• Afghanistan
    © iStockphoto.com / Christophe_Cerisier
  • afghanistan, asie, Bamyan, Bamiyan
    © iStockphoto.com / Christophe_Cerisier
    Bamyan, les habitations troglodytes
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Voyage grandiose en Afghanistan sur la route de la Soie

Par Nicolas Pelé Nicolas Pelé Chef de rubrique Google Twitter Fiche Profil
Martyrisé par la guerre depuis près de trente ans, l'Afghanistan n'en finit plus d'attendre un retour de la paix toujours aussi incertain. Autrefois traversé par la mythique route de la Soie, l'Afghanistan est montagneux à 99 %. La majestueuse chaîne de l'Hindu Kuch, dont les sommets culminent à plus de 7 500 mètres d'altitude, déploient des paysages somptueux

Avant de partir

En 2008, le guide touristique Le Petit Futé a sorti un guide d'Afghanistan, réédité en 2013. Une intention louable, il y en a des choses à voir dans ce superbe pays, mais sûrement un peu prématuré. La guerre fait toujours rage malheureusement en Afghanistan, destination formellement déconseillée par le Quai d'Orsay. Il faudra donc encore patienter avant de contempler les splendides et spectaculaires paysages de déserts et des montagnes, notamment l'Hindu Kuch, qui domine le pays avec plusieurs sommets culminant à plus de 7 500 mètres d'altitude !

Fondée il y a près de 3 500 ans, Kaboul, la capitale, est à reconstruire. Le musée national afghan abrita jadis l'une des plus belles collections d'antiquités asiatiques. La ville abrita autrefois de charmants parcs et jardins, des pavillons de style moghol, des mosquées, ainsi qu'un bazar. Sa vieille citadelle est en cours de restauration. Deuxième plus grande ville d'Afghanistan, Kandahar abrite notamment une horloge sacrée qui aurait appartenu au prophète Mahomet. Si vous êtes musulmans, vous pourrez l'admirer dans la mosquée de Da Kherqa Sharif Ziarat. Capitale culturelle et artistique de l'Afghanistan, Herat demeure une oasis de verdure. On se promènera dans son bazar qui regorge de petites échoppes en tout genre. Dommage que sa citadelle soit devenue une base militaire !

L'Afghanistan abrite également des sites inscrits au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco. C'est le cas du Minaret de Jam, dans la province de Ghor. Situé à 500 km de Kaboul, cet édifice de 65 mètres de haut a été construit à la fin du XIIè siècle par le sultan Ghiyath al-din Mohammed Ibn Sam. C'est le deuxième plus grand monument religieux de ce type au monde. Au nord du pays, à Mazar-e-Charif, on ne manquera pas la visite de la superbe mosquée bleue bâtie au 15ème siècle pour abriter le tombeau d'Ali, le cousin et gendre du prophète Mahomet. Un lieu saint pour les Chiites. Enfin, la ville de Hérat, fondée par Alexandre le Grand, mérite le détour. Ce grand centre de la civilisation persane aux 14 et 15ème siècle fut détruit par Gengis Khan, puis par Tamerlan. La ville abrite toujours de beaux vestiges de son glorieux passé, comme Mashed-é-Djemeh, la mosquée du Vendredi, et le mausolée de Goharchad.

L'Afghanistan est l'un des pays les plus montagneux au monde. Il faut dire que 99% de son territoire est constitué de montagnes ! Situé dans la mythique chaîne de l'Hindu Kuch, à la frontière avec le Pakistan, le Tirich Mir est le point culminant du pays, du haut de ses 7 708 mètres d'altitude. A visiter également aux alentours de Kaboul, la ville-oasis de Jalalabad, la ville de Ghazni, réputée pour ses minarets, mausolée et ruines de palais, ou encore l'immense site de Hadda autrefois couvert de monastères et de stupas bouddhiques, dont il ne reste malheureusement pas grand-chose.

Carrefour de l'Asie, l'Afghanistan fut une voie de passage importante de la route de la soie depuis l'Antiquité. Cyrus Le Grand, Alexandre Le Grand, Tamerlan ou encore Gengis Khan, tous les grands conquérants sont passés par là ! Pourtant, des siècles de guerre avaient préservés les fameux Bouddhas géants de la province de Bâmiyân, situés à 180 km à l'ouest de Kaboul. Ces deux statues monumentales de 57 et 40 mètres de haut construites entre le 3ème et le 5ème siècle n'ont malheureusement pas résisté à la fureur des Taliban, qui les ont dynamités en 2001...

Conseils de la rédaction

Les séjours en Afghanistan restent à proscrire. Pour l'instant, seuls les membres d'organisations humanitaires et les journalistes accrédités, ont le droit de pénétrer le territoire afghan. Pour les autres, les touristes en mal de sensations fortes, un voyage dans ces contrées à hauts risques peut s'avérer fatal.

