• Arabie saoudite
    © iStockphoto.com / Prmustafa
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Arabie Saoudite, voyage aux origines de l'Islam

Par Nicolas Pelé Nicolas Pelé Chef de rubrique Google Twitter Fiche Profil

C'est l'Arabia Deserta fascinante aux yeux des explorateurs de l'extrême. Elle couvre une grande part du Rub Al Khali, le désert le plus aride du monde. Nation contemporaine peu accessible aux visiteurs, l'Arabie saoudite héberge la première ville sainte de l'Islam : La Mecque. Au cours de son histoire, le royaume a accueilli d'autres civilisations que musulmane, notamment celle des Nabatéens.

Avant de partir

S'étendant le long de la mer Rouge et du Golfe Persique, l'Arabie saoudite est de loin le plus grand des pays de la péninsule arabique. Ses étendues désertiques s'étendent à perte de vue sur l'équivalent de quatre fois le territoire français ! La grande majorité du royaume saoudien est occupé par le Rub' al-Khali, littéralement le Quart Vide. C'est la plus grande étendue ininterrompue de sable au monde. Cela dit, à l'ouest, la chaîne montagneuse Asir, vient apporter un peu de diversité dans ce monde de dunes. Le parc national de l'Asir est très prisé des Saoudiens qui viennent y chercher un peu de fraîcheur. Ce territoire désertique abrite pourtant quelques sites majestueux, certains n'ayant pas grand-chose à envier au site de Pétra en Jordanie. On pense notamment aux tombes nabatéennes de Najran ou encore Jubbah. Mais le site archéologique le plus intéressant du pays demeure l'ancienne citée nabatéenne de Madahine-Saleh. Certes, il est moins spectaculaire que le site de Pétra, mais les tombes sont mieux conservées, et les touristes inexistants. Il faut dire que cette destination culturelle fascinante n'est pas vraiment ouverte au tourisme, mais cela pourrait changer.

A l'ouest du pays, la chaîne montagneuse Asir, qui descend le long de la mer Rouge, culmine à 3000 mètres au Jebel Sawdah. Ici, la faune ne se résume pas à des troupeaux de dromadaires : on peut y observer des gazelles, quelques léopards ainsi que des babouins. Une grande partie de cette région est classée Parc national. La ville d'Abha est le point de départ idéal pour une excursion dans le parc national d'Asir. A 60 km de là, on contemplera notamment les ruines du village d'Habella, accroché à flanc de montagne, surplombant des cultures en terrasse. A voir également, la forteresse de Najran, qui date de la période pré-islamique. Au nord, près de Jubbah, on peut admirer des peintures rupestres qui datent de plus de 5 000 ans !

Le désert, la montagne et la mer ! Rappelons que l'Arabie saoudite est bordée par la mer Rouge à l'ouest et le golfe persique (ou arabique) à l'est. La mer Rouge est un paradis pour les plongeurs, l'un des meilleurs spots du monde. Si l'on pense volontiers à l'Egypte, Israël ou la Jordanie, on oublie que c'est l'Arabie Saoudite qui a le plus long littoral bordant la mer Rouge. Il y a même un archipel paradisiaque baigné par ses eaux délicieuses : les îles Farasan. Plus de 80 îles et îlots coralliennes situées à quarante kilomètres au large de la ville saoudienne de Jizan, à l'extrême sud-ouest de l'Arabie. En plus d'une faune aquatique très riche, vous aurez peut-être la chance d'apercevoir un dugong, étonnant mammifère marin de la famille des lamantins.

Dans cet interminable désert de sable, quelques villes ultra-modernes émergent aux abords d'oasis de verdure. Oasis urbaine en plein désert, la capitale Ryad attire les hommes d'affaires. La Mecque et Médine sont réservés aux seuls Musulmans, malheureusement... Il faudra vous convertir pour admirer la Ka'ba, dans l'enceinte de la Grande Mosquée de La Mecque, qui abrite depuis 2010 la seconde tour la plus haute du monde : la Makkah Clock Royal Tower, qui culmine à 601 mètres de haut !

En revanche, un voyage dans le temps vous attend dans le vieux Jeddah, la plus agréable des grandes cités saoudiennes, à mille lieux des gratte-ciel de la ville moderne de Ryad. Bordant la rive orientale de la mer Rouge, le vieux Djeddah, classé au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco depuis 2014, a préservé quelques anciennes maisons-tours du XVIIIème siècle, construites en corail. On y trouve aussi les souks les plus intéressants du pays.

Conseils de la rédaction

Malgré l'intérêt que présente la visite d'un pays si hermétique et donc mystérieux, ne sous-estimez pas le poids des lois coraniques très strictes qui régissent le pays. Vous devrez, par exemple, vous vêtir jusqu'aux chevilles, respecter le jeûne du ramadan en public, et les femmes devront se couvrir la tête en dehors des grandes villes. Avant de partir, mieux vaut donc être sûr de ne pas commettre d'écarts de comportement, ne serait-ce que par respect pour la population.

