• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion

Innsbruck

  • Bien que doté d'un patrimoine culturel et religieux très dense, Innsbruck, qui accueillit par deux fois les Jeux Olympiques d'hiver, reste surtout le rendez-vous des fans de sports de neige. Le centre-ville s'organise autour de la Herzog-Friedrichstrasse dont les arcades accueillent nombre de boutiques alléchantes. Plus loin, la cathédrale Saint-Jacques rend hommage à l'architecture baroque, tout comme ...
    © Hans Eder / age fotostock
  • Innsbruck, qui a accueilli par deux fois les Jeux Olympiques d'hiver, reste surtout le rendez-vous des fans de sports de neige.
    © Hans Eder / age fotostock
  • La ville tire son nom de la rivière " Inn " et du mot " brücke " qui signifie pont en allemand.
    © Hans Eder / age fotostock
  • L'Arc-de-Triomphe est une des merveilles de la ville, il  a été construit au XVIII ème siècle sur demande de l'impératrice Marie-Thérèse.
    © Hans Eder / age fotostock
  • Ce clocher se situe dans l'une des plus célèbre rue d'Innsbruck: la Maria Therezien straBe.
    © Hans Eder / age fotostock
  • Cette façade de la fin du XV ème siècle a été construite en l'honneur du mariage de Maximilien 1er avec Blanche Marie Sforza, le toit, en cuivre doré, attire de nombreux curieux.
    © Hans Eder / age fotostock
  • Le théâtre propose des représentations variées comme de l'opéra ou de la danse.
    © Hans Eder / age fotostock
Nicolas Pelé
Nicolas Pelé Expert destination Autriche

Bien que doté d'un patrimoine culturel et religieux très dense, Innsbruck, qui accueillit par deux fois les Jeux Olympiques d'hiver, en 1964 et 1976, reste surtout le rendez-vous des fans de sports de neige. Le centre-ville s'organise autour de la Herzog-Friedrichstrasse dont les arcades accueillent nombre de boutiques alléchantes. Plus loin, la cathédrale Saint-Jacques rend hommage à l'architecture baroque, tout comme le château de Hofburg. Promenez-vous aussi le long des rives de l'Inn et terminez en visitant le musée d'art populaire du Tyrol. Innsbruck est à la fois une ville universitaire, olympique et impériale. Son téléphérique, le Nordkette, part du centre-ville, à 550 mètres d'altitude, et vous emmène sur les pistes en 20 minutes : c'est unique au monde ! Dans quelle autre ville a-t-on la chance de passer en si peu de temps d'un centre-ville médiéval à la terrasse ensoleillée d'un restaurant à 2 000 mètres d'altitude, prêt à chausser les skis ?

Innsbruck : que faire ?

Du shopping dans les boutiques de la Herzog-Friedrichstrasse, se promener le long des rives de l'Inn, prendre le téléphérique qui vous emmène en 20 minutes du centre-ville médiéval à un restaurant d'altitude à 2000 m, puis chausser les skis bien sûr ! Innsbruck donne accès à neuf domaines skiables sur plus de 300 km ! A Igls, à 4,5 km d'Innsbruck, vous pouvez faire du bobsleigh sur 1270 mètres et 14 courbes à plus de 110 km/h !

La cathédrale Saint-Jacques, le château de Hofburg (palais impérial), la fonderie Grassmayr, le cabinet d'art et de curiosités Renaissance du château d'Ambras, et le musée d'art populaire tyrolien. A Wattens, à 15 km d'Innsbruck, se trouve le siège de la célèbre cristallerie Swarovski. En hiver, le tramplin de saut à ski aux courbes spectaculaires sur le Bergisel.

  • La qualité des domaines skiables.
  • Le téléphérique qui relie en 20 minutes le centre-ville médiéval aux pistes de ski.
  • L'absence de vol direct depuis la France.
  • La gastronomie locale n'est pas assez mise en avant, au détriment des pâtes et des pizzas

Innsbruck : que visiter ?

Les paysages

Les activités et les loisirs

Pense-bête

Pensez à prendre vos affaires de ski, mais pour un cours séjour culturel, les pistes ne sont qu'à 20 minutes du centre-ville en téléphérique. En novembre et décembre, les six marchés de Noël de la vieille ville d'Innsbruck sont particulièrement réputés.

À éviter

Attention au ski hors piste : l'Alpinarium de Galtür en mémoire aux victimes de l'avalanche de l'hiver 1999 nous rappelle que la montagne peut être cruelle.

Innsbruck : que manger ?

Les kiachls, beignets typiques de lra région dans les marchés de Noël. Le palais impérial abrite une succursale du célèbre café Sacher de Vienne, histoire de boire un chocolat chaud en savourant une Sache Tochte ! Les diverses soupes, de la charcuterie tel que le speck (jambon fumé), les multiples wurst (saucisses), les saucissons, les pâtés à tartiner, la croustillante Wiener schnitzel (escalope panée), le goulash au paprika, les spätzle (pâtes) sous toutes les formes, plats à base de gibier (cerf, selle de chevreuil aux myrtilles), truite de montagne, käsekrainerwurst (saucisse fourrée au fromage), rollmops (rouleaux de poisson cru), käsenudeln (pâtes au fromage), brathendel (poulet rôti), et bien sûr en dessert l'incontournable et délicieux Apfelstrüdel (tarte aux pommes locale) ! Entre deux descentes sur les pistes, une pause schnaps ou vin chaud à la cannelle s'impose dans l'un des nombreux bars restaurants d'altitude. Les plus raisonnables ou gourmands préféreront un chocolat chaud.

Innsbruck : que rapporter ?

Linge de table, poupées de porcelaine, chopes à bière, t-shirts, coucous autrichiens, spécialités tyroliennes (spiritueux, chocolats, confitures, jambon fumé tyrolien, fromages artisanaux...), verrerie, verres, peinture sur verre, verre soufflé...

Ailleurs sur la planète
Autriche : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Voiture