Albanie
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Culture Albanie

Par Cindy Neves Cindy Neves Chef de rubrique Fiche Profil

Albanie : Découvrez la culture du pays

Livres

La meilleure initiation à l'Albanie se trouve certainement dans les pages de l'excellent romancier, Ismaïl Kadaré : "Le Général de l'armée morte", "Chronique de la ville de Pierre", "Le Grand hiver", "Les Tambours de la pluie", "Le Pont aux trois arches"...
Lire aussi les romans de Besnik Mustafaj (Acte Sud) qui était ambassadeur en France en 1993.
"Albanie utopie" de Sonia Combe.
"Passions albanaises - de Bérisha au Kosova" de Pierre et Bruno Cabanes.

Guide

Albanie - Le Petit Futé.
Adriatique : Albanie, Monténegro, Croatie, Slovénie et côte adriatique italienne - de Trevor Thompson.

Musique

La musique polyphonique des montagnes du Sud sert de support aux récits héroïques. Magnifique !

Albanie : découvrez l'histoire du pays

Dates Historiques

Xe siècle avant JC, installation des Illyriens venus d'Europe centrale.
Du VIIIe au Ve siècle avant JC, les Grecs de Corfou et de Corinthe colonisent la côte. Fondation des villes d'Epidamnos, Dyrrachion (Durres), Apollonia et Butrint.
250 avant JC, le roi illyrien Agron règne sur un Etat indépendant.
229-167 avant JC, conquête romaine qui s'achève par la défaite du roi Genthius. Les Albanais soumis à la loi romaine, pendant cinq siècles, vont devenir les Arbers.
397, l'Alberia est rattachée à l'Empire de Bysance.
Du Ve au XIe siècle, période des invasions. Goths, Avars, Celtes, Slaves, Bulgares, Normands écument le pays, mais l'autorité de Bysance finit par se rétablir.
1096, les armées de la Première Croisade traversent le pays.
1204, sac de Constantinople par les Croisés.
1344, le pays est rattaché au royaume de Serbie. Les chefs locaux entrent en dissidence.
1431, les Turcs s'emparent de Janina.
1442, Gjergi Kastriot Skanderberg, le héros national, se dresse contre l'armée ottomane, avec l'appui d'Alfonso de Naples et bientôt des Vénitiens.
1468, Skanderberg, terrassé par les fièvres, meurt à Leza.
Le 25 janvier 1479, la paix est conclue avec les Vénitiens qui ne gardent que les ports d'Ulcinj, Antivari et Durres.
1822, tentative d'Ali Pacha pour se libérer des Ottomans.
1911, nouvelle révolte.
Le 28 novembre 1912, l'indépendance de la principauté est reconnue, mais elle n'inclut pas le Kosovo-Metohidja, attribué à la Serbie et au Montenegro.
1914, les Italiens, au sud, et les Autrichiens, au nord, s'emparent du pays.
1919, le traité de Tirana reconnaît l'indépendance de l'Albanie qui entre à la Société des Nations.
1928, ancien ministre revenu au pouvoir par un coup d'Etat en
1925, Ahmed Zogu, chef du clan du Mati (Nord), se proclame roi.
1939, l'Italie fasciste envahit le pays sur lequel elle exerçait déjà une grande influence. Le roi Zog 1er s'enfuit. Le pays servira de base de départ pour l'invasion de la Grèce qui, l'année suivante, sera un échec pour Mussolini.
1940-1945, la résistance est dirigée par Enver Hodja, ancien professeur de français.
1946, la République populaire d'Albanie est proclamée en janvier, tandis qu'en Yougoslavie, Tito se défend contre les visées hégémoniques de Staline. Quant à Enver Hodja, il résiste à celles, de Josip Broz, dit Tito, qui voudrait annexer l'Albanie dans sa fédération. L'ennemi de son ennemi devient son idole.
1948, alignement de l'Albanie sur la ligne soviétique. Des statues de Staline poussent partout en face de celles de Skanderberg.
1961, Enver Hodja rompt avec l'URSS, après avoir désavoué la déstalinisation. Début de la période pro-chinoise.
l978, rupture avec la Chine maoïste qui commet le péché de recevoir le président Nixon. Dans un délire autarcique, l'Albanie ne "compte que sur ses propres forces".
1985, mort d'Enver Hodja. Son successeur, Ramiz Alia, tente l'ouverture et accepte le pluripartisme. Le Parti du Travail devenu Parti socialiste gagne encore les élections, en 1991. Pour quelques mois...
1992, les libéraux remportent les élections. Sali Berisha devient président de la République. Après les mirages staliniens et maoïstes, les Albanais se jettent sur le miroir aux alouettes du capitalisme le plus naïf. Subjugués par la cavalerie des sociétés financières "pyramidales", ils vont à la ruine.
1997, la colère des victimes des sociétés de crédit les pousse à prendre les armes, le 29 juin. Le pays sombre dans le chaos.
1998, de nouvelles élections donnent la victoire au Parti socialiste. Un référendum légitime la nouvelle Constitution. Les événements du Kosovo donnent une nouvelle dimension à l'espoir d'une renaissance albanaise.
1999, le pays est fragilisé malgré l'affirmation de ses libertés. Le peuple albanais a un niveau de vie insuffisant. Le pays accueille, de plus, un grand nombre de réfugiés. En pratique, l'Albanie a les caractéristiques des Etats les plus pauvres. Son gouvernement est instable et ouvre ses portes à l'Otan et aux actions humanitaires.
La transition démocratique et économique se fait difficilement dû aux conflits internes au gouvernement, entre les socialistes et les démocrates. Le peuple n'est pas satisfait de ces deux partis mais il n'en existe pas d'autre réellement implanté.
Depuis 2002, le premier ministre socialiste M. Fatos Nano tente de tenir son pays sur pied malgré ces instabilités politiques.
Aujourd'hui. L'Albanie prétend rentrer dans l'Europe. Les négociations sont actuellement en cours.
La niveau de vie entraîne une forte émigration clandestine des albanais dans les pays occidentaux.

Albanie : informez-vous sur les fêtes et les manifestations du pays

Fêtes et manifestations

1er janvier : Nouvel an.
Février : Festival musulman de Bajrami.
7 mars : Fête des professeurs.
8 mars : Fête des mères.
Avril : Pâques catholiques et orthodoxes - Fête de Bajram.
1er mai : Fête du Travail.
5 mai : Jour des martyrs.
1er juin : Fête des enfants.
28 novembre : Fête de l'Indépendance et de la Libération.
25 décembre : Noël (catholique).