Publié le 01/09/2015 (Modifié le 26/09/2019)

#Economie #Finlande

Le bureau du Père Noël en Finlande bientôt en faillite ?

Le Père Noël doit 200 000 euros au fisc finlandais. Une ardoise qui risque de provoquer la fermeture de son fameux bureau de Rovaniemi en Laponie Finlandaise. Les enfants auront-ils des cadeaux à Noël ? L'heure est grave.

Situé sur le cercle polaire arctique, près de Rovaniemi, capitale de la Laponie finlandaise, le village du Père Noël est la destination touristique la plus populaire de Finlande. L'une de ses attractions, le bureau du Santa Claus himself, pourrait très bientôt mettre la clé sous la porte. Il est surtout important pour les enfants qui n'ont pas la chance de venir sur place et qui envoient par courrier leur lettre de cadeaux. Si le fisc finlandais met ses menaces à exécution, le Père Noël ne pourra pas leur répondre par une lettre personnalisée, tamponnées du Village du Père Noël !

Il faut dire que le bureau du Père Noël, ou plutôt Dianordia, la société organisant les rencontres des touristes avec le Père Noël, est visée par une procédure du fisc finlandais, qui réclame 200 000 euros d'arriérés d'impôts ! Ces difficultés financières seraient dues "aux turbulences dans le monde", selon Jarmo Kariniemi, le patron de Dianordia qui se plaint d'une baisse significative des touristes venant à Rovaniemi en provenance de Grèce, d'Espagne, du Portugal, et de Russie notamment. Pas de panique si vous comptez allez sur place prochainement : seul le bureau du Père Noël est concerné par le risque de faillite. Les boutiques, restaurants, logements et activités, telles que des balades dans le traineau du Père Noël, ne sont pas menacés !

La maison du Père Noël

© Alexeysmirnov / 123RF

Le Père Noël accueille toujours les visiteurs à Rovaniemi

© DR

De son côté, Visit Finland, l'organisme de promotion de la destination, se veut rassurant. En dépit des réels problèmes économiques de la société Dianordia, en charge de l'exploitation du bureau du Père Noël, ce dernier continuera à accueillir les visiteurs dans son village du nord de la Finlande, dont l'accès est gratuit.