• Afrique, Angola, cabo ledo, bengo, plage, village, ocean
    © iStockphoto.com / Tropicalpix
    Cabo Ledo, province de Bengo

    "Angola, Bengo Province, Cabo Ledo, south Atlantic Ocean."

  • Afrique, elephant, elephanteau, forêt
    © Sergei Uriadnikov / 123RF
    Traversée d'un éléphanteau et sa mère

    The small elephant calf runs for mum, trying to seize its tail . Forest Elephant (Loxodonta africana cyclotis). Congo. Africa

1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Voyage en Angola : aventure au sud-ouest de l'Afrique

Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef Google Twitter Fiche Profil

Cette ancienne colonie portugaise du sud-ouest de l'Afrique n'est sortie de la guerre civile que depuis 2002. Les touristes sont rares, voire inexistants et pourtant, côté paysages, l'Angola jouit d'un relief varié. Des plages de rêve sur la côte Atlantique, des montagnes et un vaste plateau qui couvre la majorité du pays, cachent des richesses telles que le Parc national de Quiçama.

Avant de partir

L'Angola est bordé par l'océan Atlantique à l'ouest et a une frontière commune avec le Congo, la RDC, la Zambie et la Namibie. L'industrie du tourisme est peu développée dans ce pays qui ne délivre pas de visa touristique. C'est pourquoi la majorité des visiteurs se rendent sur place pour des raisons professionnelles.

L'ancienne colonie portugaise, est le deuxième pays lusophone par son étendue après le Brésil. L'Angola a acquis son indépendance de haute lutte face au Portugal en 1975. Cette indépendance a toutefois mené à une instabilité politique qui a pris la forme d'une longue guerre civile, qui s'est étalée sur environ 27 ans. Le pays souffre encore, dans certaines zones, de la présence de mines anti-personnel, issues du conflit, et qui font encore des victimes de nos jours.

Malgré cela l'Angola commence à se doter d'une certaine attractivité. Doté d'un climat tropical, le pays connaît une saison sèche de mai à septembre et une saison humide d'octobre à avril. Attention, car si le climat est très chaud en journée, l'amplitude thermique est telle qu'il est conseillé de bien se couvrir la nuit. Le pays est également connu pour disposer de paysages naturels impressionnants et préservés.

Parmi les sites à visiter, on compte les parcs nationaux de Quiçama , et de la Cameia, qui sont idéaux pour observer la faune sauvage. On compte également de nombreux sites naturels tels les chutes d'eau de Kalendula ou du Duc de Braguance, ainsi que les grottes maritimes de Morro de luda. On trouve également quelques plages paradisiaques sur la côte.

Depuis la fin de la guerre civile, le pays se relève doucement et connait une forte croissance, qui pourrait faire du pays l'une des puissances majeures du continent africain dans les années à venir. Luanda est la capitale de l'Angola. Avec environ 5 millions d'habitants, la ville est l'une des plus importantes du continent africain . C'est également la plus grande et la plus peuplée du pays. Elle rassemble à elle seule 30 % de la population du pays, et concentre la majorité des activités économiques et culturelles. Depuis 2002, grâce à une paix retrouvée après plus de 20 ans de guerre civile, et aussi grâce à l'argent du pétrole extrait de gisements offshore situés à proximité, la ville connaît une croissance importante. Toutefois la vie à Luanda est peu abordable. En effet, la ville est la première du classement établi par le cabinet Mercer sur les villes les plus chères du monde pour les expatriés. Ceci n'empêche pas Luanda de connaître de grandes inégalités et de graves problèmes liés à la démographie galopante, avec notamment la présence de bidonvilles, des problèmes d'insécurité, et le manque d'eau potable.

Si à première vue Luanda n'est pas l'endroit le plus touristique qui soit, ses 440 ans d'histoire auront laissé aux visiteurs quelques endroits agréables à visiter. Son emplacement au bord de l'océan, ses monuments et ses musées ne manqueront pas de séduire les touristes. Après la guerre civile le développement économique a doté la capitale d'une offre hôtelière satisfaisante, bien qu'elle soit encore à renforcer.

