• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur
Les bonnes raisons de faire son sac pour la Nouvelle-Calédonie
Publié le 01/07/2019

NatureNouvelle-Calédonie

Twitter Facebook 164 partages

A mille lieux du tourisme de masse, en ces temps où les ravages du surtourisme défraient la chronique, la Nouvelle-Calédonie s'affirme comme une destination confidentielle de choix pour les voyageurs souhaitant sortir des sentiers battus. Partons à la découverte de ce territoire français constitué de dizaines d'îles dans le Pacifique Sud, abritant notamment le plus grand lagon du monde, classé par l'Unesco. Un paradis qui se mérite, à 24 heures de vol avec une escale obligatoire !

  • Twitter
  • Facebook
  • Le cœur  de Voh
    Le cœur de Voh

    Situé dans la mangrove sur la côte ouest de Grande Terre, le cœur de Voh est mondialement connu depuis qu'il a fait la couverture du fameux ouvrage "La Terre vue du ciel", du photographe Yann Arthus Bertrand.

1

La Polynésie ? C'est ringard, tout le monde y a été ! La nouvelle destination confidentielle à découvrir dans le Pacifique Sud, c'est la Nouvelle-Calédonie ! En effet, il n'y a pas foule dans cet archipel français qui accueille chaque année un peu plus de 120 000 touristes ! Contrairement à la Polynésie française, peu d'Américains voyagent en Nouvelle-Calédonie, qui attire plutôt des Australiens, des Néo-zélandais et des Japonais, et espère désormais séduire plus d'Européens, qui ne représentent que 35% des visiteurs. Après la chute des cours du nickel, dont les mines étaient le moteur économique de la destination, la Nouvelle-Calédonie se tourne de plus en plus vers le tourisme. Une grande gare maritime va d'ailleurs bientôt améliorer les conditions d'arrivée des paquebots, alors que 500 000 croisiéristes font escale chaque année à Nouméa, Lifou et l'île des Pins. Le Grand Chef veille à ce qu'il n'y ait pas plus de 100 escales par an pour assurer la tranquillité des habitants, sachant que les escales sont interdites le dimanche. Préservée du tourisme de masse, la Nouvelle-Calédonie est à la pointe de la protection de l'environnement (le plastique y est proscrit), riche d'une incroyable biodiversité, et développant la pratique du vélo électrique et l'écotourisme. Les parcs et réserves naturelles protégés comme le parc de la Rivière Bleue sont propices à de belles randonnées mais aussi à l'observation des étoiles dans un ciel vierge de toute pollution lumineuse. Chambres d'hôtes et accueil chez l'habitant se développent également.

Au cœur de l'océan Pacifique, la Nouvelle-Calédonie se mérite : prévoyez 24h de vol pour y arriver et un décalage horaire de 9 ou 10 heures, autant dire qu'on y reste pas trois jours, mais plutôt 15 jours, mais l'idéal c'est trois semaines ! Comptez 1 500 euros le billet d'avion aller-retour, et à partir de 3 800 euros un séjour de 15 jours en hôtel 3*, vol inclus, avec les voyagistes Asia, Voyageurs du Monde, Exotismes, Ultramarina ou encore Australie Tours. Les fameuses chaînes hôtelières Hilton, Sheraton et Méridien sont présentes à Nouméa. Ce territoire français est un archipel constitué de dizaines d'îles dont la principale, Grande Terre, mesure 50 km de large sur 400 km de long, soit 5 heures de route du nord au sud ! Traversée par une chaîne de montagne culminant à 1 700 mètres d'altitude, la plus grande île de Nouvelle-Calédonie bénéficie d'une grande variété de paysages. La côte ouest et ses couleurs ocre évoquent le Far West et l'esprit pionnier. C'est ici que l'on peut admirer le fameux cœur de Voh dans la mangrove qui illustre la couverture de l'ouvrage mondialement connu du photographe Yann Arthus Bertrand " La Terre Vue du Ciel ". A survoler en ULM ! La côte sud vers la capitale Nouméa est surnommée la Côte d'Azur, tandis que l'impressionnante côte est où la montagne plonge dans la mer met en avant l'esprit kanak, où l'on trouve de nombreuses cases traditionnelles, sur les traces des contes et légendes des tribus ! Située au sud de Grande Terre, Nouméa, la capitale cosmopolite, abrite des restaurants d'influence française et des boutiques de luxe à la mode de Paris. On pourra se familiariser avec la culture canaque au centre culturel Jean-Marie-Tjibaou, situé rue des Accords-de-Matignon. Nouméa est un point de départ idéal pour partir à la découverte de la pointe sud de Grande Terre, ou encore de la Roche Percée !

