• Arménie, europe
    © iStockphoto.com / YuliaGr
    Le monastère Khor Virap devant le mont Ararat

    ,

  • Arménie, europe
    © iStockphoto.com / Saiko3p
    La même vue en été
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Arménie

Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef adjointe Google Twitter Fiche Profil
Petit pays du Caucase enclavé entre la Géorgie au nord, la Turquie à l'ouest, l'Iran au sud et l'Azerbaïdjan à l'est et au sud-ouest, l'Arménie abrite de somptueux paysages montagneux, dominé par la silhouette du Mont Ararat, symbole national, du haut de ses 5165 mètres d'altitude. La beauté de ses paysages et la richesse de son patrimoine témoignent d'un potentiel prometteur.

Avant de partir

Si le peuple Arménien est mondialement connu en raison d'une importante diaspora liée au génocide des Arméniens de 1915, le petit pays du Caucase qu'est l'Arménie reste généralement méconnu. Coincée entre la Turquie et l'Azerbaïdjan à l'Est et à l'Ouest, avec qui elle est en conflit, et la Géorgie au Nord, qui n'a qu'une frontière partiellement ouverte, l'Arménie entretient paradoxalement de bonnes relations avec son voisin du sud, l'Iran. Sur 1000 kilomètres de frontières, seuls 200 sont ouverts. Sa géographie contribue à renforcer son enclavement : le pays ne possède aucune façade maritime et son relief est constitué majoritairement de montagnes et de plateaux, 90% du territoire étant situé à plus de 1000 mètres d'altitude.

Avant d'être le petit pays d'aujourd'hui, l'Arménie fut un puissant royaume de l'antiquité. Le pays a connu son expansion maximum sous le règne de Tigrane le Grand au 1er siècle av J.C. Le pays s'étendant alors de la mer Méditerranée à la mer Caspienne, et couvrait des territoires qui comprennent aujourd'hui la Syrie, le Liban, la Turquie, l'Iran, l'Irak et l'Azerbaïdjan. Autre fait remarquable, l'Arménie, après la conversion de son roi en l'an 301, est devenu le premier pays à adopter officiellement la religion chrétienne. Le pays a ensuite été tiraillé tout au long de son histoire entre les grandes puissances, dont notamment l'Empire ottoman. En 1915 les autorités de l'Empire ont perpétré le massacre de milliers d'Arméniens, considérés comme une potentielle menace par le pouvoir central. La reconnaissance de ce génocide est encore aujourd'hui une source de tensions entre l'Arménie et la Turquie. En 1922 le pays a été inclus dans l'URRS et n'a obtenu son indépendance qu'en 1991.

Avec plus de 1 200 000 habitants, Erevan , la capitale, regroupe à elle seule 42% de la population du pays, qui en compte 3 millions. Elle se situe à 900 mètres d'altitude et offre un superbe paysage lorsqu'elle est observée avec le Mont Ararat, situé un Turquie, en arrière-plan. Capitale du pays depuis 1918 seulement, la villes'est développé en majorité que tardivement, pendant l'ère soviétique, et la plupart des bâtiments datent du XXème siècle. On peut y flâner dans un des nombreux espaces verts, ou bien visiter ses monuments, tels que le Matenadaran, l'un des plus riches dépôts de manuscrits au monde ou la cathédrale Sourp Krikor Loussavoritch, inaugurée en 2001 afin de célébrer les 1700 ans du rattachement de l'Arménie à la religion chrétienne. L'Arménie est riche d'un grand patrimoine architectural constitué de monuments religieux tels que des monastères, des églises et des chapelles. Autre site notable, Le lac Sevan , qui est l'un des joyaux de ce pays, est aussi l'un des plus grands lacs d'altitude au monde et le plus grand du pays. On trouve sur ses rives de nombreux monastères qui contribuent à la beauté et à la singularité du paysage.

Les capacités de transport de l'Arménie sont très limitées par rapport au blocus imposés par la Turquie et l'Azerbaïdjan, de même que par le mauvais état des routes et des voies de chemin de fer. L'aéroport international Zvartnots, d'Erevan est très important pour le pays, car c'est le seul moyen d'accès aisé qui relie le pays au reste du monde.