Conseils de la rédaction

Il est impératif d'être muni d'un visa pour se rendre dans le pays. A savoir que les missions diplomatiques et consulaires angolaises ne délivrent pas de visa touristique. L'Angola est donc un pays où la quasi-totalité des visiteurs se rendent pour des raisons professionnelles.

Les déplacements peuvent se révéler problématiques et sont parfois déconseillés. En effet, l'état très dégradé du réseau routier ainsi que de la présence de mines sur certains axes demande la plus grande prudence, Le Quai d'Orsay recommande d'effectuer les déplacements en journée uniquement.

En raison de l'accroissement du nombre d'agressions en Angola et de l'usage d'armes à feu, notamment à Luanda, il est recommandé de faire attention sur plusieurs points :

Circulez en voiture vitres fermées et portes verrouillées et ne circulez jamais à pied de nuit, y compris en centre-ville. Ne stationnez pas votre véhicule dans des endroits peu fréquentés ou mal éclairés. Faites preuve de discrétion en évitant d'arborer bijoux et accessoires ou équipements de valeur. Pour vos retraits d'argent, privilégiez les établissements bancaires, plutôt que les distributeurs et restez très vigilants si vous lors de tout retrait.

Il est également recommandé de consulter un médecin avant de se rendre sur place, et de prendre ses précautions contre les maladies locales. Un certificat de vaccination antiamarile est exigé pour tous les voyageurs. La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est également fortement recommandée ainsi que celles contre la fièvre typhoïde et les hépatites A et B. Selon la durée et les conditions du séjour la vaccination anti-méningococcique peut être conseillée. De même que la vaccination contre la rage.

Les plus

  • +La richesse culturelle du peuple.
  • +La variété géographique : mer, montagnes et désert.

Les moins

  • -La situation politique et l'état de guerre civile.
  • -Le climat d'insécurité général.
  • -Il est difficile, voire impossible, de se déplacer dans le pays.

Tradition

/

L'Angola possède une société traditionnelle dans laquelle le patriarcat reste encore très présent. Le pays dispose d'une longue tradition d'artisanat, notamment sur le travail de l'ivoire, du bois et du métal. Les traditions de chasse et de pêche sont encore très présentes parmi les populations rurales, de même que les danses et les musiques traditionnelles.

La religion est très présente dans la société angolaise, la principale étant le christianisme. On dénombre près de 1 000 églises ou organisations et institutions religieuses officiellement reconnues. Un peu plus de la moitié de la population est constituée de fidèles catholiques. Environ un quart de protestants. La religion catholique a été amenée dans le pays par les premiers colons portugais, tandis que les églises fondées pendant la période coloniale, aux XIXe et XXe siècles, Une proportion faible de la population (moins de 5 % ) se dit considère comme animiste. Il y a également parmi les chrétiens des milieux ruraux une propension au maintien des croyances et des pratiques traditionnelles non occidentales. On compte également quelques musulmans sunnites (moins de 1% de la population), issus d'immigration en provenance de l'Afrique de l'ouest.

Cuisine

p>La cuisine angolaise est réputée pour être très épicée. Le manioc et le blé sont des font partie de l'alimentation de base des habitants. Un des plat typique du sud de l'Angola est l'assola de maïs, dans lequel on trouve de la graisse de porc, des épis de maïs et de haricots secs, relevés de sel et de piments. L'abóbora, aussi appelée courge angolaise, est une autre spécialité locale qu'on peut cuisiner de diverses façons. L'influence portugaise est également très présente avec les esparregados de morue. Le funge, ou pirão, est un plat d'accompagnement traditionnel en Angola. Ce met est fait à base de farine de manioc, de riz ou de maïs, que l'on cuit et que l'on mélange à de l'eau. C'est l'accompagnement classique du poulet moamba, et plus généralement des plats frits à l'huile de palme.

Souvenir et artisanat

Les achats sont possibles dans les grandes villes. L'artisanat est représentatif des différentes ethnies. On peut trouver des sculptures, des masques de danse représentant la fécondité ou la puissance masculine ou des objets usuels à motifs féminins. Horaires des commerces : 8 h 30-17 h, du lundi au vendredi.

Angola : Découvrez nos villes

Afrique; Angola; Luanda; centre-ville; ville;