• Afrique, Algérie, Sahara, Dune, Roche, Sable
    ©Dmitry Pichugin / 123RF
    Dunes de sable du désert du Sahara

    Paysage avec des roches, le désert du Sahara, Tadrart, Algérie et dunes du désert.

  • Afrique, Algérie, Constantine, Ville
    © Dmitry Pichugin / 123 RF
    Constantine, troisième ville de l'Algérie
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Algérie : voyage pour s'offrir une virée au Sahara

Par Octavie Pareeag Octavie Pareeag Chef de rubrique Fiche Profil
Les sublimes paysages sahariens, la proximité culturelle et historique avec la France, les fières montagnes de Kabylie, la beauté insoupçonnée d'Alger, Oran ou Constantine, une hospitalité à la fois légendaire et bien réelle... l'Algérie a une foule d'argument pour attirer les voyageurs. Des visiteurs trop peu nombreux, refroidis avant tout par une situation sécuritaire qui reste fragile.

Avant de partir

Par ses paysages, son hospitalité et sa culture, l'Algérie possède un potentiel touristique incroyable. Des pépites qui profitent à beaucoup trop peu de visiteurs. En cause, une situation sécuritaire complexe qui cantonne le tourisme aux grandes villes côtières. Et un triste mais indiscutable manque de volonté politique.

Et pourtant, rien que ce désert! L'Algérie est immense, on pourrait aisément faire entrer quatre fois la France métropolitaine dans le Sahara algérien qui couvre 80% du territoire. C'est le plus grand pays d'Afrique et le 10e plus grand du monde.

L'Assekrem, aux confins du massif du Hoggar et le Tassilli n'Ajjer à quelques 350 kilomètres au nord-est de celui-ci, sont les trésors de ce Sahara. Des massifs montagneux et ensembles de plateaux d'altitudes dont les paysages emblématiques et somptueux firent les belles heures du tourisme en Algérie et de Tamanrasset, la porte du désert.

Les dunes rouges et infinies des grands ergs occidentaux et orientaux ou l'étonnante région du M'Zab autour de Ghardaïa sont aussi des perles de la nature et de la culture du désert en Algérie. Un territoire plus que grandiose et malheureusement déconseillé à l'heure actuelle.

Ce désert qui semble sans fin est pourtant fermé au nord par les chaines montagneuses de l'Atlas saharien et des Aurès auxquelles succèdent l'Atlas tellien et le massif de Kabylie. Le Nord de l'Algérie est montagneux et plutôt verdoyant. La majorité de la population algérienne vit dans les villes côtières du Tell, la mince plaine littorale qui sépare la montagne de la mer. Et avec 1 622 km de côtes entre les frontières marocaines et tunisiennes, elle est aussi très diversifiée.

Les amateurs de balnéaire prendront la route de l'ouest au départ d'Alger pour sillonner la côte turquoise de plage en plage. En quittant Alger par la route de la corniche, des haltes à Bab El Oued, à Bologhine, à Raiss Hamidou, El-Djamila (La Madrague), Sidi-Fredj (Staouéli), Khemisti, Bou-Haroun, Tipasa ou encore Cherchell, seront autant d'occasion de faire le plein de ports de pêches authentiques, terrasses de restaurants de poisson et superbes vues sur la mer.

L'Algérie par la côte est l'occasion de partager les loisirs des Algériens et de leur bonne humeur communicative. C'est sans doute là le plus grand trésor de ce pays à la population extrêmement jeune et pleine d'énergie. C'est à leur contact que l'on découvre la culture du pays, notamment sa musique.

Car l'Algérie - tout comme le Maroc - ce sont aussi les Gnawas ou Gnaouas, ces descendants d'esclaves sahéliens. Ils pratiquent une musique d'origine sacrée qui a su se fondre dans l'islam et perdurer. Aujourd'hui la musique des Gnawas s'est scindée entre un style traditionnel encore fortement teinté de spiritualité et un style internationalisé qui connait d'heureux mélange avec les influences venues de l'étranger.

Une vrai parabole pour un pays!

Conseils de la rédaction

Ces dernières années, l'Algérie a malheureusement totalement disparu des catalogues des voyagistes français, même des spécialistes des treks et du désert. A l'heure actuelle, il semble encore prématuré d'y entreprendre un séjour, c'est du moins l'avis du ministère français des affaires étrangères. Mais rien n'empêche vraiment de découvrir les villes côtières du nord au charme surprenant, Alger, Oran et Constantine en tête.

Ces villes pourraient être autant de destinations city-break originales où la rencontre avec une population extrêmement accueillante et débordante de jeunesse ne pourra pas laisser indifférent. Si seulement le prix du visa touristique n'était pas aussi prohibitif (85 euros!).

Les mi saisons, printemps (d'avril à mi-juin) et l'automne (mi-septembre et octobre) sont les meilleures périodes pour visiter l'Algérie. La floraison des montagnes au printemps offrent un superbe spectacle. En hiver, il est habituel que les sommets soient enneigés.

