• Connexion
Un hôtel japonais vire ses employés robots
Publié le 23/01/2019 840 partages

SociétéJapon

Twitter Facebook 840 partages

L'hôtel Henn na, situé au Japon, fut le tout premier au monde à n'avoir que des robots comme personnel. Il fut précurseur, dès 2015, mais la technologie de ces machines semble désormais dépassée, et suite à de nombreuses erreurs en tout genre, ce sympathique personnel a dû être licencié sans ménagement ! La dure loi des entreprises est aussi cruelle pour les robots que pour les humains !

Pas sûr qu'il y ait l'équivalent de Pôle Emploi au Japon, et les 243 robots qui viennent d'être virés pour faute lourde ne toucheront sûrement pas le chômage ! Comme quoi, rien ne vaut l'humain, et si l'erreur est humaine, elle est aussi dans les machines ! Ainsi, c'est la moitié du personnel de l'hôtel Henn na, au cœur du parc à thèmes The Kingdom of Light de Huis Ten Bosch, près de Nagasaki, au Japon, qui a perdu son emploi. Un personnel qui travaille gratuitement, car ce sont tous des robots, qui accueillent les clients, s'occupent de leur check-in, de leur porter les bagages jusqu'à leur chambre, leur servir du café, etc... L'employé idéal, qui ne fait pas grève, n'est pas payé et ne compte pas ses heures ! Oui, mais voilà, tout ne se passait pas toujours comme prévu, et la technologie ne fait pas tout !

Par exemple, quand un client ronflait un peu fort, l'assistant vocal, baptisé Churi, comprenait une sollicitation vocale et répétait sans cesse: "Pardon, je ne suis pas sûr d'avoir compris". Le client qui n'a jamais trouvé le moyen d'éteindre l'appareil a passé une nuit blanche. Churi a fait les frais de son erreur, viré dès le lendemain, sans ménagement. Un autre robot, censé monter les bagages dans la chambre, était incapable d'accéder à plus d'une vingtaine de chambres parmi les 144 que compte l'établissement. Quant au robot dinosaure à la réception, il n'a jamais réussi à faire la photocopie d'un passeport. De même, par temps de pluie ou de neige, certains robots connaissaient des défaillances.

Des employés robots à la réception

Des employés robots à la réception
© Henn na hôtel

Bref, tout cela faisait beaucoup de soucis et de tracas pour les clients, pour qui un séjour dans cet hôtel tournait parfois au calvaire. Sans compter que la discussion avec ce personnel était vraiment limitée ! De plus, l'arrivée progressive des assistants vocaux Siri, Google Home ou Alexa a ringardisé les robots de la génération 2015. Le Henn na Hotel avait vocation à être entièrement géré par des robots, mais il a bien été obligé de recruter du personnel en chair et en os pour pallier les défaillances des machines ! C'est le bon sens ! Et il a bien sûr gardé les robots qui ont prouvé leur efficacité, car il y en a tout de même, et pas besoin de leur donner un pourboire ! On notera que le robot pianiste a survécu au plan social... Aux États-Unis, des chaînes hôtelières comme Yotel et Aloft emploient des robots pour livrer en chambre courrier, articles de toilette et boissons, mais la grande majorité du personnel demeure des humains, et c'est heureux ainsi !