Un wallaby en captivité s'est échappé dans le Rhône
Publié le 16/05/2018 192 partages

InsoliteFrance

Twitter Facebook 192 partages

Le marsupial s'est fait la malle ! Un wallaby de Bennet est parvenu à s'échapper de l'Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine, dans la Loire. Il se ballade depuis en pleine nature depuis le samedi 5 mai. Difficile à capturer, l'animal est farouche mais inoffensif. Un trou dans l'enclos des 25 wallabys du zoo est à l'origine de cette cavale. Plusieurs personnes sont tombées nez à nez avec le wallaby, mais les autorités ne sont pas parvenues à le capturer.

Pas évident de capturer un wallaby, similaire à un petit kangourou. Il est capable d'atteindre une vitesse de pointe de 60 km/h grâce à ses bonds. C'est également un animal nocturne. Logé aujourd'hui dans les environs des monts du Lyonnais, entre Lyon et Saint-Étienne, sa traque semble interminable.

Le wallaby est toujours en cavale

Le wallaby est toujours en cavale
© james63/123RF

« Il est au paradis, il y a de la belle herbe, les Monts du Lyonnais c'est quand même relativement sauvage, il peut donc rester plusieurs mois à l'extérieur, à cette époque ça ne présente aucun souci » relativise Pierre Thivillon, le directeur du parc animalier au micro de Radio Scoop.

Dans des propos rapportés par Le Progrès, journal de la région, le responsable animalier du parc, Romain Caillaud ne se résigne pas : « Même si on met plusieurs mois à l'attraper, on y arrivera ».

Un fait similaire s'était produit dans les années 1970 : une colonie d'une vingtaine de wallabies s'étaient échappés de la Réserve zoologique de Sauvage pour s'installer dans la forêt de Rambouillet. L'espèce s'est reproduite et on en compte aujourd'hui une centaine.

Si par hasard vous croisez l'animal, n'essayez pas de l'attraper car il existe un numéro à contacter : le 04 77 75 18 68