En été, les prix des billets d'avion ou de bateau sont très élevés à cause du grand nombre d'expatriés algériens qui rentrent au pays pour les vacances. Et la température est caniculaire!

Evitez d'effectuer un voyage en Algérie pendant le Ramadan. L'ambiance générale dans le pays s'en ressent beaucoup et tout est un peu plus compliqué. Optez pour l'un des 11 autres mois de l'année!

Les hammams sont encore répandus et fréquentés en Algérie. Une expérience locale à tenter.

Les plus

  • +Le désert, l'un des plus beaux et des plus variés du monde.
  • +Les paysages somptueux de la Kabylie et des Aurès.
  • +La richesse du patrimoine culturel : ruines romaines de Timgad et Djemila, architecture mauresque des villes du Nord.
  • +L'hospitalité

Les moins

  • -La situation sécuritaire en dent de scie
  • -Le prix du visa

Tradition

Comme dans la plupart des pays dont la population est majoritairement musulmane, le week-end est formé du vendredi et du samedi. Commerces et administrations fonctionnent le dimanche, premier jour travaillé de la semaine.

Hors des sites touristiques, évitez de prendre des photos ou demandez la permission. Si vous essuyez un refus, n'insistez pas (soit dit en passant, ce conseil est valable partout dans le monde). Il est aussi fortement déconseillé de photographier les nombreux bâtiments officiels qui sont sous surveillance militaire ou policière.

Conformez-vous aux usages, règles et coutumes habituellement en vigueur dans les pays musulmans, notamment par une tenue vestimentaire et une attitude non provocante. Respectez les lieux de culte. Il n'est en général pas possible de pénétrer dans les mosquées pour les non musulmans. En revanche les zaouïas soufies sont ouvertes au public.

Le vouvoiement n'existe pas en arabe, c'est la raison pour laquelle les Algériens vous tutoieront. Si vous rencontrez une personne que vous connaissez ou que vous avez déjà rencontrée, répandez-vous en formules de politesse. N'hésitez pas à demander des nouvelles de la santé de votre interlocuteur et de celle de sa famille.

Pendant le Ramadan, évitez de boire, manger, fumer en public. Et en général, les amoureux gagneront à ne pas se montrer expansifs.

Cuisine

La cuisine algérienne est excellente et très diversifiée. Elle reste avant tout une affaire de femme et de famille. La semoule, ingrédient de base du couscous, se retrouve dans de nombreux autres plats. Les épices et herbes culinaires sont également le trait commun à la majorité des mets traditionnels : harissa (purée de piment), basilic, menthe, coriandre, paprika...

A découvrir pour aller au-delà du couscous et des tajines : la loubia (soupe de haricots blancs consommée surtout en hiver), le m'tewem (boulettes de viande à l'ail), la garantia (flanc au pois-chiche) et toutes les boureks (feuilles de brik farcies, toujours délicieuses). Sans même parler de toutes les pâtisseries très sucrées à base de dattes, d'amande, miel et fleur d'oranger le plus souvent.

A Alger et dans les grandes villes, on trouve de bons restaurants de cuisine algérienne, française ou italienne. On cuisine de délicieux poissons dans les stations balnéaires le long du littoral.

Dans le Sud, le choix est plus limité. Le menu classique comprend en entrée, salade ou soupe de légumes (chorba), en plat principal couscous, tajine, méchoui ou brochettes d'agneau ou de bœuf (kebabs), salade de fruits ou pâtisseries en dessert.

Les boissons alcoolisées ne sont servies que dans les grands restaurants et les hôtels à la clientèle internationale. L'Algérie produit quelques bons vins rouges ou rosés comme le Sidi Brahim, le Medea, le Mansourah et le Mascara. A découvrir!

Indice de confort météo

Découvrez les prévisions météo hebdomadairesAlgérie . Différents critères fournis par Météo France nous offrent la possibilité d'afficher avec précision la meilleure période pour partirAlgérie . Les indices de température, d'intempéries, d'ensoleillement ou encore l'indice vent vous permettront, grâce à une note globale, de choisir les activités les plus adaptées à la météo et ainsi réussir vos vacancesAlgérie .

septembre

  • Alger flecheStagne 68/100 Bon
  • Constantine flecheStagne 64/100 Bon
Voir tous les spots météo

Souvenir et artisanat

L'artisanat berbère et celui des Touaregs du Sahara fournissent de nombreuses idées souvenirs et cadeaux. Sacs, tapis, bijoux en argent, céramiques, coffres en bois, boîtes à khôl en argent. Mais aussi burnous, vanneries, poteries, meubles sculptés, vêtements en cuir, plateaux de cuivre et roses des sables.

Tous nos voyages Algérie
Dernière minute
  • Week-end d'initiés à Alger -  Back to the Casbah Week-end d'initiés à Alger - Back to the Casbah 4j/3n à partir de  1500 €
Séjours
  • Week-end d'initiés à Alger -  Back to the Casbah Week-end d'initiés à Alger - Back to the Casbah 4j/3n à partir de  1500 €
Voir toutes nos offres