Publié le 16/01/2019

#Nature #Espagne

Merveilles naturelles et culturelles au nord de Tenerife

Tenerife ne se résume pas à son majestueux volcan du Teide, même s'il est visible de toute l'île, ni à ses majestueuses falaises de Los Gigantes. Le nord de l'île, moins connu car éloigné des centres touristiques que sont Playa de las Americas et Costa Adeje, mérite pourtant le détour, notamment l'ancienne capitale La Laguna, classée par l'Unesco, la station balnéaire de Puerto de La Cruz et son jardin botanique pluricentenaire, et les monts Anaga, qui abritent les derniers témoignages d'une forêt primaire qui recouvrait l'Europe et le bassin méditerranéen il y a 10 000 ans.

San Cristobal de La Laguna figure rarement au programme des excursions proposées par les tour-opérateurs au départ des hôtels. Il faut dire que ces derniers se concentrent au sud de la plus grande île des Canaries (la superficie de Tenerife est tout de même de 2 034 km²), notamment dans les stations balnéaires de Playa las Americas et Costa Adeje, à près de 100 km, à l'opposé ! Le parc national du Teide, classé au patrimoine de l'humanité par l'Unesco, est bien sûr l'excursion incontournable, tout comme les falaises de Los Gigantes, situées au sud-ouest à proximité de plusieurs hôtels club. La ville la plus intéressante de Tenerife n'est pas non plus sa capitale, Santa Cruz, mais bien La Laguna, située à moins de 6 km de là, mais c'est de loin la plus belle ! Le centre-ville de cette ancienne ville universitaire du XVIème siècle et ancienne capitale de l'île, est classé au patrimoine de l'humanité par l'Unesco depuis 1999. Il est très agréable de se promener dans les ruelles piétonnes de cette ville étudiante animée, superbe avec ses façades coloniales colorées, ses vieilles demeures à balcon canarien typique, ses musées, palais, églises, couvents et monastères. Fondée en 1511 à l'emplacement d'un lieu de culte Guanche, la population qui vivait aux Canaries avant l'arrivée des Espagnols, la cathédrale est splendide avec son majestueux dôme et sa belle façade néoclassique datant de 1820. A la sortie nord de la ville, on aperçoit déjà les majestueux Monts Anaga.

Au nord de Santa Cruz de Tenerife et à 15 minutes de San Cristobal de la Laguna s'élève une oasis de fraîcheur : les monts Anaga, la zone la plus humide de l'île. Des sentiers de randonnées vous mènent au cœur d'une végétation variée abritant de nombreuses espèces d'oiseaux. La forêt de las Mercedes permet notamment de découvrir de somptueux panoramas depuis le mirador Pico del Inglés, un balcon naturel s'élevant à 1 024 mètres d'altitude, mais aussi du mirador de la Cruz del Carmen. Le massif Anaga abrite les derniers témoignages de la laurisilva, une forêt primaire qui recouvrait l'Europe et le bassin méditerranéen il y a 10 000 ans ! Une route sinueuse sans fin traverse ce massif forestier aux panoramas spectaculaires, sujet au mal des transports s'abstenir ! Elle emprunte la crête de cette splendide cordillère au relief accidenté, surplombant de profonds canyons. Les nuages défilent régulièrement au niveau de la route à toute vitesse dans une ambiance irréelle, quand celle-ci ne surplombe pas une spectaculaire mer de nuage ! En redescendant sur la capitale Santa Cruz de Tenerife, la route arrive directement sur la playa de las Teresitas. Cette splendide plage artificielle qui s'étend sur 1 km a nécessité l'importation de plusieurs millions de tonnes de sable du Sahara et la construction d'une vaste digue. Elle prend des airs de lagon avec ses eaux turquoise et limpides. Sur les hauteurs, accroché à flanc de montagne, on aperçoit l'adorable village multicolore de San Andres.

Les Monts Anaga

Cultures en terrasse, cordillère et forêt primaire. - © Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Village isolé perdu dans les monts Anaga

© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Les Monts Anaga, le nord sauvage de Tenerife

© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Route sinueuse dans le massif Anaga

Sujet au mal des transports, s'abstenir ! - © Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Les Monts Anaga débouchent sur la belle playa las Teresitas

© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

La plage de las Teresitas aux pieds des Monts Anaga

© Victor Pelaez Torres / 123RF

Le jardin botanique de Puerto de la Cruz

© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Oiseau du Paradis au jardin botanique de Puerto de la Cruz

© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Orchidée au jardin botanique de Puerto de la Cruz

© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Flore exotique au jardin botanique de Puerto de la Cruz

© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Ce jardin botanique existe depuis 1788 !

© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Les toits de La Laguna et les prémices des monts Anaga

© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Façades coloniales colorées de La Laguna

© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Splendeurs de la cathédrale de La Laguna

© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

L'un des nombreux et charmants patios cachés de La Laguna

© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

Vierge noire à l'enfant dans la cathédrale de La Laguna

© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

A moins de 30 km de La Laguna, ce ne sont pas les hôtels qui manquent à Puerto de La Cruz, où démarra le tourisme à Tenerife, avant que les stations plus ensoleillées du sud comme Playa de las Americas et Costa Teguise, aux plages bien aménagées, ne gagnent les faveurs des vacanciers. Pourtant, Puerto de la Cruz a bien plus de charme que ces dernières et ne manque pas d'atouts, à commencer par son jardin botanique, cadre d'une agréable promenade à la rencontre de plantes et d'arbres du monde entier ! Le jardin d'acclimatation de La Orotava existe depuis la fin du XVIIIème siècle ! L'occasion d'admirer abricotiers, cyprès, figuiers, fougères arborescentes, caféiers, pins des Canaries, châtaigniers d'Australie, banians, arbres à pain, jacquiers, sycomores, avocatiers, oiseaux du paradis, bananiers, noyers, palmiers des Canaries, dragonniers de Madagascar, trompettes des anges et autres espèces de tous les continents ! A voir également à Puerto de la Cruz, le parc animalier de Loro Parque, la Playa Jardin, entourée de beaux jardins tropicaux aménagés par l'artiste natif de Lanzarote César Manrique, ou encore le complexe aquatique Lago Martianez, également réalisé par César Manrique.