L'Afghanistan est situé sur une zone à fort risques sismiques.

Le virus de la poliomyélite circule dans le pays : il est vivement recommandé de mettre à jour sa vaccination. Par ailleurs, le paludisme sévit en Afghanistan.

Avril, mai et septembre sont les meilleurs mois pour voyager en Afghanistan. En hiver, il fait un froid sibérien et les montagnes sont recouvertes de neige, sachant qu'on ne va pas en Afghanistan pour skier. En été, on étouffe sous des températures caniculaires.

La passe de Khyber est formellement déconseillée : ce col de 58 km est l'un des passages les plus importants pour passer entre l'Afghanistan et le Pakistan, de Jalalabad à Peshawar. D'une manière générale, les routes sont peu sûres. Mieux vaut passer par la voie aérienne.

Pratiquement chaque ville afghane abrite une belle mosquée, mais celles des villes de Herat à l'ouest et Mazar-i-Sharif au nord sont particulièrement remarquables !

Bande de terre coincée entre le Tadjikistan et le Pakistan, le massif du Pamir est réputé pour le trekking, avec des cols à 5 970 mètres d'altitude à passer. Les randonneurs en profiteront pour visiter le deuxième plus haut jardin botanique au monde dans la ville de Khorog, situé de l'autre côté de la frontière, au Tadjikistan.

Les femmes sont fortement invitées à porter le voile.

Les plus

  • +En temps de paix, la population est extrêmement accueillante (il suffit d'une seule faction d'intégristes, pour ternir l'image d'une population toute entière).
  • +Les paysages sont grandioses et magnifiques : des déserts entiers inhabités, des montagnes de toute beauté.

Les moins

  • -Le pays est en état de guerre.
  • -Kidnapping, banditisme et mines posées un peu partout, rendent toutes expéditions très très risquées, voire impossibles, même pour les grands aventuriers.

Tradition

Les femmes afghanes portent le voile ou la burqa, le voile intégral. Ce vêtement traditionnel des tribus pachtounes, généralement bleu, mais aussi marron ou vert, couvre la tête et le corps des femmes et arbore un grillage devant les yeux. Pendant le mois sacré de Ramadan, il est interdit de manger, boire et fumer. La consommation d'alcool est illégale. La pratique du cerf-volant était très répandue avant son interdiction par les Taliban. Aujourd'hui, les Afghans recommencent à y jouer. Autre art interdit par les Taliban mais apprécié des habitants : la poésie. Egalement interdite par les talibans, la tradition des bacha bazi est de retour. Il s'agit de jeunes garçons qui dansant pour des hommes riches. Un spectacle que l'on retrouve durant fréquemment dans les mariages. Les Afghans accordent beaucoup d'importance au mariage, avec une cérémonie codée et des dépenses très importantes. Les Afghans sont musulmans à 99 %, la grande majorité (84 %) étant sunnites, les Chiites représentant 15 %.

Cuisine

En Afghanistan, les plats sont le plus souvent composés de mouton et de riz que ce soit dans les restaurants afghans ou chez l'habitant. Parmi les spécialités que l'on peut déguster dans les restaurants ethiopiens, on trouve les kebabs, viande de mouton grillée servie dans des naans, le pain local. Le qabali palaw demeure le plat traditionnel fait de morceaux d'agneau grillés, servis avec du riz au safran, des carottes et des raisins. Autre spécialité, le sabzee chalao, épinards sautés avec de l'ail et des échalotes. Les Afghans mangent aussi beaucoup de fromage et de plats à base de pois chiches, lentilles et haricots rouges. Les desserts sont préparés à base de noix et de fruits frais ou secs. Le thé reste la boisson favorite de la population. Mais la gastronomie afghane, c'est encore le romancier franco-afghan Atiq Rahimi, lauréat du prix Goncourt en 2008, qui en parle le mieux. Il affirme : " Il y a un plat que l'on appelle Qrouti, simple, paysan. C'est un morceau de pain sur lequel on met du qrout, c'est à dire du fromage séché, de l'oignon et de la menthe sèche, l'on déguste. C'est un plat très simple, cela se prépare en deux minutes mais c'est vraiment l'odeur de l'Afghanistan, un esprit paysan et montagnard, rude et en même temps il y a une certaine douceur, pour moi c'est le plat le plus réaliste d'Afghanistan."

Souvenir et artisanat

Il est possible de trouver des pièces d'artisanat dans les bazars : tapis, bijoux, instruments de musique et textiles. Les horaires d'ouverture des bazars sont plutôt anarchiques.