Au Japon, le château de Himeji réouvre au public après 5 ans de travaux
Publié le 02/04/2015 Modifié le 01/07/2016

CultureJapon

Twitter Facebook 147 partages

Le Japon est plus connu pour ses temples et monastères que pour ses châteaux. Et pourtant, le pays du soleil Levant en abrite un majestueux, classé par l'Unesco : le château de Himeji. Après cinq années de rénovation, il rouvre pour le plus grand bonheur des voyageurs !

Le Japon renferme des trésors méconnus, comme le château de Himeji, classé au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco. Celui-ci était fermé au public depuis cinq ans, pour rénovation. Bonne nouvelle, on peut de nouveau le visiter ! N'imaginez pas Chambord ou Versailles, le château de Himeji ne ressemble pas du tout à l'image que l'on se fait d'un château : on dirait plutôt un temple ou un monastère. En raison de sa ressemblance avec un héron blanc, le château de Himeji est surnommé Hakujoro ou château du héron blanc.

Un site classé par l'Unesco

Ce monument emblématique du Japon a servi de cadre à plusieurs films dont "Shogun", "Kagemusha" et le film de James Bond "On ne vit que deux fois". Situé à une heure de Hiroshima en train, le château de Himeji est désigné comme trésor culturel du Japon. C'est l'un des trois seuls châteaux japonais en bois encore existants. Archétype du château japonais, c'est le plus grand du pays.

Le château de Himeji

Le château de Himeji
© DR

Le plus beau château du Japon

Considéré comme le plus beau château du Japon, Himeji est en tout cas l'un des rares à avoir échappé aux incendies, séismes et ravages de la guerre, et de ce fait, le mieux préservé du pays. Construit à l'origine au 14ème siècle puis reconstruit au 17ème siècle, le château de Himeji est l'un des rares exemples de château d'origine au Japon, ce pourquoi il a été classé au patrimoine mondial de l'Unesco. L'ensemble se compose d'un donjon principal à cinq niveaux et de trois donjons plus petits. Plus de 1,8 millions de visiteurs sont attendus cette année à l'occasion de sa réouverture au public, faisant de Himeji le château le plus visité du Japon.