Attention aux fortes chaleurs ! Les températures sont caniculaires entre la mi-avril et octobre, approchant voire dépassant les 45 °C ! Par contre, elles peuvent rapidement descendre sous les 15 °C en hiver, surtout la nuit dans le désert. Novembre et mars sont deux mois à privilégier pour visiter l'Arabie saoudite.

N'oubliez pas que l'Arabie saoudite ne délivre pas de visa de tourisme. On y vient pour affaires ou pour faire le pèlerinage à La Mecque ou à Médine, ou encore en tant que chercheur ou scientifique. Ainsi, si vous êtes archéologues, vous pourrez éventuellement demander une autorisation pour faire des fouilles dans l'un des sites nabatéens. Timide début d'ouverture : un organisme pour encourager le tourisme archéologique et culturel en groupes organisés a été créé.

L'avion est le meilleur moyen de transport pour se déplacer dans un pays immense où les villes sont très éloignées les unes des autres. Bonne nouvelle, le territoire est plutôt bien quadrillé avec une vingtaine d'aéroports domestiques, et les prix sont plus que raisonnables. Cela dit, si vous devez prendre la route, le réseau routier est excellent. Si vous ne venez pas pour le pèlerinage, évitez cette période. Tout est saturé ! Pour louer une voiture, il faut être un homme et âgé de plus de 25 ans. Sachez enfin que tous les lieux publics et les commerces sont fermés pendant les horaires de prières.

Les plus

  • +La richesse culturelle indéniable.
  • +Les sites nabatéens sont mieux préservés que celui de Pétra, en Jordanie.

Les moins

  • -Le pays ne délivre pas de visa de tourisme.
  • -Les interdits religieux ne facilitent pas le voyage, surtout pour les femmes seules.
  • -Impossible de se rendre à La Mecque si l'on est pas musulman...

Tradition

La tradition et la culture saoudienne est entièrement codifiée par la religion musulmane. Monarchie absolue islamique, l'Arabie saoudite est la gardienne des deux plus importants lieux saints de l'Islam, La Mecque et Médine. Les comportements, les vêtements, l'alimentation, tout est lié à l'application de la charia. Les femmes portent le niqab et les hommes sont coiffés du traditionnel keffieh arabe. Depuis le XVIIIe siècle, le développement du fondamentalisme wahhabite a malheureusement découragé le développement artistique, jugé comme incompatible avec l'Islam. La tradition islamique sunnite, majoritaire en Arabie saoudite, interdisant la représentation des personnes, on a vu les conséquences des caricatures du prophète Mahomet, les arts visuels sont particulièrement limités ! Reste la calligraphie arabe, véritable art. Bridée par la censure, la littérature saoudienne n'a pas vraiment pu s'épanouir, mais la poésie est un art très populaire dans le royaume. La fauconnerie et la course de dromadaires sont des activités très pratiquées.

Cuisine

Vous ne garderez sans doute pas un souvenir impérissable de la cuisine saoudienne. Le repas principal est généralement celui du midi, et vous retrouverez souvent les mêmes plats : poulet grillé, brochettes d'agneau, falafels (pois chiches frits), soupes et salades. En dessert, mieux vaut aimer les dattes ! Toutes les grandes villes possèdent leurs restaurants internationaux, surtout chinois et thaïlandais. Djedda sort quelque peu du lot avec ses bons petits restaurants de poissons et fruits de mer, situés le long de la route de la corniche. L'importation et la consommation d'alcool sont formellement interdites, tout comme tout produit dérivé du porc. Le café, qi se boit noir et serré, est très présent, comme le thé. Vous pourrez goûter aux spécialités bédouines, comme la viande de chameau et le lait de chamelle. Les gastronomies turques, libanaises et iraniennes influencent la cuisine saoudienne. Parmi les plats incontournables, on retient la kebsa, préparé à base de viande et de riz, à ne pas confondra avec la kabsa, un plat à base de riz aromatisé ou épicé servi avec de la viande. Sans oublier les ful medames (pâtes à base de fève) ou encore les shawarma. Sachez enfin que l'Arabie saoudite est le premier consommateur mondial de poulets !

Indice de confort météo

Découvrez les prévisions météo hebdomadairesArabie saoudite . Différents critères fournis par Météo France nous offrent la possibilité d'afficher avec précision la meilleure période pour partirArabie saoudite . Les indices de température, d'intempéries, d'ensoleillement ou encore l'indice vent vous permettront, grâce à une note globale, de choisir les activités les plus adaptées à la météo et ainsi réussir vos vacancesArabie saoudite .

décembre

  • Riyad flecheStagne 82/100 Excellent
Voir tous les spots météo

Souvenir et artisanat

A part les bijoux bédouins, en argent, et les tissages, vous ne trouverez pas un large choix d'artisanat local. Les souks de Khamis Muchayt et de Najran sont parmi les plus intéressants, mais il faut fouiner. Comme les banques, les magasins sont ouverts de 8 h à 13 h du samedi au mercredi. Certains sont ouverts l'après-midi entre 16 h et 17 h.