Grande fierté des habitants, le plus grand lagon du monde, avec près de 24 000 km², est sacré pour les Kanaks. Six sites du lagon sont inscrits au patrimoine mondial par l'Unesco. De plus, une immense barrière de corail entoure l'île principale de Grande Terre, et contrairement à la grande barrière de corail australienne, les coraux ne sont pas blanchis ! Un paradis pour la plongée sous-marine, mais aussi pour les golfeurs (il y a quatre parcours de 18 trous), les amateurs de surf et de kite-surf (plusieurs épreuves de la coupe du monde y sont organisées), ainsi que pour les adeptes du VTT, du kayak ou encore du canyoning. A 20 minutes d'avion au sud-est de la capitale Nouméa, l'île des Pins est un vrai paradis ! On y admire des plages de rêve parmi les plus belles de la planète, et les fameux pins colonnaires pouvant atteindre 50 mètres de haut, qui ont donné son nom à cette île, surnommée le joyau du Pacifique. Un lieu resté très authentique où la population a conservé un système tribal divisé en huit tribus, toutes dirigées par un Grand Chef.
Au large de l'île des Pins, l'atoll de Nokanhui est une merveille de la nature, la carte postale avec son sable blanc et son eau limpide ! Arc insulaire situé au nord-est de la Grande Terre, l'archipel des îles Loyauté comprend les quatre îles de Maré (sauvage et mystérieuse, où se trouve le fameux " Saut du Guerrier "), Tiga, Lifou (deuxième plus grande île de Nouvelle-Calédonie, avec une superficie équivalente à l'île de La Réunion, réputée pour ses vanilleraies et sa maison de la vanille, qui accueillera un hôtel Hilton en 2021) et Ouvéa. Sur l'île de Mare, le " Saut du guerrier " est une fissure de 7 mètres de large dominant la mer de près de 30 mètres de haut, qu'aurait franchie un guerrier acculé par ses ennemies, selon la légende, mais on évitera de tenter l'exploit ! Bordée à l'ouest par un large lagon et une plage de 25 km de long, l'atoll d'Ouvéa est tristement célèbre pour la prise d'otages sanglante qui s'y déroula en 1988. C'est l'un des plus beaux atolls du Pacifique, surnommée l'" île la plus proche du Paradis " par ses habitants, en concurrence avec ceux de l'île des Pins qui ont le même avis sur leur île, on vous laissera le soin de les départager !

Attention, certes, la Nouvelle-Calédonie est un territoire français, mais vous devrez faire escale dans des contrées qui n'appartenant pas à l'Union Européenne, la Russie (avec Aéroflot), les pays du Golfe avec Emirates ou Qatar Airways), Singapour (avec Singapore Airlines), l'Australie (avec Qantas), le Japon (avec Air France) ou encore Hong-Kong (avec Cathay Pacific), donc le passeport est obligatoire ! De même, la monnaie n'est pas l'euro mais le Franc Pacifique, qui a cours dans les collectivités françaises de l'océan Pacifique : Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna. En revanche, pas besoin de visa, ouf ! Pour atteindre la Nouvelle-Calédonie, vous avez le choix entre deux routes : la sud avec une escale à Singapour, Hong-Kong, Doha (Qatar), Dubaï, ou encore Sydney (Australie), et la route nord, via Moscou, Tokyo via Helsinki, la route la plus courte ! Dans tous les cas, le dernier tronçon s'effectue avec la compagnie locale Air Calédonie Internationale, affectueusement surnommée Aircalin. Prévoyez ainsi 12h de vol pour Tokyo puis 8h de vol pour Nouméa. Ce territoire d'outre-mer à statut spécial est marqué par deux saisons. Chaud et humide de novembre à avril, et frais de mai à octobre, mais tout est relatif car la fraicheur varie entre 18 et 25 °C, la température moyenne annuelle, ce qui reste très raisonnable ! Plus d'info sur pulse.nouvellecaledonie.travel