Visiter - Bangladesh

Autant vous le dire tout de suite, le Bangladesh n'est pas du tout un pays touristique et ne dispose pas réellement d'infrastructures pour accueillir les voyageurs. Mais le pays n'en est pas pour autant dénué de charme. Ce qui fait la renommée du pays sont surtout ces magnifiques temples, monastères et mosquées. Ne pas passer à côté de la ville de Bagerhat, classée au patrimoine mondial de l'humanité. Cette ville-mosquée abrite l'une des plus belle et des plus grande mosquée du pays, la mosquée de Shait Gumdad, aux 77 dômes. Pour les amateurs de baignade, il est possible de se baigner dans l'une des rares stations balnéaire de la côte, mais avertissement pour les femmes, mêmes occidentales, attention à votre tenue vestimentaire. Maintenant, venons-en au fameux tigre royal du Bengale, réputé pour sa taille et son gabarit mais aussi pour sa férocité. Il vous sera difficile d'en voir un mais essayez tout de même de vous rendre dans le parc national de Sundarbans. Majestueux, il terrorise la population mais reste une espèce protégée.

  • Asie, Bangladesh, tigre,
    Bangladesh
    © Sergei Uriadnikov / 123RF
Nicolas Pelé
Nicolas Pelé Expert destination Bangladesh

Les paysages

Le relief du Bangladesh est quasiment plat. Les inondations sont fréquentes en période de mousson (juin à octobre) ; tous les fleuves qui descendent de l'Himalaya et du plateau tibétain se jettent dans le golfe du Bengale. Trois grands fleuves parcourent le pays, le Gange, le Brahmapoutre et le Meghna créent un bassin montagneux et détrempé de 1,5 millions de km2. Mais, détournés par les montagnes de l'Himalaya, ils se jettent tous dans le golfe du Bengale, un pays ultraplat et 12 fois plus petit d'où les nombreuses inondations.
Essentiellement constitué de limon, le Bangladesh possède une géographie très particulière. En raison de son relief plat et des inondations fréquentes, des îles de vase, aussi instables que fertiles se créent régulièrement. Les Bangladais, en manque de terres, s'emparent très rapidement de ces îles, les cultivent et y habitent. Ainsi une immense mangrove (la plus grande au monde) s'est créée, devenant le refuge des êtres humains comme d'espèces animales et végétales.
Principalement constitué de plaines fertiles, bien qu'il existe quelques zones de collines, le paysage au Bangladesh se découvre en bateau, sur les nombreux fleuves qui arrosent le pays.

Les arts et la culture

La culture du Bangladesh est un savant mélange de plusieurs cultures et religions, vieux de 2500 ans. L'islam, le jaïnisme, le bouddhisme et l'hindouisme sont les différents cultes qui influencèrent les arts du Bangladesh.
L'artisanat occupe une place importante dans la culture bangladaise, on y trouve des styles uniques dans le textile, la joaillerie, l'artisanat du bois et du métal, ainsi que la poterie.
Le pays possède un riche héritage littéraire avec de nombreux poètes et une littérature populaire très créative.
La musique et la danse font également parties du quotidien, bien que cette dernière, d'inspiration indienne soit mal vue par les autorités religieuses conservatrices. Il existe une riche tradition de chansons folkloriques avec des paroles évoquant la spiritualité, le mysticisme, la dévotion et surtout l'amour. Les instruments de musique typiques du pays sont la flûte de bambou, les tambours, l'ektara (un instrument à une corde, le dotara (instrument à quatre cordes) et les mandira (petits instruments de percussion en métal).

Les monuments

Le Bangladesh est habité depuis plus de 4000 ans, et le berceau du bouddhisme. Depuis l'islam s'est imposée comme la religion officielle du pays. Néanmoins le Bangladesh possède encore d'importants temples bouddhistes, tous plus fascinants les uns que les autres. Egalement, des tribus autochtones bouddhistes résident encore dans certaines régions du pays.
Autrefois, la région du Bangladesh était l'une des plus riches d'Asie du Sud avec une vie culturelle très riche. Le pays appartient ensuite aux Britanniques (du 16e siècle à la 2nde guerre mondiale) puis au Pakistan jusqu'à sa prise d'indépendance en 1971.
L'histoire du Bangladesh pourrait être comparée à une éponge, s'imprégnant des diverses religions et cultures des peuples qui séjournèrent dans les régions pour en faire une synthèse originale. Aujourd'hui les vestiges de cette splendeur passée sont encore visibles mais frappés par les stigmates des multiples destructions liées aux guerres et aux inondations.

La faune

Le Bangladesh, possède un climat tropical et une faune similaire à celle de l'Inde. On observe donc des serpents, des crocodiles, des singes, des gibons, des mangoustes, des léopards, des ours, des cerfs et des centaines d'oiseaux et de poissons ! On peut également citer les cafards, les énormes moustiques et les minuscules fourmis très agressives. Attention, leur venin gratte et brûle pendant des heures !
Mais l'animal emblématique du Bangladesh est bien sûr le tigre royal du Bengale. Un magnifique animal qui fait la fierté du pays mais qui est également très craint. En effet, les Bangladais disent de lui qu'il aurait une préférence pour la chair humaine. Il est aujourd'hui menacé à cause des nombreuses chasses menées à son encontre.
Les îles St Martins abritent l'unique récif corallien du Bangladesh.

La flore

La flore du Bangladesh est typiquement tropicale, on y trouve des bananiers, différentes sortes de palmiers, cocotiers, manguiers, dattiers, immenses arbres à feuilles, lianes et une multitude de plantes à fleurs.
Les arbres fruitiers sont particulièrement abondants, certains sont même utilisés dans des buts commerciaux, tels le bosquet de mangue sundari, le gewa, le sel et le garyan. D'autres arbres fruitiers sont réputés pour les dattes, les bambous et les paumes.
Le littoral est en grande partie recouvert de forêts de mangroves. Les terres arables recouvrent les deux tiers du pays, contre 10% pour les étendues boisées.

Ailleurs sur la planète
Bangladesh : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Voiture