() L'accès au Taj Mahal restreint en Inde - Easyvoyage
L'accès au Taj Mahal restreint en Inde
Publié le 06/01/2018

CultureInde

Twitter Facebook

Après le Machu Picchu au Pérou, la Cité Interdite à Pékin et l'Alhambra de Grenade, c'est autour du célèbre Taj Mahal en Inde de voir son accès limité car victime de son succès. La mesure ne concerne pour le moment que les touristes indiens, et vise à protéger le monument, l'une des sept nouvelles merveilles du monde, des dangers du tourisme de masse.

  • Twitter
  • Facebook
  • Le Taj Mahal en Inde
    © mazzzur/123RF
    Le Taj Mahal en Inde

    C'est le dernier monument à avoir restreint l'accès aux visiteurs, pour le moment uniquement aux touristes indiens. Seuls ces derniers, qui ne payent que 40 roupies, sont concernés, sauf s'ils s'acquittent des 1 000 roupies (13 euros), comme les touristes étrangers.

  • Le Machu Picchu au Pérou
    © luq/123RF
    Le Machu Picchu au Pérou

    C'est le premier site à avoir pris des mesures de restrictions, dès 2005.

  • L'Alhambra de Grenade en Espagne
    © sborisov/123RF
    L'Alhambra de Grenade en Espagne

    L'accès étant limité, il est fortement conseillé de réserver un ticket d'entrée sur Internet avant son séjour !

  • La Cité Interdite à Pékin en Chine
    © sepavo/123RF
    La Cité Interdite à Pékin en Chine

    L'accès y est restreint à 80 000 visiteurs par jour depuis le 13 juin 2015.

  • La pyramide de Khéops en Egypte
    © pius99/123RF
    La pyramide de Khéops en Egypte

    On ne peut plus y grimper depuis une trentaine d'années.

1

Le développement du tourisme de masse contribue on le sait à fragiliser les monuments les plus célèbres de la planète, victime de leur succès. Ainsi, le site de Machu Picchu limite le nombre de ses visiteurs à 2 500 par jour depuis 2005, un processus renforcé en mai 2011 par un système électronique de vente de billets, permettant de déterminer en toute sécurité le nombre exact de visiteurs et de bloquer le système automatiquement dès que ce chiffre est atteint. C'est ainsi que beaucoup de visiteurs venant au Pérou principalement pour voir cette cité inca, l'une des 7 nouvelles merveilles du monde, se voient refuser l'accès au site, ce qui est un peu embêtant. Il faut dire que l'on est passé de 77 000 personnes en 1991 à plus de 800 000 visiteurs en 2009. Quant à la pyramide de Khéops, si elle n'est plus victime de son succès depuis le Printemps Arabe, on en peut plus y grimper comme cela se faisait jusqu'aux années 1990.

Pas de panique, concernant le Taj Mahal, autre nouvelle merveille du monde, car la restriction ne concerne, pour le moment, que les locaux, et non pas les touristes étrangers. Mais il y a péril en la demeure, et le Taj Mahal, déjà victime de la pollution qui jaunit sa façade blanche, doit faire face à un succès grandissant, recevant entre 10 000 et 15 000 visiteurs par jour, avec une pointe à 70 000 certains week-ends ! Les autorités indiennes ont donc décidé de limiter le nombre d'entrées à 40 000 par jour. Rappelons que le monument de l'amour a reçu 6,5 millions de visiteurs en 2016 ! C'est surtout le tourisme indien qui a bondi avec la hausse du niveau de vie ces dernières années. C'est donc sur ce tourisme local qu'entend dans un premier temps agir le gouvernement, mais on imagine que la mesure pourrait ensuite s'étendre aux visiteurs étrangers.

C'est déjà le cas pour la Cité Interdite à Pékin, dont l'accès est limité à 80 000 visiteurs par jour depuis le 13 juin 2015, et à l'Alhambra de Grenade, où l'accès est limité à 6 600 visiteurs par jour (la moitié le matin et l'autre l'après-midi). Il est fortement conseillé de réserver son billet sur Internet avant de vous rendre sur place ! Une foule qui fragilise des sites historiques qui n'ont pas été conçu pour recevoir autant de visiteurs ! Joyau de l'architecture moghole situé près d'Agra à 200 km au sud de New Delhi, le Taj Mahal a été édifié entre 1631 et 1648. Voulu par l'empereur moghol Shah Jahan en mémoire de sa femme préférée, Mumtaz Mahal, ce mausolée de marbre blanc serti de pierres précieuses est une étape incontournable de tout voyage en Inde.

Sur le même sujet

Accès restreint à la Cité Interdite de Pékin
Ces 15 sites où les touristes ne sont plus les bienvenus !