Conseils de la rédaction

L'Arménie mérite le déplacement, à condition de confier l'organisation de son voyage à une agence spécialisée. Les voyageurs solitaires risquent en effet de se heurter à des problèmes quotidiens insurmontables. Dans ce pays qui s'ouvre à peine au tourisme, se déplacer, se nourrir et communiquer, deviennent très vite des actes compliqués. Le ministère des affaires étrangères recommande aux voyageurs d'opter pour les taxis individuels peu couteux et plus sûrs que les taxis collectifs régulièrement sujets d'accidents assez graves. Il vous faudra donc beaucoup de volonté. L'itinéraire le plus intéressant commence par la découverte de l'histoire d'Erevan, trois fois millénaire. Vous prendrez ensuite la direction de l'Est en vous arrêtant à Etchmiadzine, la Rome arménienne, à Ghegand pour voir son monastère taillé dans le roc et au village de Tsakhkadzor. Vous arriverez enfin au magnifique lac Sevan entouré par les montagnes.

Si la situation du pays n'est pas critique, les conflits larvés avec deux de ses pays frontaliers font que le Quai d'Orsay déconseille formellement de se rendre sur les zones frontalières.

Le pays bénéficie d'un climat continental qui peut être très froid en hiver (jusqu'à -40 degrés sur les hauts plateaux) et très chaud et ensoleillé en été.

Avant votre séjour les vaccinations diphtérie tétanos poliomyélite doivent être à jour. Le pays connait également des épisodes de paludisme, il convient donc d'être prudent en cas de fièvre. Il est également généralement conseillé de consommer de l'eau en bouteille plutôt que l'eau du robinet.

Les plus

  • +Le potentiel culturel et éco-touristique est énorme (4 000 monuments).
  • +La population accueillante.
  • +Une destination en devenir.

Les moins

  • -Il est très difficile de se déplacer.
  • -Les relations sont tendues avec les pays voisins ; il faut éviter la plupart des frontières.
  • -La situation sanitaire est catastrophique.
  • -Les infrastructures hôtelières sont spartiates et rudimentaires.

Tradition

Une tradition très ancienne veut que l'on accueille le visiteur avec le pain et le sel. L'Arménie possède un folklore extrêmement riche, et autant de danses qu'elle compte de régions. Vous rencontrerez peut-être les achoughs, équivalent des bardes, menestrels et autres troubadours du Moyen Age, conteurs populaires allant de village en village, pour y porter la bonne parole héritée des anciens, avec ou sans accompagnement musical.

Cuisine

La cuisine arménienne est riche et variée grâce à sa longue histoire et aux nombreuses influences subies par le pays. Tantôt influencée par l'Orient, tantôt par la Grèce et l'Iran, elle a également influencé la gastronomie des pays voisins, parmi lesquels la Syrie et le Liban. Les plats locaux sont souvent basés sur des préparations de poissons et de viandes. La spécialité nationale est le khach. Autrefois plat des pauvres, c'est de nos jours un met délicat et prisé par les plus riches. Il s'agit d'un bouillon de pieds, de tête, de jarret et de queue de bœuf ou de veau. Les brochettes d'Agneau ou de bœuf sont également l'une des spécialités locales. La cuisine de l'Arménie occidentale est très proche des cuisines turque, libanaise et grecque. On y trouve souvent des mezzés tels que l'houmous. Les repas commencent généralement avec des crudités. On trouve également le su-börek, qui est une sorte de lasagnes au fromage et au persil. Les plats sont accompagnés de lavash, le pain traditionnel arménien, une fine galette moelleuse faite avec de la farine de l'eau et du sel. Les desserts arméniens sont proche des desserts orientaux, on y trouve des baklavas et des loukoums.

Souvenir et artisanat

Les Arméniens sont très habiles pour le travail de la pierre et du bois. Vous trouverez de nombreux objets sculptés dans ces deux matières. La céramique est aussi très présente. Les couvertures, plaids et tapis, ont une renommée internationale. Avant tout achat, assurez-vous que ce n'est pas une oeuvre d'art car les contrôles douaniers sont très stricts. Vous devez déclarer les objets culturels. Dans le cas contraire, ils seront confisqués ou très lourdement taxés. Les magasins ouvrent la semaine (samedi compris) de 9 h à 18 h.

Tous nos voyages Arménie

Séjours

  • Erevan, Goris & Dilijan - L'Arménie en liberté

    Erevan, Goris & Dilijan - L'Arménie en liberté

    9j/8n
    à partir de  2000 €
  • D'est en ouest & du nord au sud - L'Arménie aux quatre vents

    11j/10n
    à partir de  2500 €
  • Nature et cultures du Caucase - A travers l'Arménie et la Géorgie

    12j/11n
    à partir de  3900 €
  • Arménie & Iran - Sur les routes du Caucase et du Zagros

    15j/14n
    à partir de  5100 €
Voir toutes nos offres