser à des barbes, et nomma l'île Os Barbudos (« les Barbus ») d'où son nom de Barbade.

La Barbade offre une faune et flore abondantes, où vallées verdoyantes et petites collines se côtoient. On peut découvrir cette diversité végétale et animale au détour d'un chemin ou lors de promenades dans des parcs naturels.

A Barbados Wild Life évoluent en totale liberté pélicans, caïmans, singes, iguanes, tortues et beaucoup d'autres espèces.

Les arts et la culture

Comme toutes les îles des Caraïbes, la culture de la Barbade a pour point de départ celle des peuples Arawaks venus du Venezuela. Découverte par un capitaine portugais en 1536, l'île est récupérée par les Anglais en 1627 qui en font l'île la plus « british » des Caraïbes.

La culture de la Barbade est donc un mélange de traditions et de l'influence coloniale comme en témoignent les Chattel Houses (maisons de bois où habitaient à l'origine les travailleurs des plantations de canne à sucre), et les Great Houses (grandes demeures coloniales).

Le sport est un élément essentiel de la culture de l'île, et plus particulièrement le cricket, introduit par les Anglais à la fin du XIXème siècle. Les habitants de la Barbade sont également des amateurs de Lime, entendez par là, qu'ils aiment s'éclater, traîner avec des amis. Une sortie au resto, au cinéma, au rhum shop, mais on planifie, on réserve, on s'habille correctement, british attitude oblige !

Les monuments

Sous influence anglaise depuis 1627, l'histoire de la Barbade est marquée par la colonisation et intimement liée à celle du rhum. En plus des great houses (grandes maisons coloniales) et des chattel houses (maisons typiques de l'île), des sites imprégnés d'histoire offrent une meilleure compréhension de l'héritage culturel de la Barbade.

On pourra découvrir la maison du jeune George Washington. Le Barbados Museum and Historical Society permet de comprendre la culture Bajan, son histoire, ses liens avec l'Afrique, sa faune et sa flore. Le Morgan Lewis Sugar Mill est l'un des deux seuls moulins à vent intacts des Caraïbes. Récemment rénové, il offre un incroyable panorama de l'île. A Sunbury Plantation, une demeure vieille de 300 ans, vous saurez tout sur la vie d'une plantation de canne à sucre. Elle est la seule habitation d'époque de l'île ouverte au public.